topblog Ivoire blogs

samedi, 20 juillet 2013

QUI A TUE FOFIE? DES SOUPÇONS PLANENT, DES LANGUES SE DELIENT


FOFIE KOUAKOU.jpg


Le site www.eclairdafrique.com, toujours à la pointe de l’info, a annoncé hier la mort du commandant Fofié Kouakou. Aujourd’hui, il révèle selon des témoignages recueillis, les causes de la mort, de ce combattant très très proche de Guillaume Soro.


FOFIE KOUAKOU,  MAITRE A KORHOGO

FOFIE KOUAKOU était commandant de la zone 10 à  Korhogo. Il fait partie de ces Com-zones qui ont fait parler d’eux. La zone  qu’il commande couvre la région située entre les localités de Pogo, ville à la frontière Ivoiro-Malienne, de Laléraba à la frontière Ivoiro-Burkinabé, de Longo plus au sud de Tarato à l'ouest et de Kafolo à l'est. Les villes de Ouangolo, Ferkessédougou, Diawala, Pogo, M’bengué, Dikodougou, Napié, Sinématiali font notamment partie de cette zone. À Korhogo, le chef rebelle se nomme Fofié Kouakou Martin, ancien caporal de l'armée régulière, devenu « commandant ». Martin Kouakou Fofié, l’un des trois Ivoiriens visés par le gel des avoirs à l’étranger et l’interdiction de voyager décidés par l’ONU, commande la zone 10, administrée depuis Korhogo. C'est un homme d'un charisme indiscutable qui a réalisé des vastes chantiers d'assainissement, de reconstruction d'édifices en ruine et sécurisé les  biens et les personnes vivant dans sa zone. Tous ces travaux sont financés par un « impôt » contraignant et parfois exorbitant prélevé sur les opérateurs économiques de la ville. Il est originaire de Bondoukou. Selon la presse burkinabé, le commandant Fofié disposerait des biens à Ouagadougou comme ces frères d’armes de la rébellion ivoirienne.  Sous sanction de l’Onu, il avait utilisé de faux documents burkinabés pour ouvrir un compte dans une banque Ouagalaise. Ce sont plus  de 66 millions de francs CFA  qu’il gardait dans cette banque en violation des sanctions de l’ONU. Malheureusement, pour lui,  les 66 millions ont disparu des caisses de la banque. Cette nouvelle a tellement marqué le commandant Fofié qu’il a entrepris des recherches pour en savoir plus. Après des recherches, l’homme a été informé que c’est en complicité avec Alassane Dramane Ouattara et Blaise Compaoré qui craignaient les représailles de l’ONU qui la banque a fait disparaitre cette importante somme. Dans tous les cas, il ne pouvait se plaindre à cause de la sanction de l’ONU qui planait sur sa tête. Martin Fofié Kouakou, se serait enrichi de façon illicite et  était dans le viseur de l’ONU.  La disparition de cette manne que le chef de guerre a pu économiser pendant des années, a provoqué en lui, une rancune tenace contre Alassane Ouattara et Blaise Compaoré.  En fait, les chefs de guerre demeurent un véritable problème pour le régime de Ouattara et ses soutiens. Leur intégration dans l’armée est un véritable problème. Les commandants ("com-zone") des Forces nouvelles forment un réseau militaro-économique tirant profit de la contrebande et d'un système de taxation parallèle, selon le rapport au Conseil de sécurité des experts chargés de vérifier l'application de l'embargo sur les armes à destination de la Côte d'Ivoire. Les réseaux politiques et économiques liés aux combattants des ex Forces nouvelles se sont renforcés avec l'intégration dans l'armée ivoirienne d'anciens commandants au lourd passif, affirme un rapport de l’ONU. La nomination à "des postes de commandement stratégiques" de gens comme Martin Kouakou Fofié (déjà sous sanctions de l'ONU), gêne énormément Ouattara. Mais comment se débarrasser de ce combattant gênant?

FOFIE, L’HOMME DE MAIN DE SORO 

Il est vrai que Soro et son mentor ADO marchent aujourd’hui main dans la main. Mais il va sans dire qu’ils visent le même champ politique: le nord.  Alassane veut faire du nord le véritable bastion du RDR.  A côté de lui, Soro qui est inscrit dans une véritable dynamique de quête d’assise politique pour le mouvement patriotique de Côte d’Ivoire (Mpci) veut conquérir le nord. Sur plan  Soro  avait placé des Com zone qui préparaient le terrain politique pour lui. Le commandant Fofié Kouakou se trouve plus proche de Guillaume Soro puisque Diawala qui est la sous préfecture d’origine de SORO fait partie de la zone 10 qu’il contrôle. Comme on peut le pressentir à l’horizon, il y a une bombe entre Soro et son mentor sur la conquête du nord. Fofié était donc un pion essentiel dans la stratégie de  conquête de la zone 10 pour SORO. Vu l'excellent travail abattu dans la sécurisation de Korhogo, le chef emblématique des mouvements de l'ex-rébellion, Guillaume Soro lui avait même confié la sécurisation des frontières Nord.  Toujours en grande confiance, il a assumé avec brio ces fonctions en préservant intactes l'intégrité de la zone 10 que son « ami »Soro Guillaume veut garder pour lui seul. Les deux hommes étaient très liés. A une question posée à Fofié : « Que pensez-vous de l’action de M. Guillaume Kigbafori Soro au moment où vous étiez ensemble,  pendant ce mouvement armé ? », il a répondu : « Vous savez, il y a le don et il y a le pouvoir. Un pouvoir acheté est un pouvoir éphémère. Mais celui qui a le don, a reçu une chose venue de Dieu. Et quand Dieu donne à quelqu’un le don de commander, je crois que Dieu donne à cette personne la sagesse nécessaire pour encadrer les jeunes. Et c’est ce que j’ai observé en lui, Guillaume  Kigbafori Soro. Il n’a pas acheté son pouvoir, c’est inné. On dit très souvent qu’il y a trois sortes de comportements : le comportement inné, le comportement acquis et le comportement héréditaire. Pour lui, c’est inné. Le sens du commandement est inné en lui. Ce que je voudrais  dire, c’est que je pourrais faire ses éloges pour dire qui il est, mais toute la Côte d’Ivoire, le monde entier sait désormais qui est Soro Kigbafori Guillaume. C’est vrai qu’il est mon patron, mais je dis ce qui est ».  L’objectif visé par Guillaume Soro  n’est pas à portée de main. Il lui sera en effet difficile d’implanter ses hommes sur les terres du Rassemblement des républicains (RDR), premier parti du nord du pays.  Alassane Dramane Ouattara, compte de nombreux partisans chez les com’zone. Certains sont même très proches de lui.  Par exemple, Alassane Dramane Ouattara a assisté au mariage de Chérif Ousmane à Ouagadougou en décembre 2007 et son épouse, Dominique, était témoin de ce mariage. Alors premier ministre de Gbagbo, Chérif Ousmane était farouchement opposé à Soro Guillaume. Il soutenait que le premier ministre de Gbagbo jouait le jeu du président Gbagbo. Soutenu par Alassane, chérif Ousmane et certains « Com-zones » en voulaient terriblement à Soro. Au point même qu’il essuya un attentat le 29 juin 2007.  Beaucoup de sources révèlent que c’étaient les hommes de Chérif Ousmane soutenus par la France et Ouattara qui ont voulu porter le coup fatal à Soro Guillaume. En tout cas, les hommes de Soro  sont dans le viseur des pro-Ouattara.  L’on se souvient de comment IB a été tué à Abidjan.  Ses hommes se sont dispersés et menacent de venger IB qui a été le cerveau de la  rébellion qui a pu apporter Alassane Dramane au pouvoir.

FOFIE AURAIT ETE EMPOISONNE

Ce matin même, nous avons pu joindre un proche De Fofié à Korhogo. « C’est vrai. Il est mort mais nous voulons voir son corps. Le corps de notre commandant ». De quoi est-il vraiment mort ? Selon une source militaire que nous avons contactée à Bouaké, « Fofié  souffrait d’une maladie bizarre qu’il trainait depuis longtemps. Il parlait d’empoisonnement mais moi je ne le croyais pas parce que cet homme était un vrai africain. Il était beaucoup protégé mystiquement…mais la maladie était bizarre. » Empoisonnement ? En tout cas, l’ex commandant rebelle Fofié Kouakou, victime d’un AVC, ne s’est plus remis selon nos sources à Bondoukou où il se soignait entouré de quelques parents. L’homme est beaucoup aimé dans son village.  Depuis hier c’est la consternation à Bondoukou et à Korhogo. La population ne veut pas entendre parler de cette triste disparition.

QUI AURAIT INTERET A EMPOISONNER FOFIE?

FOFIE savait qu’il ne faisait pas toujours l’affaire des politiciens. On lui a maintes fois reproché son attachement à Guillaume Soro. Il était présenté par les ennemis de Soro comme celui là qui lui préparait le chemin. Evidemment, personne en Côte d’Ivoire n’ignore les ambitions de l’actuel président de l’assemblée nationale.  Du coup Korhogo devient  un enjeu politique pour ADO et le président de l’Assemblée nationale, tous les deux ressortissants du nord.

N’est-ce pas à Korhogo que le président Alassane Ouattara a véritablement déclaré sa candidature pour la présidentielle de 2015 au cours de sa récente tournée ?  Un fait a été aussi remarquable à Korhogo : pour l’une des rares fois Soro Guillaume a posé publiquement avec son épouse devant la presse. Ce fait a été interprété de diverses manières : SORO comme un chef d’Etat ! Korhogo est un donc un enjeu pour Soro et Alassane. On comprend alors ceux qui ont intérêt à éliminer Martin FOFIE KOUAKOU, l’homme de main de Soro Kigbafori Guillaume.

 

CHRISTOPHE DESGENS

 

Source: ECLAIR D'AFRIQUE

Commentaires

Or donc, les bourreaux ne sont pas immortels ?! S'il y a le bien et le mal, la récompense et la punition, le paradis et l'enfer, Fofié Kouakou ne peut être qu'urgemment attendu aux portes de l'enfer, à la croisée du feu. Lui pour qui, retirer la vie à une créature de Dieu n'était que jeu d'enfant. Leçon pour tous les vampires, les criminels qui n'ont pas encore compris qu'il y a une fin à tout.

Écrit par : sily camara | samedi, 20 juillet 2013

A bon entendeur..., salut!, ajouterai-je.

Merci, mon frère SILY CAMARA.

Écrit par : Dindé | samedi, 20 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.