topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

lundi, 17 juin 2013

MARCHE DES VICTIMES DE LA CRISE POSTELECTORALE IVOIRIENNE: LA HONTE ET LE MENSONGE DU SIECLE

 

MARCHE PRETENDUES VICTIMES DE GBAGBO 6.jpg


Avec un peu d’attention vous pouvez dénombrer ces obligés de Ouattara devant  Soro Alphonse,  mégaphone  en main.


Voilà, ce 17 Juin à Abidjan – Plateau, les personnes que Soro Alphonse a mobilisé avec ses 33 véhicules de ramassage, les T-Shirt pour appâter des désœuvrés et des miettes en guise de  prime. 

Et voici ce que écrit Agence de Presse Africaine (APA NEWS): "PLUSIEURS CENTAINES DE VICTIMEs de la violente crise postélectorale ivoirienne qui a fait de décembre 2010 à avril 2011 plus de 3.000 morts sont descendus lundi dans les rues d’Abidjan pour manifester leur colère suite à la décision de la Cour pénale internationale (CPI) d’ajourner l’audience sur la confirmation des charges contre l’ancien Président, Laurent #Gbagbo pour insuffisance de preuves." [http://bit.ly/19dyO4r]

C'est un mensonge: en outre, sans vergogne, ils se permettent d'utiliser une image d'archive pour illustrer leur article. 

Soro Alphonse même CNNFox News, APA, AFP,… REUTERS ne pourront pas changer la réalité de la situation politique en Côte d’Ivoire.

«Où le mensonge commence et prend corps, où il cesse d'être le consentement à ce qui est, pour devenir le complice de l'erreur, je suis bien incapable de le dire».

Louis Aragon


Source: AFRIK53.COM


MARCHE PRETENDUES VICTIMES DE GBAGBO 8.jpg

 

MARCHE PRETENDUES VICTIMES DE GBAGBO 9.jpg

Encore et toujours la même image du faux, venant du Kenya, pour illustrer l’appel de la honte de Soro Alphonse.

 

MARCHE PRETENDUES VICTIMES DE GBAGBO 7.jpg

On voit bien la touche Kandia Camara. Analphabétisme et mensonge, quand vous nous tenez. Pauvre Côte d’Ivoire!

Commentaires

mais qu'est-ce qui se passe, les gens ne savent plus s'exprimer dans ce pays. Mais, si on ne fait pas attention d'ici 2020 nous aurons des analphabètes à la tête de ce pays. "ils ont massacrés" "ils ont tués". que DIEU nous garde.

Écrit par : le boss | mardi, 18 juin 2013

Le fugitif Mossi Dramane Ouattara ne fait plus recette parce que le mensonge ne prospère pas longtemps. Une centaine de vagabonds convoyés d'Abobo et Port-bouët 2 contre promesse de quelques piécettes, des banderoles ( à exposer au monde ) bourrées de fautes et de contre-vérités. Andokoi, c'est à Yopougon et il n'y a pas eu de massacre. Le lieu où ils ont tué s'appelle Anokoi et c'est à Abobo, leur fief. C'était encore une affaire d'analphabètes, ignorants et menteurs. Une fois de plus, Dieu n'avait pas sa main sur les abonnés au faux. Les bourreaux veulent se présenter comme les victimes.

Écrit par : sily camara | mardi, 18 juin 2013

Les commentaires sont fermés.