topblog Ivoire blogs

jeudi, 28 février 2013

LAURENT GBAGBO VA FAIRE UNE DECLARATION CE JOUR, 28 FEVRIER 2013

 

côte d'ivoire,audience de confirmation ou d'infirmation des charges,le président laurent gbagbo,la procureure fatou bensouda


Laurent Gbagbo va faire une déclaration le 28 février 2013


L’information selon laquelle Laurent Gbagbo s’exprimera le 28 février est relayée par plusieurs sources, mais aucune précision n’a pour le moment été donnée quant au contenu. 

Notons ainsi que le 28 février cette audience de confirmation des charges, devra se conclure par une déclaration de Gbagbo. Puis ce sera aux juges d'examiner si les éléments de preuve rassemblés par l'accusation sont suffisamment solides pour permettre, plus tard, la tenue d'un procès. 

Cette affaire reste capitale, car Gbagbo joue sa tête, et la justice internationale, sa crédibilité d’autant plus que dix ans après sa mise sur pied, la CPI n’a condamné que Thomas Lubanga, un chef de milice congolais, à 14 ans de prison.


 Source: AFRIK53.COM
 
----------------------------------
  

côte d'ivoire,audience de confirmation ou d'infirmation des charges,le président laurent gbagbo,la procureure fatou bensouda


CPI : Fatou Bensouda, la fugitive!


Manifestement, Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale,se débrouille pour être désormais absente à toutes les audiences dans le cadre de l’affaire qui l’oppose au président Gbagbo. Après son «show» de départ, bilingue et hypermédiatisé, elle a disparu des écrans radars, ses adjoints plaidant ses nombreuses occupations. Curieux!


D’autant plus curieux que «l’affaire Gbagbo» est la plus importante de celles qui sont actuellement examinées par la CPI. La politesse élémentaire aurait voulu que Fatou Bensouda soit présente,d’autant plus que la juge Silvia Fernandez de Gurmendi a demandé – et obtenu – que Laurent Gbagbo, en dépit de son âge avancé et de son état de santé, participe à toutes les sessions. 

Quelles sont donc les obligations qui tiennent Fatou Bensouda éloignée de la Cour? Eh bien, hier matin (Mardi), elle était l’invitée péciale de l’université de Trento, en Italie, où elle fera son autopromotion au cours d’une sorte de «discours inaugural» qu’on imagine bien plus confortable qu’une audience contradictoire, technique et peut-être ,au fond, ennuyeuse pour la magistrate gambienne! 

Cette «stratégie de la fugitive» est-elle vraiment sérieuse ? Fatou Bensouda veut-elle, par son absence, envoyer un message subliminal à la Cour sur ce qui pourrait être un refus non énoncé d’assumer ses propres accusations, défendues dans le prétoire par le Canadien Eric MacDonald, qui apparaît comme le «vrai propriétaire du dossier» ? Son attitude accrédite en tout cas la thèse selon laquelle elle n’est qu’une «potiche noire» visant à désamorcer les critiques selon lesquelles la CPI est un tribunal de Blancs créé par l’Occident pour prévenir et punir toute indocilité africaine. 


Théophile Kouamouo, in le quotidien ivoirien "Le Nouveau Courrier".


Source: AFRIK53.COM

Les commentaires sont fermés.