topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

mardi, 06 août 2013

SECOURS A AWA EHOURA, L’AVENTURE CONTINUE: NE BAISSONS PAS LES BRAS, REDOUBLONS D’ARDEUR!

 

AWA ET FERNAND - 29 DECEMBRE 2012.jpg

Awa Ehoura et Fernand Dindé, le 29 décembre 2012


Chers frères, sœurs et amis,

 

Il y a une année et demi, en janvier 2012, nous avons lancé une opération de secours à la bien-aimée sœur AWA EHOURA, anciennement journaliste, grande malade du diabète, sans ressources et licenciée de la RTI (Radiodiffusion Télévision Ivoirienne), après avoir vu ses comptes gelés pendant de longs et interminables mois (en raison de son état de santé fortement déclinant), puis dégelés par le nouveau régime ivoirien.

Aujourd’hui, AWA ne travaille plus, n’a même plus de source de revenus, partiellement handicapée par la maladie, elle est extrêmement vulnérable et garde de graves séquelles de son manque prolongé de médicaments pendant la crise postélectorale et après les sanctions de la nouvelle direction de la RTI (forte baisse de la vue, problèmes neurologiques récurrents, difficultés de déplacement heureusement en amélioration).

Elle ne dépend plus que de dons d’ivoiriens modestes et d’amis à l’étranger qui ont bien voulu répondre à nos appels successifs. Devant l’essoufflement des premiers donateurs, nous avons dû lancer une nouvelle opération fin 2012 (novembre) qui nous a permis d’enregistrer l’arrivée dans notre chaîne de solidarité de nouveaux donateurs et – en plus des médicaments et des soins divers (qui s’évaluent à 200.000 F CFA par mois, soient 305 EURO) – de prendre cette fois-ci en compte, avec l’accord de tous, ses besoins domestiques (200.000 F CFA supplémentaires pour son alimentation contrôlée, les charges scolaires et sociales de ses enfants et quelques divers). Une cinquantaine de personnes qui l’ont porté à bout de bras jusqu’à ce jour. A cette date, il n’y a plus véritablement qu’une dizaine de personnes qui nous apportent leurs dons régulièrement pour la bien-aimée sœur. De sorte que nous ne parvenons plus à lui apporter le montant mensuel dont elle a besoin pour « tenir le coup ».

Face à ces signes évidents d’épuisement des contributeurs, nous voulons par ce nouveau post, susciter une nouvelle vague d’adhésion à l’opération de soutien à AWA EHOURA, pour les 6 mois restants de l’année 2013. Seulement 6 mois.

Nous profitons de cette occasion pour dire un MERCI INFINI à tous les généreux donateurs qui nous ont soutenus jusqu’à ce jour (dont certains continuent l’aventure depuis 2012) et demander aux dizaines de personnes qui, dans un élan initial de compassion, ont inscrit leurs noms sur nos listes comme donateurs pour apporter leur aide à AWA et qui, depuis, n’ont plus donné le moindre signe de vie, de bien vouloir réaffirmer ou concrétiser leur adhésion, en commençant à nous apporter effectivement leurs contributions. Ce n’est pas du luxe pour la sœur, je peux vous l’assurer, pour la pratiquer tous les jours ; c’est sa vie.

S’il y a donc des gens qui aiment encore AWA EHOURA ou qui l’ont aimée ne serait-ce qu’un jour (comme nous aimons à le dire), qu’ils nous viennent en aide pour garder cette sœur en vie et continuer à lui donner le sourire qu’elle a retrouvé grâce à cette opération, malgré son état encore fragile et sa dépendance totale vis-à-vis de nous.

L’idéal pour nous, c’est qu’à la fin de cette année, nous installions AWA dans une activité génératrice de revenus qui puisse lui permettre de se prendre en charge. Un appel sera, à cet effet, bientôt lancé. Et nous aurons fortement besoin des contacts de nos frères footballeurs en Occident et hommes d’affaires divers aux quatre coins du monde. Si vous les avez (ne serait-ce que pour un seul d’entre eux), prière instante de nous les faire parvenir. Il faudrait que ce soit quelque chose de vraiment marquant et inoubliable. En tout cas, c’est ce que nous espérons. Mais c’est le SEIGNEUR ETERNEL qui dispose de toutes choses. Pour l’heure, parons au plus urgent : sa survie !

La collecte des dons pour le compte du mois de JUILLET 2013 est ouverte depuis le début de ce mois d’Août. Ivoiriens de tous bords politiques, de toute obédience, de toute région et de toute confession, vous êtes interpellés et appelés au secours. Quoi qu’on dise d’elle ou qu’on lui reproche, AWA EHOURA reste notre sœur et mérite notre compassion. Et notre pardon, s’il en faut. Aidons-la. Sauvons-la. DIEU que nous invoquons tous et dont nous nous réclamons d’une manière ou d’une autre, nous le revaudra.

Nous prions donc tous les nouveaux donateurs qui veulent se joindre à nous, dans cette merveilleuse opération d’amour, pour les 6 mois à venir, de bien vouloir s’inscrire, avec l’indication du montant de leur contribution et sa fréquence, auprès de :


1-DINDE Fernand AGBO

Cell. (225) 07 04 71 11

dindefernand2@yahoo.fr


2-AHOGNY Raphaël (Riviera 3)

Cell. (225) 05 46 02 84


3- KONAN Isidore (Plateau)

Cell. (225) 08 08 01 11


Ou tout simplement, la contacter directement pour un don ou des paroles de réconfort qui lui feront énormément de bien. Elle en a besoin:

Tabitha Awa EHOURA

Cell. (225) 01 37 70 75.

 

Que la paix et la grâce de DIEU soient sur vous tous !


DINDE Fernand AGBO

Commentaires

Bonjour Mr Fernand
toujours à la pointe dans vos articles. je connais très bien le fils de Affy N'Guessan; il s'appelle Justin et c'est moi qui lui ai trouvé une place de Vigile en france et à Nantes il se débrouille pas mal mais il a été obligé de se cacher et de rester discret pendant un certain temps. il était poursuivi par les pro ouattara voilà la mentalité des gens du nord: la chasse à l'homme. quelle honte entre ivoiriens comme cela s'est passé en France après la Libération avec les allemands en 1945.
bonne journée

Écrit par : ollivier | mercredi, 07 août 2013

Les commentaires sont fermés.