topblog Ivoire blogs

lundi, 25 mars 2013

CENTRAFRIQUE - COUP D'ETAT: ENCORE LA FRANCE, CET ETAT GUERRIER!

 

CENTRAFRIQUE - STEVE BEKO 2.jpg


Centrafrique : le récit d’un ami qui me parle de son pays

 

« Salut Steve ! Tu sais que je suis un officiel centrafricain mais je préfère garder l’anonymat. Je sais que vous vous dites que Bozizé mérite certainement ce qui lui arrive et cela est vrai. Mais, ce ne sont pas les rebelles de la Seleka qui ont renversé le pouvoir. Ce sont plutôt les combattants tchadiens venus dans le cadre des accords signés à Libreville. Ils sont rentrés dans la capitale à 8h et Bozizé aurait été atteint lors des combats. L’ambassadeur de France a été le premier à arriver à l’hôtel Idjer Bangui (Hotel Ledjer Plaza Bangui, Ndlr) qui est la base du nouveau pouvoir. La France a offert notre pays à Idriss Deby (le président Tchadien) en contrepartie de son engagement au Mali. Celui qui doit prendre le pouvoir s’appelle Djotidja (Michel Djotodia, Ndlr) et était vice premier ministre chargé de la défense dans le gouvernement d’union suite aux accords de Libreville en janvier. Toutes les maisons et sociétés ont été pillées sauf celles des français. La déclaration de prise de pouvoir sera faite à 20h (j’ai reçu le sms hier à 17h Utc).

CENTRAFRIQUE - STEVE BEKO 1.jpg

Le premier ministre sortant devrait être reconduit. L’enjeu, c’est le partage du pétrole du bloc A découvert à la frontière avec le Tchad, convoité par les français et les tchadiens mais promis aux chinois par Bozizé. Les rebelles sont venus par la même route du nord que Bozizé il y a 10 ans aidé par la France et le Tchad. Les populations sont désabusées en regardant ces gens jouer avec leur avenir. La connexion internet est mauvaise mais je t’envoie 10 photos exclusives par mail (malheureusement, je n’en recevrai que 4 en définitive) ».

CENTRAFRIQUE - STEVE BEKO 3.jpg

Soldats français, en intelligence avec les putschistes

CENTRAFRIQUE - STEVE BEKO 4.jpg

Les rebelles au siège du nouveau pouvoir, à l'hotel Ledger Plaza Bangui

 

CENTRAFRIQUE - STEVE BEKO 5.jpg

 

Source: La page Facebook de Steve Beko

Commentaires

Centrafrique. Cinquante ans d'indépendance, cinquante ans de gâchis, de sous-développement. Et pourtant! Comme ses prédécesseurs, Bozizé a un peu plus enfoncé le pays. Mais que peuvent les rédempteurs? Question importante pour une seule raison: leur accointance avec les réseaux françafricains. C'est sûr, celui qui te fait roi a un droit de regard sur ton trône. Alors, on peut prédire qu'on retourne à la case de départ.
"A bas la France, vive la France!"

Écrit par : sily camara | lundi, 25 mars 2013

Cher frère SILY CAMARA,

Entièrement de ton avis!

J'ai vraiment mal au coeur quand je vois un seul pays malmener un continent entier, sans être inquiété, pour la simple et bonne raison que ses fils sont incapables d'avoir un peu de dignité pour s'unir et faire bloc contre, non pas l'adversaire, mais l'ennemi commun.

Si les chefs d'Etats africains étaient pour l'essentiel nationalistes et souverainistes comme GBAGBO, nous n'en serions pas là.

Mais j'ai une forte conviction. Cela va bientôt changer! La France s’effondrera de tout son long (ça a d'ailleurs commencé avec une économie à la dérive dont ne la sauveront certainement pas les coups d'Etat et autres coups tordus françafricains) et l'Afrique digne se redressera. Je ne parle pas d'une cause à effet mais d'une révolution. Wait and see.

Écrit par : Dindé | lundi, 25 mars 2013

Partout en Afrique où il y a bruit de bottes, une puissance européenne est derrière ! Maintenant, la France signe ses forfaits sans aucune honte. Pauvre Afrique en effet. Une Afrique qui a encore trop d'enfants négiers.

Mon cher Fernand, c'est justement parce que la France est en difficulté qu'elle tente de s'ancrer en Afrique. C'est parce qu'elle sait qu'elle sera réduite à la stature d'un pays sous-développé si elle perd son emprise sur ses anciennes colonies qu'elle ne cache plus son jeu.

Écrit par : St-Ralph | lundi, 25 mars 2013

Salut Fernand et St Ralph. Pour finir avec ces pratiques il faut mettre hors d’état de nuire par tous moyens ces suppôts africains a la solde des européens et américains. Je vous l'ai déjà dit et je le répète. Un exemple pour illustrer ma pensée quand le nègre qui vient de prendre le pouvoir en Centrafrique est bouté hors dès qu'il décline son identité. on attend un autre sauvage qui va venir s’asseoir quand celui-ci se présente, il est envoyé aussitôt six pieds sous terre jouer avec ses arrière grand-pères, je crois que le 3eme avec ces maîtres vont réfléchir 10 fois avant de s'engager dans une telle aventure. C'est de cette seule façon que nous pouvons libérer l’Afrique des traîtres et de la servitude rampante et déshumanisante.
Que Dieu vs bénisse

Écrit par : IntelligenciaHomme | mardi, 26 mars 2013

Chers frères ST-RALPH et INTELLIGENCIAHOMME,

Effectivement, la France est en très très grande difficulté. Tant et si bien qu'elle ne s'entoure même plus de scrupules pour cacher son jeu. C'est la désespérance totale au sommet de l'Etat français et on rue dans les brancards à l'emporte-pièce.

Mais c'est peine perdue: la France boira bel et bien la coupe du déclin, de la déchéance morale, spirituelle, sociale, économique et du sous-développement à rebours jusqu'à la lie.

Il faut que le grand orgueil de ce pays soit dégonflé et qu'il assume enfin ses crimes effroyables et le pillage de nos peuples. J'ai la conviction que DIEU y veille personnellement. C'est Lui qui élève et qui abaisse les nations.

Il est désormais temps que les africains se révoltent contre cet écrasement permanent à eux imposé par la France. Trop, c'est trop! Il faut maintenant mettre le holà à cette mauvaise comédie. Debout, peuples d'Afrique, prenons en main nos destinées, et mettons en minorité invisible les traîtres et les lèche-bottes!

Que DIEU bénisse l'Afrique!

Écrit par : Dindé | mercredi, 27 mars 2013

Les commentaires sont fermés.