topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

samedi, 13 avril 2013

LES EX-DEMOBILISES FRCI DE BOUAKE REFERMENT LE CORRIDOR SUD DE BOUAKE, CE MATIN

 

côte d'ivoire,les ex-démobilisés frci de bouaké referment le corridor sud de b,le blog de alain doh bi

 

BOUAKE - 09h12 mn, Samedi 13 Avril 2013, les ex-démobilisés FRCI ferment encore le corridor sud de la ville de Bouaké. Ils menacent d'occuper toutes les zones CNO, si leurs revendications ne sont pas prises en compte, a-t-on appris des témoins résidents dans la ville de Bouaké.

"Toute la journée d’hier (vendredi 12 avril, ndlr), les négociations entre l’ONUCI et les leaders du mouvement des ex-démobilisés, se sont soldées par un échec. Ils sont revenus à la charge ce matin pour fermer le Corridor Sud", a témoigné un proche d’un ex-démobilisé.

"Nous exigeons que les 20 à 40 millions de FCFA qui nous ont été promis à chacun lors de notre enrôlement pour aller combattre les FDS à Abidjan, soient payés. Soit on nous paye, soit on nous enrôle tous dans la nouvelle armée" a proclamé haut et fort un leader du mouvement des ex-démobilisés devant les voyageurs bloqués au corridor-Sud de Bouaké à 09h12mn.

"Si quelqu'un ose nous attaquer, nous allons occuper toutes les zones Centre-Nord-Ouest de la Côte d'Ivoire", lancent les ex-démobilisés, nouveaux maîtres du Corridor sud de Bouaké.

La tension reste toujours vive au corridor-Sud de Bouaké et au moment où nous mettions cet article en ligne, personne ne pouvait ni sortir, ni entrer dans la ville de Bouaké, située à 379km au Nord d’Abidjan.


Source: Le blog d´Alain Doh Bi

côte d'ivoire,les ex-démobilisés frci de bouaké referment le corridor sud de b,le blog de alain doh bi


Déçus par le régime Ouattara, les ex-combattants démobilisés bloquent l’accès à la ville de Bouaké

 

BOUAKE - Depuis 9h, ce jeudi matin, l’entrée sud de la ville de Bouaké est tenue par des ex-combattants démobilisés. Ils empêchent tous les véhicules d’entrer ou de sortir de la ville.

‘'Le Président Ouattara nous a utilisés et une fois au pouvoir, il nous a laissés tomber. C’est pourquoi, nous allons poursuivre notre mouvement jusqu'à ce que le président nous entende'' scandaient les manifestants au Corridor sud de Bouaké devant les voyageurs bloqués dans les véhicules audit corridor.

"Nous exigeons que l'argent qui nous a été promis, lors de notre enrolement pour aller combattre les FDS, soit payé", a clarifié un leader du mouvement.

Le déploiement des casques bleus de l’ONUCI, aux environs de 12h pour contraindre les ex-combattants à libérer le corridor a été vain.

La ville de Bouaké, autrefois fief de la rébellion de 2002 à 379 km au Nord d'Abidjan, était dans une situation confuse en début d'après-midi. Les pourparlers entre les envoyés du régime vers les combattants qui ont été armés pour déstabiliser la Côte d’Ivoire continuent encore à Bouaké au moment où nous mettions cet article en ligne.


Source: Le blog d´Alain Doh Bi

Commentaires

je vous remercie, mais c'est votre patron menteur à tous les échelons de sa vie. Il vous a trompé pour détruire votre patrie aujourd'hui il se moque de vous. Ne baissez pas les bras!Vous aviez écouté ce menteur, ce voleur d'identité pour faire mal à vos frères et sœurs ivoiriens et ivoiriennes pour rien. Je pense que le regret que vous avez va vous détruire tous pour ce que vous avez fait. Dieu est le seul témoin. QUE DIEU BENISSE LA COTE D'IVOIRE.

Écrit par : saguizo | mardi, 16 avril 2013

Les commentaires sont fermés.