topblog Ivoire blogs

vendredi, 29 mars 2013

PORT D'ABIDJAN: HAUSSE DE LA REDEVANCE SECURITAIRE, DES RISQUES D'UNE NOUVELLE FLAMBEE DES PRIX SUR LES MARCHES

 

PORT D'ABIDJAN 4.jpg

 
D’un côté, c’est le bras de fer entre la direction du port autonome d’Abidjan(PAA) et les consignataires/armateurs suite à l’instauration d’un nouveau code ISPS. De l’autre, le ministère du Commerce, de l’Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises devra à son niveau s’apprêter à affronter les consommateurs dans les jours, pour leur expliquer cette nouvelle flambée des prix sur le marché qui point à l’horizon. A l’origine de cette augmentation, la mise en application d'un nouvelle facturation aux usagers de la redevance liéeà la sécurité et la sureté portuaire ou redevance du code ISPS. Qui devra être désormais reversée directement à la société PortSecurité, concessionnaire depuis le 1er janvier 2013 de la gestion de la sécurité et de la sureté du PAA. En effet, le 17 décembre 2012, la direction du port a informé les consignataires de navires et armateurs de l’entrée en vigueur de cette nouvelle facturation des redevances du code ISPS à compter du 1er Janvier dernier (voir les nouvelles facturations en fac similé ci-dessous). Le hic, c’est que le courrier portant ce message, avec la référence N° 460 et 462/DGPAA/DOMS/DS/KAC, dont la Diplomatique d’Abidjan a pu se procurer copie, précise que ces facturations se feront en fonction du type de navires. Par exemple, pour un navire de type Roro comme le Saint Roc dont l’armateur est CMA CGM, la redevance passe désormais de 634 249 FCFA en 2012 à 9 881 238 FCFA. Soit une différence de 9.249.949 FCFA ; ce qui induit une augmentation de 1458% pour le même volume de marchandises par rapport à l’an dernier.

côte d'ivoire,port d’abidjan,hausse de la redevance sécuritaire,des risques d’une nouvelle flambée des prix sur les marchés,armand tanoh,la diplomatique d'abidjan

Le 12 août 2012, Maersk Cape Coast, consignataire du  navire PC, a décaissé 1.234.769 FCFA pour un volume de 125.874 tonnes de marchandises. Cette année, pour la même quantité de marchandises débarquées au quai d’Abidjan, l’armateur ou le consignateur doit désormais débourser 18 990 624 F CFA, soit un écart de 17 755 855 FCFA par l’an dernier. Ce qui revient à un taux d’augmentation de 1438%. A l’analyse du tableau comparatif du code ISPS 2012-2013, on note une augmentation moyenne par escale navire de 10 754 515 FCFA. Suite à cette flambée des coûts, le syndicat des consignataires et armateurs, a saisi la direction du port le 7 janvier dernier, pour dénoncer le caractère exorbitant de la nouvelle redevance ISPS. En retour, les services du port qui n’ont pas donné de suite aux usagers, ont demandé à leur syndicat de s’abstenir de toute répercussion des taxes sur sa clientèle. Dans ce jeu fait d’échanges de courriers, les armateurs et les consignataires ont suspendu tout règlement de facture depuis janvier 2013. Si rien n’est fait pour régler cette situation, c’est le consommateur qui paiera cash de sa poche ses répercussions sur le marché.
 
 
Armand Tanoh 
 
 

Les commentaires sont fermés.