topblog Ivoire blogs

jeudi, 09 mai 2013

TRANSFEREMENT A ODIENNE DE SIMONE GBAGBO: RECIT D'UNE SOIREE MOUVEMENTEE

 

côte d'ivoire,simone gbagbo,pisam,frci,docteur banam

Comment le Docteur Banam de la Pisam a drogué sa patiente pour favoriser son transfèrement indigne.


Transférée en urgence d’Odienné où elle est enfermée depuis avril 2011 afin de recevoir des soins à la Polyclinique Sainte Anne-Marie (Pisam), il y a quelques jours de cela, Simone Gbagbo a été reconduite manu militari dans le nord du pays, dans la soirée du 08 mai. Récit d’une soirée mouvementée…

 

Le soleil se couche sur la capitale abidjanaise lorsque des éléments des forces républicaines de Côte d’Ivoire font irruption dans la chambre de l’ex présidente du groupe parlementaire Fpi afin de lui indiquer qu’ils doivent sur le champ la ramener à Odienné d’où elle était venue pour des soins.

Simone Gbagbo qui se trouve en compagnie de sa sœur, une visite autorisée par le procureur de la république, demande à voir le document juridique de son transfert signé par le procureur général. Les soldats qui disent agir sur ordre direct du ministre de la justice ne l’entendent pas de cette oreille et tentent de l’amener de force. C’est à ce moment qu’apparait le docteur,  Prof BANA Abdoulaye (retenez bien ce nom) de l’hôpital qui propose un plan machiavélique aux hommes commis à la sale besogne.
Il leur explique en effet que sa patiente doit descendre dans quelques temps pour subir une fibroscopie alors étant donné qu’elle s’oppose, il leur propose d’attendre qu’il l’endorme afin de leur faciliter la tache. C’est exactement ce qui sera fait. C’est une Simone Gbagbo totalement groggy qui sera embarquée à bord d’une ambulance alors qu’elle porte encore sa tenue de l’hôpital et que tous ses effets personnels sont abandonnés dans la chambre qu’elle occupait.

Dans la soirée, elle est accueillie par le maire d’Odienné à sa descente de l’avion qui feint de s’offusquer de la tenue totalement inappropriée pour une personnalité du rang de Simone Gbagbo qui est retenue prisonnière dans sa localité.

Qu’est ce qui justifie un tel traitement envers celle qui durant dix aura honoré Dominique Ouattara à chaque occasion ? Seul le régime Ouattara est à même de répondre à cette question.

Rappelons que Michel Gbagbo qui séjourne lui aussi dans cet hôpital a été  interdit de visite aussi bien pour sa famille que pour ses avocats.

 

Source: Le blog de Steve Beko

Commentaires

Acte criminel indescriptible. Faire enlever une personne sous anesthésie! Au plan psychique, moral et spirituel, Ouattara est un homme mort. C'est un cadavre ambulant . Le sachant, il veut entraîner dans sa tombe d'autres personnes. Son cas relève de la psychiatrie. Ce ne sont pas des méchancetés à l'encontre d'un adversaire politique, mais la réalité des faits. Certaines personnes qui l'ont connu plus tôt le trouvent " bizarre" depuis deux années. Aucun régime n'a fait pareille chose depuis le règne des Khmers Rouges au Cambodge ( 1975-1979 ). Avec sa propension pour la mort, le sang, le mensonge, le faux, on a tiré une conclusion: le sang des ivoiriens (dont il a profité de l'hospitalité) qu'il a fait verser fait son effet. Ne soyons pas surpris qu'il se mette à se déshabiller, un de ces jours en pleine audience solennelle. L'homme est atteint.

Écrit par : sily camara | samedi, 11 mai 2013

Les commentaires sont fermés.