topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

lundi, 22 avril 2013

DESERT ELECTORAL ET FRAUDES TOUS AZIMUTS, SUITE ET FIN

 

ELECTIONS COTE D'IVOIRE.jpg


L'abonnement du RDR aux fraudes continue


Les affrontements post-électoraux à l'issue du scrutin du 21 avril en Côte d'Ivoire, qui ont lieu depuis hier nuit et qui continuent ce matin dans certaines circonscriptions, montrent bien que:

le RHDP est la plus grosse supercherie politique en Côte d'Ivoire.

En réalité, il n'y a jamais eu d'Alliance des Houphouétistes.

C'était une grosse arnaque politique pour légitimer la forfaiture internationale de l'imposition de Ouattara en 2010.

Cocody: seulement 17000 votants enregistrés dans l'ensemble des bureaux de vote. N'Gouan Mathias Pdci, élu avec 9000 voix contre 6000 voix pour Agbahi du RDR.

Ferké : course poursuite dans les rues de la ville. Le candidat du RDR, battu dans les urnes entends s'imposer par la violence.

Régionale Cavally

Anne Ouleto serait dans les cordes face à Dagobert Banzio!

Le RDR représente en réalité 5 % des ivoiriens...

 

Au journal de 13h de la télévision gouvernemental, l’on reconnait que le taux de participation est encore faible. Mais, sans nous expliquer par quel miracle, l’on nous dit qu’il devrait atteindre les 80% à la fermeture des bureaux de vote à 18h. C’est tout simplement scandaleux ! Le gros mensonge se prépare. Nous sommes vigilants!

Cocody : Plusieurs membres du staff de campagne du candidat Ngouan Aka Mathias (Pdci) crient déjà à la fraude. Rappelons que cette commune est l’objet d’une bataille âpre entre les alliés du Rhdp.
Le taux de participation devrait y être très faible compte tenu du nombre d’étudiants résidants auparavant dans les cités universitaires et aujourd’hui en exil. Rappelons à toute fin utile que le président Gbagbo avait réalisé son meilleure score dans cette commune lors des présidentielles.

Steve Beko

-----------------------------

A Gagnoa le désert électoral est visible :

Au bureau de vote 02 de l’EPP Gnousso, le point à 11H indiquait également 15 votants.
Bureau 04 du Lycée la Paix, la mobilisation a commencé à fléchir mais a permis d’enregistrer à 11H15 le nombre de 76 votants sur un total de 383 inscrits

BALEKO, à Soubré, Région de la NAWA: Bureau de vote du campement Attoumbrekro. Seulement 5 votants jusqu'à 15H30. Les parents sont tous allés au champ. Ils affirment, pour certains, ne pas connaître un seul des candidats présents sur les listes

Ferkéssédougou (Chez Guillaume Soro):

Des bureaux de vote ont été vandalisés par des individus non identifiés pendant le dépouillement du scrutin couplé des élections municipales et régionales, dimanche, à Ferkessédougou. Face à la terreur et à la panique, des agents électoraux ont dû précipitamment se rendre à la CEI, avec leur matériel de travail, pour y parachever le remplissage des PV. Jusqu'à minuit, la CEI n'avait pas encore fait le bilan de ces casses. (source AIP).

Mascarade électorale : bilan partiel


Toutes nos équipes déployées sur le territoire confirment la non participation des ivoiriens à l'inhumation de la démocratie chèrement acquise par le combat du Président GBAGBO.
Partout c'est la mort électorale.

Les rapports partiels de nos équipes sont confirmés par une source crédible à la CEI.

Cette source indique le taux de participation nationale oscille à cette heure de 16 heures entre : 12% et 14%.

Cette source maintient que le taux de participation nationale n'excèdera pas 18%.

Cette source confirme également que la CEI à reçu instruction de communiquer un taux déjà arrêté depuis le lundi 15 Avril de commun accord avec des personnalités du régime Dramane.
En route donc pour le faux!

Pitié pour ma Patrie.

DIEU aime GBAGBO!


Koua Justin

--------------------------

Tingréla, un Lmp sur place m'informe que les campagnes se sont déroulées sous tension en effet la communauté malienne fortement installé soutien un candidat ce que n'apprecient pas les jeunes senoufo originaires de la ville. La tension est toujours visible ; beaucoup de jeunes senoufo ivoiriens ont boudé les urnes

Un de mes informateurs à Bouaké m'informe que les LMP sur place sont dans une indifference total bien qu'ayant approché par les differents candidats.

Duekoué a boudé les urnes.

BONDOUKOU: "Des groupes de jeunes gens ont cassé des urnes, dimanche, à la mairie de Bondoukou aux environs de 22H30, lors du dépouillement, arrêtant du coup ce processus par lequel les résultats des élections devraient être connus cette nuit-là".

Source AIP

Elections Municipales et Régionales couplées du 21 Avril 2013 SANS le FPI: Dramane Ouattara, illégitimement vôtre.


UNIQUE Résultat de cette parodie d’élections: VIDE ELECTORAL suite au boycott du Front Populaire Ivoirien de Laurent Gbagbo. ALORS, revient le fameux «QUI A GAGNE LES ELECTIONS présidentielles de Novembre 2010 en Côte d’Ivoire».

Le Constat est plus que flagrant: Ouattara n’a jamais gagné les élections de 2010 face au Président Gbagbo. SINON, comment expliquer que deux ans après avoir gagné avec plus de 54%, son parti (sans compter le PDCI, le MFA, l’UDPCI… et les candidats indépendants) ne puisse par rassembler au plus 14% de l’électorat IVOIRIEN? Pire qu’un aveu de faiblesse de ce régime aux abois, c’est un plébiscite du Président Laurent Gbagbo et la confirmation de son poids politique en Côte d’Ivoire. BRAVO au FPI et à tous les Patriotes Ivoiriens.

MAINTENANT, continuons notre bataille médiatique pour mettre à nu ce démagogue et sa suite. Continuons à dénoncer le FAUX qui est à la base de l’emprisonnement illégal des nôtres.

Claudus Kouadio

Yamoussoukro: tentative de vote par procuration: Un jeune pris avec 44 cartes d’identité et 42 cartes d’électeurs

 

Miézan Adelph Sylver, 37 ans est en garde à vue dans les locaux de la préfecture de police de Yamoussoukro, depuis la matinée de ce dimanche 21 avril. Il a été interpellé pour cas de fraude, dans le centre de vote de l’EPP Camp militaire au quartier Énergie.

Il a été découvert en sa possession 44 cartes d’identité, 42 cartes d’électeurs, 4 copies d’extraits de naissance et 32 récépissés.

Steve Beko

Port Bouet, la vieille mère Aka ANGHUI l'emporte (Rhdp).

 

Grand-Bassam: Ezale Philipe, le candidat du RHDP remporte le scrutin. Officiel.

RÉSULTAT - ZANZAN SANDEGUÉ: DRISSA OUATTARA (PDCI) élu, TANDA: KONÉ AMADOU (RDR) élu, Nassian (RDR) ÉLU, THÉINI (RDR) ÉLU, KOUASSI-DATTÉKRO: LATTÉ YAO (PDCI) ÉLU, BOUNA (maire sortant-Rdr) élu, Doropo (Rdr) élu.

TAFIRE: Le candidat du RDR battu par l'indépendant Charles Sanga.

Des jeunes se réclamant du RDR vandalisent présentement la CEI (Bondoukou), après la défaite du candidat de ce parti: Alliadji Diabagaté. Koné Hilliassou (indépendant) est élu.

Bondoukou courant coupé, à la mairie urnes endommagées, le marché en feu: c'est élections waa c'est quoi???

Koumassi

Crise post-électorale: Bacongo conteste les résultats et se proclame élu... Les hôtels sont surveillés de près... Une résolution de l'ONU est peut-être en préparation.

Je ne pense pas que des gens comme Photocopie ou Cimetière acceptent aussi facilement la déculottée: il va s'en passer des choses cette nuit...

Azaguié Commune: l'indépendant (FPI radié?) bat le candidat RDR.

Denis Kah Zion élu à Touleupleu. A Bondoukou, le candidat du Rdr battu par un indépendant, le centre de groupage de le CEI local incendié et saccagé.

Quelques résultats des municipales

Mafféré: Nindjin Etté, Indépendant

Aboisso: Mamadou Kano, RDR

Adiaké: RDR, le distributeur de billet de banques Hien Sié

Cocody: N'gouan Mathias du Pdci

Grand Lahou: Djaha Jean, Pdci

Séguéla: Diomandé Lassina

Koumassi: Ndohi Raymond, PDCI

Bouaké: DJIBO Nicolas, PDCI

Marcory: Aby Raoul PDCI

Bingerville: Beugré Doman, PDCI

Séguéla: Lacina Diomandé.

Anyama: Amidou Sylla, RDR

Kaniasso: Chantal Fanny

Port-Bouët: Aka Anghui, PDCI

Treichville: François Amichia, PDCI

Adjamé: Youssouf Sylla

Yopougon: Doukouré Moustapha, PDCI

Abobo: Adama Toungara, RDR

Bondoukou: Un indépendant, Koné Hiliassou


Envoyé par  Lazare Koffi Koffi

------------------------------

Il est demandé aux patriotes de Koumassi de bien vouloir limiter leurs déplacements. Cissé Bacongo vient de déclencher une crise post-électorale dans la commune. Vous savez bien que ce monsieur a un sentiment très maternel vis-à-vis des armes. Ne vous livrez pas à ses balles perdues gbanzan hein

Les ivoiriens sont formidables. Les bureaux de vote étaient désespérément vides ce dimanche. Les ivoiriens ont préféré rester à la maison. Taux de participation inférieur à 10%. Nous attendons maintenant que les ambassadeurs de France et des usa demandent au vieux corrompu Youssouf Bakayoko d'annoncer 70% de participation. Mais ce qui est sur, le monde entier a vu que tous les bureaux étaient VIDES. Vive le président Laurent GBAGBO et vous aurez toutes les photos de ce désert électoral cette nuit.

Elections, réflexions et premiers décomptes


Bureau de vote à Yopougon SOGEFIA 4, sur 392 inscrits il a eu 66 votant soit 16,83% dont 51 voix pour Doukouré Moustafa, 8 pour Kafana Koné et 5 pour Yao Yao Bertin.Les 6 autres candidats n'ont rien obtenu.

San-Pedro:le vote se déroule dans le calme. Faible affluence. Le retard dans certains bureaux de vote, du au manque d'urnes et de matériel

"Le mot d'ordre de boycott lancé par le parti de l'Ancien Président LAURENT GBAGBO semble avoir été bel et bien entendu" annonce RFI, à l'instant même.

DALOA: Gadouan, Sous-Préfecture. Décompte terminé. Taux de participation: 10,32%.

Dans un centre à Yopougon, à une demi-heure de la fermeture du scrutin, il y avait seulement 52 votants pour 368 inscrits, soit environ 15% de participation

Dans un quartier de Yop majoritairement LMP, les vieux du quartier on veillé à ce que tous leurs enfants ayant la majorité dans le quartier ne votent pas ; ils ont fait du porte à porte depuis une semaines. Dans la solidarité et les enfants ont obéi. Je ne peux pas dire le nom du quartier par peur de représailles.

MARCORY: Anoumabo en ébullition post-électorale. Affrontements Militants RDR vs militants PDCI. Des blessés signalés.

Apres le désert vient la pluie.Les candidats ont ouvert leurs différentes poudrières des la fermeture des bureaux de vote. Une Pluie de violences s'abat en ce moment entre les militants du RHDP pendant que se font les dépouillement. C'est le cas à Treichville,Koumassi... (complétez la liste)

Yopougon: Bureau de vote (André Gide) "Misère électorale même si le vote est échelonné sur une semaine", un représentant de la CEI.

Entendu à la RTI

 

Dans un bureau de vote à Grand-Bereby, sur 336 électeurs inscrits l'agent de la CEI local déclare 48 votants et affirme pourtant que le taux de participation est MOYEN.
Doit-on aussi leur expliquer ce que signifie MOYEN? Il aurait certainement dû dire MINABLE; ça fait 14.28% de taux de participation...

Je peux dire à cette heure que le peuple de Côte d’Ivoire est formidable et debout face à l'imposture.. En effet de la plupart des zones dont nous avons reçu des informations, il ressort que le DESERT ELECTORAL EST EFFECTIF.. Oui les ivoiriens ont mis en pratique les consignes de votes données par le FPI, à savoir rester a la maison..

Chose curieuse, même, du Nord au SUD du pays les tendances sont identiques:

Participation nulle ou très très faible..

Cette fois ci d’ailleurs tous reconnaissent que le taux de particiaption de 10 % ne peut pas être atteint contrairement aux votes des parlementaires djoula . Ouattara est en train de montrer au monde entier que les Ivoiriens l’ont vomi.. Les conclusions seront claires ...

Tout près n’est pas loin...Une vraie gifle au « non élu putschiste-imposteur » , bénéficiaire du coup d’état de Sarkozy... Ivoiriennes et Ivoiriennes, si vous avez d’autres détails donnez les nous ..

Ado est mort politiquement...il dégagera si le désert est confirmé

La CEI complice de fraude: A Divo et Hiré, il a été constaté que les bulletins de vote étaient différents des spécimens présenté avant les élections. Ce qui crée une confusion chez les villageois. Des bulletins de la municipales de DIVO qui se retrouvent dans les bureaux de vote de la municipalité de HIRé. Du gros n'importe quoi.

Guiglo, le RDR pris en flagrant délit de fraude

Amidou Bamba, premier responsable au niveau de la CEI locale de Guiglo pris la main dans le sac. Il est actuellement aux mains de la gendarmerie. Il avait en sa possession des bulletins de vote déjà cochés en faveur de Anne Ouloto Désirée (Rdr). À la CEI locale l’on se contente pour le moment de la réception des urnes le temps de s’organiser en l’absence du représentant fraudeur.

Le camp de Dagobert Banzio (Pdci) n’entend pas se laisser intimider par les Frci et Dozo de la région qui se sont rangés derrière la candidate fraudeuse du Rdr. La tension est palpable dans la ville. Nous y reviendrons!

M. Amidou Bamba représentant de la CEI dans la région du Moyen-Cavally qui est toujours détenu à la gendarmerie avait en sa possession 6.000 bulletins de vote déjà cochés en faveur de Anne Ouleto. Que fera Dagobert Banzio? Ça va se savoir?

On a noté un taux de participation de 0,03% dans un quartier de Gagnoa ; dans les autres quartiers c’est pareil ou guère plus.

Béttié : Les élections municipales n’ont pas pu se dérouler : Urnes cassées, Bulletins de votes déchirés par des électeurs révoltés par des irrégularités constatées. Le vote n'a donc pas se tenir

---------------------------

Séguéla: Amadou Soumahoro, alias Cimetière très en difficulté selon les tendances du vote


C’est officiel et irréversible, Amadou Soumahoro a été battu à Séguéla.
Le RDR a perdu devant un indépendant à Ferké, malgré le soutien de Guillaume Soro et Ibrahim Ouattara dit Photocopie au candidat RDR.

Lakota: Ce serait de l’extraordinaire si le taux de participation atteignait les 10%. Les populations qui ont perdu leur illustre fils, le ministre Boga Doudou et qui ont vu à la télévision le ministre Lida Kouassi menotté comme un vulgaire voyou n'entendent pas se rendre complice de cette mascarade.

Impudeur: Sur France 24, on nous annonce 30% de taux de participation selon la CEI.

La CEI aurait annoncé un taux de 30%, PDCI ET RDR réunis voila ce que vous valez j’attends vos militants idiots qui disaient que Gbagbo peut pas battre PDCI ET RDR

Koumassi : Bacongo Cissé aurait chuté proprement.

Cocody : Agbahi Felicien, candidat du Rdr battu par N'gouan Mathias du Pdci

Au Nord, des indépendants RDR font mordre la poussière aux candidats RDR: Ouangolo, Koumbala, Ferké, Boundiali...ex FN en général.

Selon les tendances Aby Raoul remporte à Marcory avec 65%

Séguéla : Amadou Soumahoro, SG du RDR tombe face a un indépendant Lacina Diomande.

Amadou Soumahoro (SG du RDR) humilié... Diomande Lassina a gagné

Bouaké : Le candidat du Rdr, Fanny Ibrahima arrive en troisième position. Victoire d'un indépendant

MAN: la contestation vire aux affrontements. Un candidat a perdu son véhicule, brûlé par les militants adverses.

Considérons qu'un prisonnier pro-Gbagbo est au moins originaire d'un village. Lorsque nous calculons cela fait 658 villages. Dans ces 658 villages il y'a toute la population tous partis politiques confondus qui ne supporte plus la mauvaise gouvernance du Dramanistan.Cela n'étonnera personne que les électeurs désertent les bureaux de vote.

Côte d'Ivoire, municipales et régionales 21 avril 2013

 

Le premier VOTE PAR ORDONNANCE sous GOUVERNANCE PAR ORDONNANCE de toute l'histoire des élections en Côte d'Ivoire. Les ivoiriens ont massivement VOTÉ PAR ORDONNANCE en restant massivement chez eux.

L'autre enjeu de ces pseudos élections est que plusieurs proches de Soro Guillaume, des Ex (?) rebelles se présentaient dans le nord du pays contre des candidats du RDR. La première victime de poids est Amadou Soumahoro, premier responsable du Rdr envoyé au tapis à Séguéla

En l'absence du Fpi, le Pdci se taille la part du lion dans le district d'Abidjan en mettant le Rdr KO

Les candidats PDCI annoncent leurs victoires dans les communes de Marcory, Treichville et Attecoube. Affaire à suivre!!

Yopougon :Victoire annoncée du candidat du Pdci, Doukouré Moustapha. Kafanna du Rdr, dans les cordes accuse le coup

ABIDJAN - Deux ans après la fin d’une crise postélectorale sanglante, des Ivoiriens peu nombreux retournaient aux urnes dimanche pour des municipales et régionales marquées par le boycottage du parti de l’ex-président Laurent Gbagbo, symbole d’une réconciliation en panne.

A Abidjan comme dans l’intérieur du pays, les opérations de vote ont très souvent démarré après l’ouverture officielle fixée à 07H00 (locales et GMT), en raison d’importants retards dans l’installation du matériel ou des agents électoraux.

Le scrutin se déroulait dans le calme comme dans le quartier de Yopougon, bastion pro-Gbagbo à Abidjan placé sous forte protection des forces de sécurité. Mais l’affluence était globalement faible dans la matinée, selon des sources concordantes.

A Bouaké, la grande ville du centre du pays, Robert Kouladé, chef communautaire, a voté avec un espoir: que "les Ivoiriens tirent les leçons du passé pour éviter tout dérapage afin qu’on puisse emprunter la voie de la démocratie vraie", a-t-il dit à l’AFP.

Après une campagne émaillée de quelques échauffourées, de dérapages verbaux et d’actes d’intimidation dénoncés par l’ONU, quelque 5,7 millions d’inscrits sont appelés aux urnes jusqu’à la clôture du vote à 17H00 dans la première puissance économique d’Afrique de l’Ouest francophone.

A Adjamé, quartier populaire du nord de la capitale économique, Zakaria Touré, un jeune chauffeur, a voté pour le candidat du Rassemblement des républicains (RDR) d’Alassane Ouattara, installé au palais présidentiel depuis la fin de la crise postélectorale de décembre 2010-avril 2011 ayant fait quelque 3.000 morts.

Ce partisan du pouvoir assure pourtant regretter l’absence des fidèles de Laurent Gbagbo. "Il faut qu’on ait la réconciliation, on n’a qu’à se parler, nous tous", confie-t-il, las des "palabres".

"Mascarade" pour le parti de Gbagbo

 

Le Front populaire ivoirien (FPI), parti de l’ancien chef de l’Etat qui avait déjà boudé les législatives fin 2011, a vu dans ces locales une "mascarade".

 

Il exigeait une réforme de la commission électorale ainsi qu’une amnistie pour les crimes commis durant la crise de 2010-2011 et la libération de ses leaders emprisonnés, à commencer par Laurent Gbagbo, détenu à La Haye par la Cour pénale internationale (CPI), qui le soupçonne de crimes contre l’humanité.

Le parti a toutefois dû annoncer la suspension de 15 de ses membres, dont plusieurs maires sortants, qui ont participé à la campagne en dépit de ses consignes.

En l’absence du FPI, la bataille électorale a surtout crispé les relations entre les alliés au pouvoir, le RDR et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de l’ex-chef d’Etat Henri Konan Bédié, qui concourent la plupart du temps en rangs dispersés à ces locales.

Les craintes de troubles concernent notamment Abidjan, Séguéla (nord-ouest) et l’Ouest, région la plus instable et de nouveau en proie en mars à des attaques meurtrières d’hommes armés.

Selon une source onusienne, la mission des Nations unies dans le pays (Onuci) s’est aussi inquiétée du fait que certains hauts cadres de l’armée ivoirienne aient "soutenu de façon flagrante des candidats du RDR" ces derniers jours.

Le taux de participation sera l’un des enjeux des élections, les dernières avant la présidentielle de 2015 à laquelle, sauf surprise, Alassane Ouattara devrait se représenter.

Le chef de l’Etat se flatte d’avoir en deux ans replacé la Côte d’Ivoire sur la scène internationale après une décennie de tourmente, fait largement progresser la sécurité et redémarrer l’économie.

Mais la pauvreté tarde à reculer, l’ampleur de la corruption est régulièrement dénoncée et le régime est accusé de privilégier une "justice des vainqueurs", aucune figure du camp Ouattara n’ayant été inquiétée pour les graves crimes commis durant la dernière crise.

La commission électorale estime pouvoir annoncer les résultats complets du double scrutin d’ici le milieu de la semaine prochaine.



Source: RESISTANCE COTE D'IVOIRE ISRAEL

Les commentaires sont fermés.