topblog Ivoire blogs

mardi, 19 mars 2013

CCDO ET VIDEOSURVEILLANCE, UNE NOUVELLE PREUVE DE LA PHOTOCOPIE ET DES MENSONGES DU REGIME OUATTARA

 

côte d'ivoire,ccdo et vidéosurveillance,une nouvelle preuve  de la photocopie et des mensonges du régime,la majorité présidentielle gbagbo

 

Cette sélection de coupures de journaux remontant à plusieurs années en arrière atteste, s’il en était encore besoin, que le pouvoir Ouattara fait de la copie, du plagiat et de l’appropriation honteuse. Il n’a même pas l’honnêteté intellectuelle de reconnaître ce que son prédécesseur a initié avant lui; pire, il donne le sentiment d'innover et se targue d’en être l’auteur. Les caméras du CCDO et la vidéosurveillance dans le District d’Abidjan sont l’œuvre de Laurent Gbagbo. Et cela remonte déjà de 2005 à 2010. Soumettez-vous à cette petite revue de littérature et vous comprendrez la bassesse de ceux qui gouvernent, aujourd’hui, cette nation. NB: Les titres et mots en couleur sont des liens. Fernand Dindé.

 

Quand la pègre se blanchit avec des caméras...

Regardez-moi ces menteurs et vendeurs d'illusions, qui font comme s’ils étaient à la base des installations de caméras de surveillance dans le District d'Abidjan!


La Majorité Présidentielle Gbagbo
 

Vidéosurveillance à Abidjan - Gervais Assié Amani (Pdg du Cnvi et de Basic Security): «C’est un outil important pour la relance économique»


Question :

Avez-vous signé une convention avec l`Etat de Côte d`Ivoire pour la mise en place d`un tel projet ?

- Oui, nous avons l`accord du Gouvernement qui est partie prenante du projet. En effet, le 07 mars 2005 s’est tenu un conseil des ministres spécial sécurité/défense au cours duquel il a été décidé d`initier un projet pilote de vidéo surveillance au service des Forces de défense et de sécurité en partenariat avec Basic Security et Arobase Telecom. Cette phase pilote ayant été très concluante, nous sommes donc passés à la phase pilote sur le terrain avec la création du Centre National de Vidéo surveillance et d`Imagerie. (Vous l’aurez compris, c’est sous la présidence de L gbagbo !)

 

Dans Le Repère - 4/7/2009, à relire ici Abidjan.net

District d'Abidjan : 2000 caméras de surveillance pour sécuriser la ville

 

15/10/2009  - Le Temps

Le gouverneur du District d’Abidjan, Amondji Pierre, a décidé de s`attaquer à la question de la sécurité des biens et des personnes dans la capitale économique, en employant les moyens technologiques en la matière.

La situation sociopolitique tant en Côte d`Ivoire que dans certains pays de la sous-région, a favorisé la prolifération des armes dans le pays. Abidjan connaît de ce fait, une recrudescence de la criminalité et de l`insécurité. Face à cette situation, le Gouverneur du District, Amondji Pierre, et son conseil ont décidé d`employer les grands moyens. Avec notamment, l`installation de caméras de surveillance sur tout le territoire du District. Afin d`aider et d`appuyer les forces de défense et de sécurité dans leur lutte quotidienne contre le grand banditisme. Hier donc, en présence du ministre de la Défense, Michel Amani, le District d`Abidjan et la structure en charge de cette opération ont signé un partenariat pour doter la ville d`Abidjan d`une vidéo surveillance pour la sécurité des biens et des personnes. Pour M. Amani Gervais, Pdg de l’entreprise de sécurité commise à cette tâche, c`est une avancée majeure que de doter la ville d`Abidjan de caméras de surveillance.

« Avec l`installation de la vidéo surveillance, il faut aider les gens à s`auto-discipliner. A ne plus jeter les ordures, ni uriner n`importe comment dans les rues. Nous avons plus de 100 véhicules pré-positionnés dans toute la ville », a-t-il dit. A terme, relève-t-il, ce sont 2000 caméras qui seront disposées sur l`ensemble du District. Selon le Gouverneur Djédji Amondji, la sécurité est devenue aujourd`hui, une denrée rare. C`est pourquoi, ils ont décidé de doter Abidjan de cette haute technologie pour la sécurité des populations. Aussi précise-t-il, c`est plus de 2 milliards investis dans ce projet de sécurisation de notre territoire. « Nous allons inonder le territoire de caméras-rapporteurs pour que les populations et leurs biens soient en sécurité », a annoncé Amondji Pierre. Avant d`ajouter que c`est grâce à cette vidéo surveillance que les bandits et autres délinquants pourront être neutralisés. Le ministre de la Défense, Amani N`guessan, a salué le gouverneur qui a compris l`enjeu et le défi à relever en matière de sécurité. Selon lui, désormais, chaque mouvement des ivoiriens sera contrôlé. Et cela, affirme-t-il, va permettre aux forces de l`ordre de mieux intervenir en cas de danger pour les populations. Il a salué le responsable de la société spécialisée en la matière. « C’est un acte de nationalisme que de s’engager aux côtés du District pour la sécurisation des populations et de leurs biens à Abidjan », s’est-il félicité.

Notons que cette opération qui vise à quadriller le District d`Abidjan, avec la vidéo surveillance, va s`étendre sur 3 ans.

 

Frank Toti  -Le temps - (SOUS L. GBAGBO)

 

Abidjan.net

Lutte contre l’insécurité – Hamed Bakayoko : "’On n’a plus besoin de barrages sur les deux ponts"

 

Vendredi 10 avril 2009 - Par L'intelligent d'Abidjan (SOUS L. GBAGBO)

 

Abidjan.net

Sciences et Technologies

Entretien / Amani Assié Gervais, PDG de Basic Security : « La vidéo surveillance est une réponse efficace pour des élections sereines et apaisées » Source : L'Intelligent d'Abidjan Date: mer. 22 sept. 2010 (SOUS L. GBAGBO)

[VOUS RENDREZ COMPTE QUE LES CAMERAS DE SURVEILLANCE ONT ETE DEJA UTILISEES LORS DU CONCERTO]

 

News.Ed carriere.ci

Quand l'Afrique réinvente ses villes - Sécurité: des caméras qui rassurent

 

01/12/2009 à 11h:15 Par Théophile Kouamouo dans Jeune Afrique

La vidéosurveillance à distance est-elle la recette miracle pour endiguer la criminalité et l’incivisme dans les villes? L’Ivoirien Gervais Amani Assié, patron de Basic Security, une entreprise spécialisée dans ce domaine, en est convaincu. Et il a réussi à convaincre l’État ivoirien de le suivre dans la mise en place d’un dispositif de caméras reliées à des centres de contrôle via des réseaux hertziens et de fibre optique.

Basic Security, qui a lancé son produit de vidéosurveillance en mars dernier, collabore déjà avec l’armée ivoirienne pour surveiller les sites stratégiques du pays et, en octobre dernier, a signé un contrat de partenariat avec le district d’Abidjan pour sécuriser les rues, places et lieux publics. L’objectif est d’installer 2000 caméras de surveillance, dont 300 sont déjà en service, notamment au stade Houphouët-Boigny, à l’abattoir de Port-Bouët, sur les sites servant de décharges illicites ainsi qu’au cimetière de Yopougon, pour éviter les enterrements clandestins. (SOUS L. GBAGBO)

[dans l'article de jeune Afrique, on se rend compte que déjà 300 cameras sont en service/en decembre 2009]

 

Jeuneafrique.com

Prévention des affrontements le 31 octobre 2010

 

Interview du Général Mangou le 29 octobre: Mangou et Amani Assié mettent le scrutin sous vidéo surveillance

Le projet de sécurisation du scrutin présidentiel le 31 octobre 2010 par vidéo sur veillance de Basic Security est entré dans sa phase d’exécution hier jeudi 28 octobre 2010 au terme d’une visite du Général Philippe Mangou, chef d’Etat Major des Armées dans des installations de cette entreprise. (TOUJOURS SOUS L. GBAGBO)

 

Ladepechedabidjan

 

Source: La Majorité Présidentielle Gbagbo

Commentaires

Moderniser les instruments sécuritaires, c'est très bien. C'est comme voyager, faire le tour du monde en avion, plutôt qu'à dos de cheval. Mais quand l'avion est piloté par un charretier, au lieu d'un pilote, c'est là qu'il y a problème. Il perd sa sureté et devient un cimetière volant.
Issiaka Ouattara, dit Wattao que je connais, niveau d'étude des garçons et filles de salles de nos hôpitaux, ancien chauffeur du Général Ballou, celui qui rechigne à écrire sur papier pour ne pas étaler ses lacunes, celui qui ne peut pas aligner deux phrases successives et logiques... C'est à lui qu'on confie le système sécuritaire de la Côte d'Ivoire des universitaires, des officiers formés à Westpoint, à Saint-Cyr ! Si ce n'est pas dans le désert ou dans la jungle, on ne verra cela nulle part.
Pauvre Pays, je te pleure !

Écrit par : sily camara | jeudi, 21 mars 2013

Les commentaires sont fermés.