topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

vendredi, 10 mai 2013

BILAN AN 2 DE OUATTARA PAR LIDER: DES VIOLATIONS REPETEES DE LA LOI ET DES DROITS DE L'HOMME

LOGO LIDER.jpg



• Nouvelle violation du protocole additionnel A/SP1/12/01 de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance à travers la modification de la loi électorale.

• Violation de la résolution 2062 de l’ONU qui exigeait que les réformes nécessaires soient faites avant l’organisation des élections locales (réforme de la CEI, refonte de la liste électorale, désarmement etc.).

• Modification de la loi sur l’organisation des collectivités territoriales qui a mis à mal la dynamique de décentralisation.

• Organisation d’élections locales avec une CEI illégale.

• Pleins pouvoirs monarchiques à travers la gouvernance par ordonnance autorisée jusqu’en fin 2013 par un Parlement aux ordres.

• Naturalisation massive en violation de la loi qui prévoit que la naturalisation se fasse au cas par cas.

• Arrestations illégales et détentions dans des prisons et camps clandestins par les FRCI et les dozos.

• Tortures et traitement inhumains allant jusqu’au meurtre de certains détenus.

• Mise en place de cartels mafieux et militaro-économiques par les com’zones.

• Prolifération d’armes de guerre sur tout le territoire.

• Attaques contre les positions des Frci : le rapport du Groupe des experts de l’Onu datant d’avril 2013, en son point 26, met en lumière l’implication de Soro Guillaume dans les attaques du camp d’Akouédo.

• Le processus de désarmement et de réforme du secteur de la sécurité est factice et permet la constitution d’une armée de réserve à la solde du pouvoir.


Source: LIDER.CI

00:00 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Afrique, Crise ivoirienne et Politique ivoirienne, Société ivoirienne | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.