topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

samedi, 22 juin 2013

LA BNI ET LES CAISSES D'EPARGNE VONT FUSIONNER EN UNE BANQUE D'ETAT UNIQUE DANS TROIS MOIS, LA BFA ET VERSUS BANK SERONT VENDUES



LOGO BNI.jpg


La banque nationale d’investissement (BNI) et la  de la Caisse Nationale des Caisses d’Epargne et de Prévoyance (CNCE), deux des cinq établissements bancaires publics ivoiriens, vont fusionner dans trois mois pour devenir l’unique banque d’Etat, alors que deux autres devraient être privatisées, a-t-on appris dimanche de source bancaire.

 

Selon cette source, ces deux établissements financiers vont fusionner pour devenir l’unique banque d’Etat, contrairement à l’annonce faite en janvier 2012 par le président ivoirien Alassane Ouattara de privatiser toutes les banques publiques du pays.

M. Ouattara, alors en visite d’Etat en France, avait expliqué que ces banques ne servaient qu’à “financer des dirigeants politiques’’.

Selon la même source, des auditeurs du cabinet conseil français Pricewaterhousecoopers (PwC) mènent pour 3 mois depuis le 10 juin une mission d’évaluation en Côte d’Ivoire pour la restructuration de ces banques.

Au terme de cette de cette mission, des décisions de vente, restructuration ou de fusion devraient être prises.

côte d'ivoire,la bni et les caisses d’épargne vont fusionner en une banque d’e,la bfa versus bank seront vendues,france,alassane ouattara

Ainsi, selon le schéma de restructuration, Versus bank et la Banque pour le financement de l’agriculture (BFA) devraient être destinées à la vente. Tandis que la BNI et l’ex-CNCE devraient fusionner pour donner une seule banque publique.

La banque pour l’habitat en Côte d’Ivoire (BHCI) qui fonctionnait comme les autres banques commerciales, devrait être restructurée avec une mission véritablement portée sur le développement de l’habitat pour soutenir les projets sociaux du gouvernement dans ce domaine.

Etablissement à capitaux publics et privés, la BHCI devrait continuer de l’être mais avec un accroissement des parts  du privé.

 

Alerte Info, in le quotidien ivoirien "Le nouveau courrier" en ligne.

Commentaires

Le dernier des crédules va admettre enfin que le fugitif Mossi Dramane Ouattara se fiche totalement du développement de la Côte d'ivoire. De 1960 à nos jours, aucune banque "classique" ne s'est intéressée au financement de l'agriculture, parce que domaine complexe où les investissements s'amortissent à long terme. De plus, la structuration du foncier rural était telle qu'on compte sur le bout des doigts le nombre de paysans détenteurs d'un titre (légal) sur la terre. Le souci du profit rapide a détourné toutes les banques vers des secteurs plus "rentables". C'est pourquoi l'état a crée la BNDA. De nombreuses années après la "mort" de cette banque pour mauvaise gestion ( détournement, gabegie..), l'état a créé la BFA. Une fois encore aucune banque n'avait profité du vide laissé par la liquidation de la BNDA. Si Ouattara décide de privatiser la BFA alors que le privé ne s'intéresse pas au domaine agricole, c'est qu'il veut la mort de toute l'agriculture, socle du "petit" progrès économique ivoirien.

Écrit par : sily camara | dimanche, 23 juin 2013

Écoutez chers frères et sœurs. C'est cela le PhD en économie veut dire? Vendre à tous vents à et à ses amis ou sociétés écrans les mamelles vitales de l'émergence d'une économie nationale? Si c'est cela, c'est que les gens nous ont rabâché les oreilles pendant des décennies avec des slogans et titres ronflants à savoir expert du FMI, père des PAS pour rien. Mais nooooon ce monsieur là drame man est vraiment nul si ce n'est qu'il excele en crimes crapuleux. Le PR Laurent Gbagbo n'est pas un économiste mais il a conduit l'un des programmes de développement les plus révolutionnaires sans faire référence à la cession d'une entité économique quelconque et cela dans un pays divisé où 60% de l'espace économique lui échappait. J'appréhende mieux aujourd'hui pourquoi ce mossi drame man a mis en place un vaste plan de liquidation de toutes les éminences grises que compte la CI. A commencer par l'assassinat de SEM le ministre Bohoun Bouabré. Ces jeunes ivoiriens lui tiennent haut la dragée alors il faut les étêter. Pendant que son ami sarkozy (un accident de parcours dans l'histoire de la république française ), un autre ganglion rosâtre qui bien que taré, prône le renforcement des capacités des banques nationales afin de promouvoir la création d'emplois pour résorber le chômage, notre économiste chevronné rame à contre courant de l'histoire, il a choisi quant à lui de liquider ces institutions économiques. J'ai pitié de cet homme là mais en même temps j'ai mal pour mon pays car il n y a pas de garçons vrais puisque tous emasculés, dans cette CI au point de laisser de tels événements y avoir lieu. Nooooooon, noooooon ce n'est pas vrai. Il ne fait pas bon d'être ivoirien en ce moment précis mieux vaut se tenir loin de tout cela car ce spectacle est humiliant et avilissant. Que Dieu protège mon peuple ainsi que le PR Laurent Gbagbo et tous ces dignes fils qui croupissent dans les goulags du nord!

Écrit par : IntelligenciaHomme | lundi, 24 juin 2013

Les commentaires sont fermés.