topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

mercredi, 29 mai 2013

TOURNEE AFRICAINE DES OBAMA: QUOI, LE GRAND OUATTARA IGNORE!?

 

côte d'ivoire,barack obama,alassane ouattara,tournée africaine des obama,quoi le grand ouattara ignoré!?,nelson degol,le blog afrikeveil


Du 26 juin au 3 juillet, le président Barack Obama et son épouse Michelle Obama vont se rendre dans plusieurs pays africains. Cette tournée, la première en terre africaine depuis la réélection du président Obama à la tête de la première puissance mondiale, le conduira en Afrique du Sud, Sénégal et Tanzanie.

Pour la Côte d'Ivoire promise à l’émergence en 2020, il nous faudra attendre. Pourtant cette visite s’inscrit curieusement dans la volonté des USA de « renforcer et développer les relations des états-Unis avec ces pays d’Afrique subsaharienne, en renforçant notamment la croissance économique, les institutions démocratiques, les investissements et le commerce, et en investissant dans la prochaine génération des dirigeants africains » selon un communiqué de la Maison Blanche.

Vous avez dit renforcement de la croissance économique?

Celle de la Côte d'Ivoire frôle officiellement les deux chiffres. Mais l’on sait que ce n’est que très artificiel. Au point que «l’argent travaille sans circuler». La pauvreté a atteint le niveau record des 50 années d’indépendance. Les USA le savent, eux qui écrivent dans leur dernier rapport que «la corruption était omniprésente en 2012».

Institutions démocratiques?

Après avoir entraîné la Côte d'Ivoire dans la guerre par la volonté de son président Wade, le Sénégal a eu l’intelligence d’éviter ces souffrances à son peuple et en recueille aujourd’hui les fruits en matière de coopération internationale. Par ailleurs, la Côte d'Ivoire a eu ses institutions démocratiques par les bombes ; et la justice des vainqueurs en cours dans le pays, conjuguée aux violations quotidiennes et criminelles des droits de l’homme avec des génocides allégués à l’Ouest la rendent indigne de fréquentations politiques officielles, en dehors des contrats nocturnes. Le soufre des odeurs des assassinats est encore trop piquant pour se rendre au bord de lagune Ebrié. L’harmattan, ce vent de poussière et de froid qui souffle du Nord au Sud, y charrie, au propre comme au figuré, des odeurs nauséabondes du sang des campements de l’ouest et du camp de Nahibly.

Investir dans la prochaine génération des dirigeants africains?

Les  dirigeants Ivoiriens se sont autoproclamés d’ossature internationale et la présidence de la CEDEAO (Communauté des états de l’Afrique de l’Ouest) octroyée pour asseoir une légitimité contestée à l’intérieur des frontières nationales est sans doute une veste trop grande pour eux. Obama peut donc passer son chemin. A moins que Barack Obama dont l’Ambassade en Côte d'Ivoire vient  de produire un rapport accablant sur le régime Ivoirien ne sache que «la prochaine génération des dirigeants africains» au titre de la Côte d'Ivoire se trouve en exil. Seuls les "Dozos" à la gâchette facile écume les forêts ivoiriennes en quête de gibier humain.

côte d'ivoire,barack obama,alassane ouattara,tournée africaine des obama,quoi le grand ouattara ignoré!?,nelson degol,le blog afrikeveil

En effet, pour Obama et les USA, «Les problèmes de droits de l’homme les plus graves ont été les violations commises par les forces de sécurité et l’incapacité du gouvernement à faire respecter l’état de droit. Les Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), l’armée du pays, se sont rendus coupables d’exécutions extrajudiciaires, d’actes de torture et de détentions arbitraires. Bien qu’originaires du Nord du pays, les Dozos, des chasseurs traditionnels qui assumaient souvent des rôles de sécurité non officiels, se retrouvaient dans tout le pays et étaient impliqués dans des violations des droits humains, notamment des meurtres et des cas de détention arbitraire au cours de l’année. Les conditions dans les prisons et centres de détention étaient dures. La corruption a persisté dans l’appareil judiciaire, qui était inefficace et manquait d’indépendance. Le gouvernement a restreint la liberté de la presse et le droit à la vie privée. Les personnes déplacées internes (PDI) ont fait face à des conditions de vie précaires et difficiles.

Le gouvernement a rarement pris des mesures pour poursuivre les responsables qui ont commis des violations, que ce soit dans les services de sécurité ou ailleurs au sein du gouvernement. L’impunité des forces de sécurité, en particulier pour les crimes commis durant la crise postélectorale de 2011, a été un problème». (Extrait de "RAPPORT (USA) 2012 SUR LES DROITS DE L’HOMME EN CÔTE D’IVOIRE").

 

Nelson Degol


Animateur du blog AFRIKEVEIL

Commentaires

Bonjour Très bon commentaire vraiment les blogs de Fernand sont formidables toujours à la pointe de la vérité par toujours bonne à dire dans le contexte actuel mail se mouille c'est très bien Fernand et encore bravo pour tout ce que vous faites avec vos confères
Claude Ollivier

Écrit par : ollivier | mercredi, 29 mai 2013

Merci, cher ami CLAUDE OLLIVIER, pour votre commentaire! Je vous en suis reconnaissant. Cela fait toujours plaisir de savoir que la peine que l'on se donne est reconnue.

Je profite de cette occasion pour vous informer que l'article relatif à votre mésaventure, celui que j'ai publié récemment (le mercredi 22 mai 2013), titré:

CONDAMNE A 10 ANS DE PRISON FERME, LE «BROUTEUR» DORT EN LIBERTE SUR 800 MILLIONS DE FCFA AVEC L’AIMABLE SOUTIEN DE LA JUSTICE IVOIRIENNE,

est actuellement l'un des plus lus de mon blog et le PDF du bi-hebdomadaire satirique ivoirien "L'Eléphant Déchaîné" qui en rend compte et que j'ai mis en pièce jointe sur le post est, en ce moment, le plus téléchargé de mon site, dans ce mois! Il bat des records! Des milliers de téléchargements, en une semaine seulement (mercredi 22 mai - mercredi 29 mai). 3725 fois exactement, ce jour.

Extraordinaire!

En tout cas, votre cause émeut et soulève des interrogations. D'où cette intense activité. Je pense que le monde vous est solidaire.

Courage et bien à vous!

Écrit par : Dindé | mercredi, 29 mai 2013

Et pan! dans la gueule!

Écrit par : darchangel | mercredi, 29 mai 2013

Non, il ne fait pas partie des grands, c'est tout. La Côte d'ivoire est un grand pays, mais Ouattara est un petit chef d'état. Les grands, ce sont ceux qui ont positivement marqué la vie politique, l'histoire de leur pays. Or, Ouattara n'est juste qu'un petit aventurier, venu tenter sa "chance" en Côte d'ivoire. Il n'a pas hésité à transformer tout le pays en cimetière. Pour sa propre gloire. Un tel type, il est infréquentable, surtout pour ceux qui respectent la morale. Ceux qui regardent savent: Ouattara est une malheureuse parenthèse qui va vite se refermer.

Écrit par : sily camara | mercredi, 29 mai 2013

je constate que le Président actuel est le mal aimé, pire qu'un pestiféré il a du sang sur les mains et pourtant beaucoup d'ivoiriens le soutiennent. à ne plus rien comprendre pour un homme comme moi qui n'est pas du Pays.
mais en France c'est la même chose (le hongrois à été viré et le remplaçant file un mauvais coton pas de quoi à être rassuré).
bonne soirée, je vous remercie de tout vos commentaires. je me régale à les lire. bravo et continuez.
claude

Écrit par : ollivier | mercredi, 29 mai 2013

Les commentaires sont fermés.