topblog Ivoire blogs

samedi, 16 mars 2013

CECOS ET CCDO, L’ORIGINAL ET SA PALE PHOTOCOPIE

côte d'ivoire,cecos et ccdo l’original et sa pale photocopie,wattao nommé commandant adjoint du nouveau ccdo,ccdo les précisions de ouattara «ce n’est pas un cecos-bis»,commissaire youssouf kouyaté commandant du ccdo,wattao son adjoint,le ccdo ou comment recycler les rebelles dans le tissu national

Wattao nommé commandant adjoint du nouveau CCDO!

 

La lutte contre le grand banditisme confiée au bandit Wattao. «Je voudrais rassurer nos concitoyens», nous voilà rassurés par le rebelle en chef devenu Président qui aurait doté cette équipe de choc de 52 véhicules, pour 750 policiers, militaires et gendarmes, en vue d’une capitale aseptisée.

Shlomit

 

Abidjan le 11 Mars 2013 - © koaci.com – Le président ivoirien a à l’occasion de l’inauguration de la salle de commandement de crise du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) annoncé que cette unité mixte de lutte contre le grand banditisme dans le District d’Abidjan composée de 750 éléments, n’est pas un Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos) bis.

« Je veux préciser qu’il s’agit d’une opération d’urgence ponctuelle ce n’est pas donc la mise en place d’un Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos) bis. Je voudrais rassurer nos concitoyens. Nous tenons à la liberté de mouvement à la tranquillité de nos concitoyens. Il s’agit de faire en sorte que les ivoiriens bien sûr que toutes les populations qui vivent en Côte d’Ivoire soient pleinement dans la sécurité, » a déclaré Alassane Outtara ce lundi à l’issue d’une visite de la salle de commandement de crise logée au ministère de l’Intérieur.

Suite à cette mise au point, le président ivoirien a pris l’engagement de renforcer le dispositif afin de permettre aux 750 agents composés de policiers, de militaires et de gendarmes de bien faire leur travail dans le District d’Abidjan divisé en cinq districts.

« Nous allons renforcer ce dispositif, nous y mettrons monsieur le ministre d’Etat comme vous l’avez souhaité des moyens additionnels, des caméras additionnels, le premier ministre, ministre de l’Economie et des finances m’en a donné l’assurance. Et donc je voudrais dire à toutes les populations qu’elles peuvent être assurées qu’au fil des jours la sécurité à Abidjan sera véritablement renforcée, » a insisté le président ivoirien.

Lors de cette cérémonie inaugurale, le chef de l’Etat ivoirien a officiellement envoyé en mission les 750 éléments du CCDO placés sous le commandement du commissaire Kouyaté Youssouf qui a pour adjoint Issiaka Ouattara dit Wattao.

Alassane Ouattara a par ailleurs précisé que cette unité a vu le jour en vue de mettre fin au banditisme et certains fléaux qui gangrènent la société ivoirienne.  «Vous savez l’année dernière en 2012 nous avons eu des moments de grande insécurité. Que ce soit les tentatives d’infiltration ou bien même de banditisme. En ville le racket, les difficultés des concitoyens avec les barrages anarchiques et maintenant grâce à ce centre nous pourrons faire une surveillance rapprochée de tous les déplacements ici dans le district, » a-t-il expliqué.

Les actions du CCDO ne se limiteront pas à Abidjan. Elles s’étendront progressivement selon le président ivoirien dans l’intérieur du pays.  « C’était un investissement important,» a-t-il conclu.

 

Wassimagnon


Koaci.com

côte d'ivoire,cecos et ccdo l’original et sa pale photocopie,wattao nommé commandant adjoint du nouveau ccdo,ccdo les précisions de ouattara «ce n’est pas un cecos-bis»,commissaire youssouf kouyaté commandant du ccdo,wattao son adjoint,le ccdo ou comment recycler les rebelles dans le tissu national

CCDO - Les précisions de Ouattara: «Ce n’est pas un Cecos-bis»

 

Le gouvernement a mis en place un centre opérationnel pour mieux lutter contre les actes subversifs, le grand banditisme et le racket. Il s’agit du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) dont le siège est au sein du ministère d’Etat, ministère de l’intérieur et de la sécurité. Ce joyau architectural et technologique a été inauguré le lundi 11 mars 2013 par le Président de la République Alassane Ouattara.

Au terme de la visite qu’il a effectuée dans les locaux de ce centre, visite qui a duré une vingtaine de minutes, le Chef de l’Etat a expliqué qu’il s’agit, pour le gouvernement ivoirien ,à travers la mise en place du CCDO, de mener une lutte farouche contre les actions de déstabilisation que la Côte d’Ivoire a connues en 2012 ainsi que contre le racket et les barrages anarchiques. « Maintenant grâce à ce centre, nous pourrons faire une surveillance rapprochée de tous les déplacements dans le district d’Abidjan. Abidjan a été divisé en cinq districts et nous avons mobilisé 750 policiers, gendarmes et militaires qui auront la responsabilité, sous l’autorité des officiers de la police, de la gendarmerie comme des Frci, de surveiller la ville d’Abidjan et progressivement l’ensemble du territoire national ». La composition de cette nouvelle unité de police, de gendarmes et de militaires selon des observateurs, rappele le Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos) sous l’ex-régime Laurent Gbagbo.

Toutefois le Président Alassane Ouattara rassure : « Je veux préciser qu’il s’agit bien sûr d’une opération d’urgence, ponctuelle. Ce n’est donc pas la mise en place d’un Cecos- bis. Je voudrais rassurer nos concitoyens. Nous tenons à la liberté de mouvement, à la tranquillité de nos concitoyens. Il s’agit donc de faire en sorte que les Ivoiriens et tous ceux qui vivent en Côte d’Ivoire soient pleinement dans la sécurité. Nous allons renforcer ce dispositif. Nous y mettrons, comme le ministre d’Etat a souhaité, des moyens additionnels, des caméras additionnelles. Le Premier ministre, ministre de l’économie et des Finances m’en a donné l’assurance. Je voudrais dire à toutes les populations qu’elles peuvent être rassurées, qu’au fil des jours, la sécurité à Abidjan sera véritablement renforcée. Toutes mes félicitations et je mets en mission les éléments du Centre de Coordination des décisions opérationnelles ». Le Président de la République a également indiqué qu’il y avait urgence à mettre en place le CCDO pour suivre de près le renforcement de la sécurité. « Nous donnerons tous les moyens à ce centre et aux éléments qui sont chargés de la sécurité », a ajouté Alassane Ouattara.

Avant de quitter le ministère de l’Intérieur, le Chef de l’Etat a effectué une visite au bureau du ministre Hamed Bakayoko. Ce dernier a déclaré pour sa part que l’avènement du CCDO obéit au souci du gouvernement d’apporter la sécurité aux Ivoiriens. « Aujourd’hui ce n’est pas avec des couteaux et pistolets qu’on agresse, mais avec des kalachs. Souvent les agresseurs sont des gens qui sont formés, qui ont participé à des combats, et qui sont aguerris. Devant cette nouvelle forme de menace, il fallait une solution nouvelle », a estimé le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Qui s’est dit convaincu que les Ivoiriens auront « les résultats et surtout la liberté » avec les cinq (5) unités mixtes qui sont dotées de moyens supérieurs pour faire face aux nouvelles menaces.


Touré Abdoulaye

côte d'ivoire,cecos et ccdo l’original et sa pale photocopie,wattao nommé commandant adjoint du nouveau ccdo,ccdo les précisions de ouattara «ce n’est pas un cecos-bis»,commissaire youssouf kouyaté commandant du ccdo,wattao son adjoint,le ccdo ou comment recycler les rebelles dans le tissu national

Commissaire Youssouf Kouyaté commandant du CCDO, Wattao son adjoint

 

La nouvelle unité aura à sa tête le commissaire divisionnaire Youssouf Kouyaté qui sera aidé dans sa tâche par le commandant Issiaka Ouattara dit Wattao. Selon nos informations, le CCDO est composé de cameras qui pourront filmer tous les mouvements à Abidjan sur une distance de 30 km. Les éléments de cette unité disposent d’une soixantaine de véhicules de marque Acmat pour mener leur opération.

Avant de mettre le cap sur le ministère de l’Intérieur, le Président de la République a eu près de 45 minutes d’échange à huis-clos avec les chefs des grands commandements de l’armée, de la gendarmerie et de la police à la salle mosaïque du Palais présidentiel. Une rencontre à laquelle ont pris part le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Hamed Bakayoko et le ministre auprès du Président de la République chargé de la Défense Paul Koffi Koffi.


TAB


In le quotidien ivoirien "L’Intelligent d’Abidjan"


Connectionivoirienne

côte d'ivoire,cecos et ccdo l’original et sa pale photocopie,wattao nommé commandant adjoint du nouveau ccdo,ccdo les précisions de ouattara «ce n’est pas un cecos-bis»,commissaire youssouf kouyaté commandant du ccdo,wattao son adjoint,le ccdo ou comment recycler les rebelles dans le tissu national

Le CCDO ou Comment recycler les rebelles dans le tissu national

 

La création du CCDO par le chef de guerre Dramane Ouattara n'est rien d'autre que la continuité du partage du "gâteau" Ivoire.

Que faire des rebelles si Gbagbo réussissait à conserver le pouvoir en matant la rébellion FRCI de Dramane Ouattara?

La réponse à cette question se trouve dans le jusqu'auboutisme de Sarkozy face à Gbagbo : pour les besoins de la cause de Dramane Ouattara, des milliers de combattants venus de la sous région ont rejoint les rangs des forces nouvelles de Soro guillaume.

Le processus d'incorporation des soldats FN au sein des FDS prévu dans les accords de Ouagadougou ne concernait que 5000 éléments des forces nouvelles.

Avec Dramane Ouattara à la tête de l'autorité ivoirienne, les parrains du complot ivoirien ont toutes les mains libres pour diluer la rébellion dans l'appareil de l'état : avec plus de 80000 combattants, le chef de guerre crée des unités de reclassement pour ses soldats comme des médailles de guerre:

-les FRCI, elles-mêmes (un ramassis de traine-savates venus de la sous région et du nord ivoirien,évadés de prisons,apprentis,soldats FN) tous imposés aux ex-fds comme étant l'armée nouvelle.

-la Gendarmerie nouvelle version Dramane Ouattara

-la Police militaire version Dramane Ouattara

-les milices Dozos, affiliées au ministère de l'intérieur.

-les différents groupements tactiques

Et maintenant le CCDO. Tous ces groupements militaires n'ont enregistré que des rebelles dans leurs rangs. C'est la promotion de la rébellion comme modèle pour la jeunesse.

Qu’est ce qu'il crée de nouveau à part habiller des rebelles dans le costume de l'Etat?

LeCECOS n'est pas diffèrent de ce qu'il annonce à coups de ronflements médiatiques.

Ce n’est que du vent pour cacher au peuple l'objectif réel.

Quand est ce que des structures seront créées pour intégrer des jeunes diplômés ivoiriens qui galèrent toute la journée, plutôt que d'intégrer des rebelles aux yeux et à la barbe des jeunes ivoiriens dans l’appareil de l'état?

 

Joël Curtis

Lu sur la toile :

ADO, hier tu as dénigré et traité le centre de commandement des opérations de sécurité (CECOS) de mauvaise unité de sécurité aujourd'hui tu viens crée le Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles (CCDO) qui n'est qu'une pâle copie du CECOS, vraiment la photocopie ne se différencie pas de l'original.

De plus quand j’entends dire que Wattao sera le responsable en second de cette unité, là je me traîne de rire et présage déjà de ce que sera cette unité qui sera plutôt une unité d'insécurité vu les éléments qui la composent. Vraiment Dramane n'a aucune "solution" pour les Ivoiriens sinon que suivre intégralement le programme du président élu des ivoiriens Laurent GBAGBO.


Source: RESISTANCE COTE D'IVOIRE ISRAEL

Commentaires

Monsieur Wattao Devrait arrêter le célèbre Brouteur Mohamed Kourouma qui se Pavane sur Abidjan et qui fait son business avec de L'argent volé à un vieil Homme Français qu'elle honte pour la société Ivoirienne que de la parade alors que ce type a pris 10 ans et se trouve toujours en liberté et continue ses magouilles dans la zone d'Abobo. où est la justice de ce Pays digne d'une république Bananière?

Écrit par : ollivier | lundi, 18 mars 2013

ce monsieur là ne peut rien pour nous. il est là pour nous faire mal. tous ceux qui ont chanté solution vont déchanter

Écrit par : cisse abou | jeudi, 21 mars 2013

quelle est la leçon que wattao peut nous donner? en tous cas rien de son passé à ce jour. rien à tirer de lui

Écrit par : cisse abou | jeudi, 21 mars 2013

Wattao est à la botte du Président en exercice juste là pour faire du Cinéma de la Parade sans doute un bon à rien du Nord j'aimerais bien avoir son adresse mail perso pour lui dire ce que je pense de la police ivoirienne et de ses magouilles avec les escrocs. tous les policiers intelligents du cicert ont été virés par le pouvoir actuel. le Président ne pense qu'à faire de la Parade pour sa Presse et ses médiats, il ne s'occupe pas de sa justice et je dirai même qu'il encourage les magouilles. comment voulez vous qu'un investisseur vienne en côte d'ivoire?
je persiste et signe moi je suis indépendant et je ne suis pas à la botte du Pouvoir
Claude Ollivier

Écrit par : ollivier | jeudi, 21 mars 2013

Les commentaires sont fermés.