topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

dimanche, 23 juin 2013

REVELATIONS DE LA LETTRE DU CONTINENT: BEDIE A VENDU LE PDCI A OUATTARA

 

côte d'ivoire,révélations de la lettre du continent,bédié a vendu le pdci à ouattara,henri konan bédié

Henri Konan Bédié, un homme politique pitoyable et sans vision, qui a réduit les destinées du PDCI-RDA à la satisfaction égocentrique de ses intérêts familiaux.

 

«Alassane Dramane Ouattara s'appuie sur Henri Konan Bédié pour étouffer toute velléité de candidature d'une personnalité forte sous la bannière du Pdci, à commencer par celle de l'ancien Premier ministre Charles Konan Banny. Les deux hommes auraient ainsi convenu d'unir leurs formations - le Pdci et le Rdr - au plus tard avant la fin de 2014 pour permettre au président sortant de se présenter comme unique candidat ».

Cette révélation, qui fera assurément bouillonner de colère et de rage de nombreux militants du Pdci-Rda, émane de la publication La Lettre du Continent N°661 du 19 juin 2013. Si ce que le confrère parisien dit est exact, c’en est fini pour le parti politique créé en 1946 par Félix Houphouët-Boigny après moult sacrifices et luttes contre l’administration coloniale. Bédié aura ainsi tué l’héritage laissé par Houphouët. En faisant du Pdci, un parti quelconque à la remorque du Rdr.

Le Pdci sera devenu une formation politique sans âme ni ambition qui « étouffe toute velléité de candidature d’une personnalité forte sous la bannière Pdci, à commencer par celle de Charles Konan Banny » face à Alassane Dramane Ouattara afin que celui-ci soit un candidat unique à la présidentielle de 2015. En d’autres termes, selon La Lettre du Continent, Bédié a conclu un deal avec Ouattara pour que le Pdci sorte totalement des radars pour la gestion au premier plan de la Côte d’Ivoire.

Des observateurs avertis ont pensé qu’avec la gestion chaotique du pouvoir par Alassane Dramane Ouattara et les difficultés doublées d’injustices que vit le Fpi, le Pdci avait l’occasion en 2015 de reprendre le pouvoir qu’il a perdu par un coup d’Etat, en décembre 1999. Et jouer le rôle de réconciliateur véritable des Ivoiriens. Cette vision ne semble pas être celle d’Henri Konan Bédié qui a opté de vendre le Pdci au plus offrant, en l’occurrence, Alassane Dramane Ouattara qui entretient, a-t-on appris, Bédié et sa famille. Les intérêts personnels des Bédié ont visiblement triomphé des intérêts du parti légué par Houphouët.

C’est feu Djéni Kobenan, un des fondateurs du Rdr et premier SG de ce parti qui s’en réjouira du fond de sa tombe. Lui qui disait, dans les années 90, que le Rdr est né pour « réduire le Pdci en état de relique au Nord et de vestige au Sud ». Les récentes élections municipales et régionales controversées furent un avant-goût. En 2015, ce sera le clou total. Et Bédié y contribue. Au dire de La Lettre du Continent.


Didier Depry

didierdepri@yahoo.fr


In le quotidien ivoirien "Notre Voie".

Commentaires

Ce n'est pas la faute à ce saurien et rancunier invétéré. Cette attitude méprisante et suffisante de M Bedié à l'égard des ivoiriens s'explique par le comportement même de son groupe ethnique. Bedié est conscient qu'il peut toujours compter sur le soutien indéfectible de ses frères baoulé quel qu'en soit ce qui adviendra. Pensez vous en toute sincérité avec un président du pdci autre qu'un akan (au sens réduit du terme qui se limite aux baoulé et agni), mes frères baoulé qu'il nous a été donné d'observer depuis des lustres peuvent ils se rendre aux urnes pour voter celui-ci? Moi je n'y crois pas au regard de toute l'histoire récente de la CI. Dans leur subconscient ils sont nés pour diriger la CI et les autres doivent leur servir d'attelage. Comment faire pour leur ôter cette pensée avilissante pour les autres ethnies de cette CI? Cela se révèle être un obstacle herculéen quand on connait leur pratique fétichiste qui exige allégeance absolue au chef sous peine de passer de vie à trépas.

Écrit par : Intelligencia Homme | dimanche, 23 juin 2013

On aurait pensé que Ouattara l'a "gbassé" (envouté) tellement le Bédié qui a mené de front le combat anti-ouattara de 1991 à 1999 est aujourd'hui méconnaissable, soumis, corvéable, réduit à l'état de jouet, de marionnette que Ouattara manipule à sa guise. Ce n'était donc qu'un faux "brave", un mouchard, un poltron, un peureux, un couard, une femmelette que Ouattara a vite déculotté et dompté en le prenant par son côté sensible: son ventre. Il l'a ensuite dégonflé. De Bédié, il ne reste que l'étui. Rien de plus. Dans le langage ivoirien, on dit qu'il ne reste que son "floco".

Écrit par : sily camara | dimanche, 23 juin 2013

Mon cher Intelligencia Homme, ce que vous écrivez n'est pas complétement faux. Il en est encore ainsi et pas seulement en Côte d’Ivoire : la société humaine est souvent motivée par la peur de l’autre et certains hommes politiques jouent sur cet élément. Mais je pense que le cas Gbagbo a montré qu’une proportion non négligeable des Akans a choisi autrement. Je connais bon nombre de Baoulés qui n’entrent pas dans votre schéma. Une réalité incontournable est que cette fameuse «communauté internationale», cette «françafrique», etc. sont des éléments sur lesquels quelqu’un comme Bédié comptait pour s’établir. Mais ceux-ci ont choisi depuis longtemps quelqu’un plus acquis à leur cause à divers points de vue et niveaux et capable d’appliquer leur agenda sans états d’âme, contrairement à un nationaliste même timoré qu’est Bédié. N’ayant pas une âme de lutteur ni de combattant de la liberté, ce dernier se trouve désarmé et sans ressort et disposé à accepter tout compromis et compromissions pour préserver au minimum sa sécurité au sens général.

Écrit par : Gnikoli | dimanche, 23 juin 2013

Mr intelligencia homme, je n'ai jamais compris le raisonnement de ceux qui réduisent le comportement d'un individu a tout un groupe ou a une ethnie. Pouvez vous me donnez le nombre exact de baoulé en CI et le nombre exact des baoulé qui suivraient le sieur Bédié? Non, de grace arretez ce raisonnement tribaliste!!! Bédié est en plein délire, laissez le donc la ou il est; En afrique on confond souvent la sénilité avec la sagesse...Retenez donc ceci pour conclure: TOUS les baoulé ne suivent pas Bédié; TOUS les baoulé ne raisonnent pas en termes d'etre nés pour toujours diriger la CI; TOUS les baoulés ne sont pas fétichistes!!! Vous gagnerez beaucoup à nuancer vos propos. Merci.

Écrit par : kouamé | lundi, 24 juin 2013

Vous pouvez tous penser et dire tout ce que vous voulez, sachez seulement que Henri Konan Bédié n'est pas un HOMME. Houphouët qui l'a fabriqué, disait qu'il ne verserait jamais le sang d'un ivoirien. Konan contribue à verser ce sang à grands flots. Bédié est une faillite humaine.

Écrit par : Gnahoré Prosper | lundi, 24 juin 2013

Merci Gnahoré, pour ta contribution. Je voudrais juste ajouter ou rectifier un détail qui t'a échappé. Houphouet a versé ou fait verser le sang des ivoiriens. Au début des indépendances, il a fait verser le sang ( parce qu'il a donné l'ordre ) dans la répression du peuple Sanwi. En 1963, il a fait verser le sang, en faisant tuer Ernest Boka dans la prison qu'il a fait construire expressément à Assabou ( Yamoussoukro ). Entre 1969 et 1970, il a fait exterminer 4000 Guébié ( tribu Bhèté entre Lakota et Gagnoa) avec l'assassinat du fondateur du parti politique PANA, Kragbé Gnagbé. Je ne citerai pas les actes de tortures, les emprisonnements et les assignations à résidence.
C'est après le congrès du PDCI de 1985 que Houphouet a voulu se blanchir de tous ces événements. Il a fait organiser pendant près de cinq ans une folle campagne médiatique pour se présenter comme un homme de paix. Il est même entré en compétition pour avoir le Nobel de la paix. C'est après son échec ( on lui a rappelé son histoire ) qu'il a corrompu Federico Mayor de Saragosa ( à l'UNESCO) pour se "fabriquer" le prix récemment attribué à François Hollande. Quand on dit que Houphouet est "l'apôtre" de la Paix, c'est pour ceux qui ne l'ont pas connu ou ne le connaissent pas vraiment.
Comme on nous offre cet espace pour échanger, c'est ma petite contribution.

Écrit par : sily camara | lundi, 24 juin 2013

je suis entierement d accord avec ce monsieur Sily Camara

Écrit par : luc gauthier | lundi, 24 juin 2013

Monsieur SILY CAMARA est un sachant. Je n'avais pas encore vu la lumière de ce monde ni poussé mes premiers braillements quand il faisait la politique. Et mon père n'était alors qu'un jeune homme.

Oui, on oublie trop souvent que HOUPHOUET, même s'il a contribué à faire de la Côte d'Ivoire ce qu'elle est aujourd'hui (croissance économique des années 70), a été un homme de sang (tous les crimes d'épuration et les assassinats politiques en Côte d'Ivoire, la guerre du Biafra au Nigéria, la guerre du Libéria, l'assassinat de Thomas Sankara, etc), un oligarque et un françafricain de la pire espèce! Restituons donc les faits de cette nation sans rien écorner.

Merci encore, doyen, pour le cours d'histoire. Respect!

Écrit par : Dindé | lundi, 24 juin 2013

Bonjour M Kouamé. Je viens vous présenter mes excuses si vous estimez que mes propos ont été trop durs. Peut être que vous n'avez pas vécu la même expérience que ce qui m'a été donné d'observer. Si sur 10 de tes proches (amis, alliés) et non des moindres (ingenieurs, pharmacien, medecins, techniciens, économe, en un mot des intellos) dont tu n'avais jamais douté auparavant seul un d'entre eux a pris fait et cause pour la mère patrie en danger, il y'a de quoi se méfier pour toujours et tenir de tels propos car dans la demarche scientifique, seul l'échantillonnage compte.
Une fois de plus toutes mes excuses tout en espérant que la CI nous revienne et que nous puissions nous voir et débattre de ces questions sans être inquiété.
Que Dieu Tout Puissant bénisse la CI

Écrit par : Intelligencia Homme | lundi, 24 juin 2013

bon

Écrit par : oumar | samedi, 10 août 2013

Les commentaires sont fermés.