topblog Ivoire blogs

mercredi, 31 juillet 2013

GUILLAUME SORO, MEDIATEUR DE L’OIF EN EGYPTE: UNE INSULTE A LA CONSCIENCE HUMAINE

 

côte d'ivoire,Guillaume Soro, médiateur de l’OIF en Egypte,Une insulte à la conscience humaine,Benjamin Koré,le quotidien ivoirien "Notre Voie" du 17 juillet 2013

 

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a décidé d’envoyer une mission d’information et de contact en Egypte afin d’aider au règlement du conflit politique qui secoue ce pays. Selon le communiqué produit à cet effet, le secrétaire général de l’OIF, le controversé Abdou Diouf, a porté son choix sur Guillaume Soro Kigbafori, ex-chef de la rébellion armée ivoirienne et président du Parlement sous le régime Ouattara, pour conduire cette mission au Caire du 16 au 20 juillet 2013.


Toute initiative visant à éteindre le foyer de tension en Egypte est salutaire. Mais le choix porté sur Soro au nom de l’OIF, l’organisation francophone commune, constitue un véritable scandale. D’autant que Soro a dirigé une rébellion qui a commis de pires atrocités et des membres de cette rébellion continuent de sévir en toute impunité. Par ailleurs, M. Diouf dépêche M. Soro en Egypte alors que la Côte d’Ivoire que ce dernier et ses amis rebelles ont martyrisé depuis septembre 2002 est toujours en lambeaux. Parce que la crise sociopolitique ivoirienne demeure. Elle s’est même accrue depuis la guerre postélectorale. Certes les armes se sont tues, mais la fracture sociale est abyssale et les lendemains sont de plus en plus incertains. Les communautés qui peuplent la Côte d’Ivoire continuent de s’affronter à mort

du fait des animosités entre elles. Récemment dans la région de Bouaflé, Baoulé et Burkinabé se sont affrontés faisant plusieurs morts. Le pays est devenu une bombe à retardement qui peut exploser à tout moment. Insécurité galopante, violations des droits humains, Justice des vainqueurs, réconciliation compromise etc., tout est là pour une déflagration. Il est donc incompréhensible qu’Abdou Diouf dépêche Guillaume Soro Kigbafori

sous d’autres cieux alors que la Côte d’Ivoire, le pays dont Soro est censé être le N°2 du régime en place, est dans la tourmente.  La preuve, le dialogue entre le pouvoir et l’op - position significative est bloqué. Le Fpi, principal parti d’opposition, demande au régime Ouattara la désignation d’un médiateur pour faciliter le dialogue politique. Si Abdou Diouf estime que Guillaume Soro a une âme de médiateur, pourquoi ne lui demande-t-il pas de faciliter le dialogue politique en Côte d’Ivoire ?

Vers la Cpi…

Si Soro est porté au premier plan de la scène politique ivoirienne, c’est parce qu’il a choisi la voie des armes. Il demeure le responsable de l’aile civile de la rébellion armée. En choisissant Soro, Abdou Diouf continue de se révéler comme un soutien de l’ex- rébellion armée en Côte d’Ivoire. On se souvient qu’il était très en verve durant la crise postélectorale ivoirienne en appelant de tous ses vœux d’utiliser la force pour renverser Laurent Gbagbo du pouvoir. On se souvient qu’il avait encouragé Gbagbo à permettre la candidature d’Alassane Ouattara en promettant le désarmement des rebelles. Gbagbo, de bonne foi, l’a fait. En retour, Abdou

Diouf n’a pas exigé des rebelles qu’ils désarment. S’il choisit aujourd’hui Soro pour la mission de l’OIF en Egypte, cela signifie qu’il est dans sa logique de faire chemin avec la rébellion armée qui a déstabilisé la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui que la rébellion est au pouvoir en Côte d’Ivoire, Abdou Diouf tente de donner une carrure internationale à Soro. D’où cette mission égyptienne. Où étaient Abdou Diouf et l’OIF quand un coup d’Etat a emporté Amadou Toumani Touré (ATT) au Mali ? Diouf était à la tête de l’OIF. Alassane Dramane Ouattara à la tête de la Cedeao et Soro était toujours un des dirigeants de la Côte d’Ivoire. Ils étaient tous là, mais ils n’ont pas levé le petit doigt en faveur d’ATT alors que ce dernier a été démocratiquement élu comme Mohamed Morsi en Egypte. Diouf, Ouattara et Soro ont plutôt œuvré à parachever le coup d’Etat en laissant ATT prendre le chemin de l’exil sénégalais parce que c’était la volonté de la France sous Nicolas Sarkozy. La Côte d’Ivoire, le Togo, la Guinée-Conakry et bien d’autres pays francophones sont en crise. Mais l’OIF reste amorphe et aphone. On a tout compris.


Benjamin Koré, in le quotidien ivoirien "Notre Voie" du 17 juillet 2013.

Commentaires

ça a été une catastrophe, une grosse faute d'Abdou Diouf. Il avait déjà choisi et confié la mission au petit-gros. Il a entendu le tollé que ça a provoqué. Il ne pouvait plus l'humilier davantage en le dessaisissant de la mission. Je parie qu'il ne refera plus une telle bêtise: Soro, Soro Kigbafori, envoyé de l'OIF en Egypte, là où la médiation des grands du monde a échoué. Pouufff !!

Écrit par : sily camara | vendredi, 02 août 2013

Mon cher Sylla merci pour tes brillantes interventions. Cependant je voudrais juste dire qu'Abou Diouf ne s'est pas trompé. Il est dans son rôle de pantin. Soro et Diouf sont du même moule, de la même race de rats, des africains égarés, vendus dont le seul souci se résume au ventre. Voilà un individu comme Diouf qui a servi au plus niveau de l'état sénégalais mais qui ne se gêne pas à aller servir des organismes d'oppression et d’aliénation de leur peuple. Que n'as tu pas eu Diouf en tant que président du Sénégal et que la francophonie peut te procurer? Et c'est là que sa succession par wade (autre phénomène) prend tout son sens. Cette succession n'était donc pas démocratique car c'est après des négociations obscures que ce poste à la tête de la francophonie va être octroyé à Diouf pour qu'il accepte de reconnaître le verdict des urnes sinon il se serait accroché au pouvoir. Voilà l'homme Diouf dans toute sa laideur. C'est pourquoi je réaffirme qu'il ne s'est pas trompé en désignant Soro pour l'Égypte car avec Diouf les vocables de moral, de probité et d'intégrité ainsi que le respect de la vie humaine ont foutu le camp. Je me demande encore comment ces hommes là arrivent à vivre? Et surtout comment éduquent t-ils leurs enfants? Peut-être en leur enseignant que l'Onu a été créée pour préserver la paix dans le monde ou encore en leur répétant à longueur de journée que leurs pays sont pauvres et que leur salut viendra de la France. Oh mon Dieu! pourquoi de tels individus parmi les africains alors que l'Afrique est le creuset des Samory, des Lumumba, des N'kruma, Sékou Touré, Sankara, des Cheick Anta Diop et des Laurent Gbagbo.
Que Dieu bénisse mon continent!

Écrit par : IntelligenciaHomme | samedi, 03 août 2013

Tu as raison, IntelligenciaHomme. C'est juste une façon de les railler un peu. Nul n'entre dans leur système s'il n'est de la Françafrique.

Écrit par : sily camara | samedi, 03 août 2013

Les commentaires sont fermés.