topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

jeudi, 16 mai 2013

KKB: «LE PDCI NE FAIT PAS BON MENAGE AVEC LES ARMES, LE RHDP A VOLE EN ECLAT!»

 

côte d'ivoire,kkb kouadio konan bertin,pdci-rda,rdr,n'guessan joël,kkb le pdci ne fait pas bon ménage avec les armes,le rhdp a volé en éclat,rhdp,fpi

 

Kouadio Konan Bertin, KKB, a dit: (…) «Le PDCI ne peut plus porter à bout de bras le Rhdp. Le RDR est loin d’être le 1er parti de Côte d’Ivoire. Le PDCI ne rejette pas l’appel du FPI qui fera l’objet de débat et de réflexion à son congrès en octobre. Le RDR prépare le divorce, s’il n’est pas déjà consommé. La coalition a volé en éclat à cause des velléités hégémoniques du RDR» (…)

«Ce qu’il convient de dire, c’est que depuis 2001, on ne gagne plus les élections en Côte d’Ivoire, si on n’a pas d’armée. Depuis 2001, on ne gagne plus les élections dans ce pays quand on n’a pas une branche armée».

«Ce qui est vrai, c’est qu’en effet depuis 2001, le PDCI n’a plus gagné d’élections. La raison est toute simple et je le dis à nos alliés. J’ai déjà fait le constat. La zone CNO est réservée exclusivement au RDR, la concurrence n’y est pas possible, mais nous le savons tous. Le PDCI est dans la situation où il a grillé sa face et son dos. Il ne peut pas prospérer au Nord, en même temps au Sud, les Ivoiriens du Sud lui reprochent de s’être allié aux rebelles et s’éloignent de nous. Rien que pour ça, parce que pour les Ivoiriens du Sud, notre alliance avec le RDR, c’est l’alliance avec la rébellion et ils ne nous ont jamais pardonné cela».

«Ces dernières élections ont montré que malgré la présence de Gbagbo à la Haye, les élections ont été organisées dans la violence. Faisons en sorte que plus jamais il n’y ait des élections avec violence en Côte d’Ivoire. Pourquoi pensons-nous que chaque fois qu’il doit avoir une élection en Côte d’Ivoire, il faut forcément la violence? Or c’est connu, le PDCI RDA ne fait pas bon ménage avec les armes, avec la violence».


Kouadio Konan Bertin dit KKB

----------------------------------------------


RHDP: KKB accuse le RDR de «préparer le divorce»


Le Président des jeunes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-parti unique), Bertin Konan Kouadio, également Député à l’Assemblée nationale ivoirienne a accusé mercredi le Rassemblement des républicains (RDR, le parti présidentiel) de «préparer le divorce» des partis membres du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

«Sous nos yeux, le RDR est en train de préparer le divorce», a-t-il accusé lors d’une conférence de presse, prévenant qu'«il y a des femmes qu’on ne divorce pas».

Commentant l’actualité électorale marquée par les élections locales du 21 avril dernier, le Président de la JPDCI, surnommé «KKB», a dénoncé l’hégémonie de son allié, le RDR sur le Nord du pays.

«Le RDR ne joue jamais à la carte de l’alliance dans les régions qui lui sont favorables», a-t-il dit à ce propos, en s’élevant contre la mainmise du parti présidentiel sur le Nord du pays où le PDCI est de moins en moins présent.

La tension est montée d’un cran entre le RDR et son principal allié, le PDCI lors des élections régionales et municipales couplées du 21 avril, boycottées par le camp de Laurent Gbagbo.

Faute de consensus pour des candidatures RHDP dans la plupart des circonscriptions, les houphouëtistes se sont mutuellement accusés de fraudes lors de ce scrutin, marqué en certains endroits par des violences.

«Depuis 2001, on ne peut pas gagner une élection en Côte d’Ivoire, si on n’est pas armé», a regretté «KKB», faisant remarquer que «le PDCI ne fait pas bon ménage avec les armes».

Invitant à des élections sans violence en Côte d’Ivoire, il a rassuré que le PDCI ne va jamais rompre avec sa bonne pratique de la paix.

«Je voudrais dire au RDR qu’on ne traite pas un allié comme il le fait. Nous avons un passé très récent (…) On ne crache pas dans la soupe qu’on a mangé hier», a lancé le Président des jeunes du PDCI.

Ce sont au total 163 requêtes en annulation qui ont été envoyées à la Commission électorale indépendante (CEI) sur 519 têtes de listes pour les municipales. Elles ont été toutes transmises ensuite à la Cour suprême par la CEI.

En attendant ce verdict de la Cour suprême, les résultats de la Commission électorale indépendante (CEI) donnent 65 communes remportées par le RDR contre 49 pour son allié, le PDCI.

Le PDCI, le RDR, l’UDPCI et le MFA sont les quatre partis politiques membres du RHDP.

Le porte-parole du RDR, Joël N’guessan, a annoncé la semaine dernière que «23 indépendants ont formellement rejoint le RDR», permettant au parti présidentiel de totaliser pour le moment «88 maires» sur les 197 communes que compte le pays.

L’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) s’en sort avec 5 communes et 3 pour le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Au Conseil régional, le RDR remporte ladite élection avec 10 régions, quand le RHDP obtient 9. Les indépendants remportent 6 contre 4 pour le PDCI, suivi de l’UDPCI avec 1. Ces dernières élections locales bouclent le cycle du processus électoral ivoirien.

S’agissant des reformes annoncées sur la nationalité et le code foncier, l’honorable Bertin Konan Kouadio a estimé que «pour l’instant, nous sommes au stade des rumeurs».

«Le PDCI n’agit pas avec les rumeurs», a-t-il poursuivi, en ajoutant dans la foulée que «s’il arrivait que ces rumeurs se confirment, le PDCI donnera sa position». M. Kouadio a en outre rappelé que la loi de 1998 sur le code foncier est l’une des rares lois ayant fait l’unanimité.

Parlant de l’appel du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de l’ancien président Laurent Gbagbo pour un rassemblement avec le PDCI, Bertin Konan Kouadio, a indiqué que le congrès de «clarification» de l’ex-parti unique qui se tiendra en octobre prochain y donnera une réponse.


LS/APA, Agence de Presse Africaine


Source: AFRIK53.COM

côte d'ivoire,kkb kouadio konan bertin,pdci-rda,rdr,n'guessan joël,kkb le pdci ne fait pas bon ménage avec les armes,le rhdp a volé en éclat,rhdp,fpi

 

Côte d’Ivoire – KKB crache du feu: «Le Pdci a un candidat 2015», «Le Rhdp est mort». Le régime riposte «KKB est devenu fou», «Il est manipulé»!


KKB traité de fou par «Le Patriote», après avoir confirmé la mort du RHDP, et dénoncé la dictature Ouattara.

 

Kouadio Konan Bertin dit KKB, président de la Jpdci et député, a mis le régime Ouattara en branle hier, en annonçant au cours d’une conférence de presse au siège du Pdci à Cocody, la mort du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), et en dénonçant la dérive guerrière et dictatoriale du régime. Et crime de lèse-majesté, KKB a annoncé que son parti avait déjà son candidat pour l’élection présidentielle de 2015, là où les Républicains de Ouattara espéraient encore que le Pdci n’en présente aucun. C’est la raison de l’annonce surprise de la candidature de Ouattara à la présidentielle de 2015, deux ans avant la fin de son mandat, un fait extrêmement rare pour être souligné. D’habitude, les candidats en exercice attendent au dernier moment pour annoncer leur flamme.

C’est aussi le sens des intenses pressions exercées en ce moment sur le président Bédié, président du Pdci, par Alassane Dramane Ouattara, afin que le Pdci renonce à avoir un candidat, et qu’il lui livre comme en 2010, son parti sur un plateau d’or.

Pour le RDR, la sortie de KKB hier, s’apparente à une déclaration de guerre et une grave menace pour la survie du régime. Car sans le Pdci, qui de plus en lorgne vers le FPI depuis l’Appel du 12 avril dernier de Christian Vabé du Rpci-Ac à s’unir pour sauver la Côte d’Ivoire en danger, le régime Ouattara n’est rien. Et à coup sûr, il s’écroulera en 2015 comme un château de cartes. Il faut donc d’urgence diaboliser KKB, le ridiculiser, voire le marginaliser.

Ce matin donc, notre confrère «Le Patriote», journal du régime, fait feu de tout bois contre le président de la Jpdci: «KKB dans tous ses états hier», «Ce petit bonhomme est devenu fou», «C’est une marionnette manipulée par des barons cachés», «C’est pour casser le Rhdp», «C’est un coup d’Etat pour chasser Bédié».

Selon nos informations, KKB n’est pas devenu fou ni même manipulé par qui que ce soit. Il exprime la pensée de la majorité des cadres et militants du Pdci, excédés par tant de frasques et de dérives du régime Ouattara, en qui ils avaient cru. Ces derniers, ayant compris leur grave erreur de s’être alliés au Rdr, et devant les mensonges et l’incapacité de Ouattara à apporter des solutions aux problèmes des Ivoiriens, ont décidé de prendre les choses en main, afin de sauver la Côte d’Ivoire d’un naufrage collectif, et avant qu’il ne soit trop tard.

KKB a juste dit ce que la majorité des ivoiriens pensent désormais, qu’ils soient étudiants, chômeurs, villageois, agriculteurs, réfugiés, cadres, enseignants, et quelles que soient leur appartenance ethnique et leur religion: Alassane Dramane Ouattara est une erreur de casting qu’il faut corriger au plus vite.

 

Eric Lassale


Source: IVOIREBUSINESS.NET

Commentaires

2005. Jacques Chirac célèbre le mariage "forcé" entre deux partis, deux hommes que le bon sens n'aurait jamais pu rapprocher. Bédié, auteur des "chemins de ma vie" qui a avoué: "Ouattara, je le connais, c'est un Mossi" (que Dieu a sauvé en l'épargnant du rituel des balafres), auteur également du mandat d'arrêt international pour faux et usage de faux, et Ouattara qui a promis et frappé effectivement le régime "moribond" de Bédié en Décembre 1999. Qu'est-ce qui pouvait les rapprocher? juste les calculs de probabilité, pour une hypothétique reprise du pouvoir. Comme tout ce qui est bâti sur du faux n'a pas longue vie, les voilà aujourd'hui à couteaux tirés. Le partage du butin n'a pas été équitable.

Écrit par : sily camara | vendredi, 17 mai 2013

Blé Guirao, Secrétaire général de l'UDPCI vient d'enfoncer davantage le RHDP. La conclusion de tout ce chaos, c'est la déchéance de l'homme Ouattara ( l'indéboulonnable).
Quand on dit que c'est un analphabète politique, il se trouve des gens, tout aussi analphabètes qui croient pouvoir le défendre. La terre est en train de "s'effacer" sous les pieds de l'homme, mais aveuglé et assourdi par un pouvoir inespéré, même en rêve, il fait semblant de résister. Encore une fois, Ouattara, Dieu te parle. Si tu ne comprends pas maintenant, tu comprendras bientôt.

Écrit par : sily camara | dimanche, 19 mai 2013

Les commentaires sont fermés.