topblog Ivoire blogs

mercredi, 14 août 2013

FRAUDE SUR L’IDENTITE IVOIRIENNE A LA PRESIDENTIELLE MALIENNE: UNE DAME ASSESSEUR DE BV ARRETEE AVEC UNE CARTE D’IDENTITE IVOIRIENNE

 

 

côte d'ivoire,mali,fraude sur l’identité ivoirienne à la présidentielle malienne,une dame assesseur de bv arrêtée avec une carte d’identité ivoir

A Konna, ces deux assesseurs contrôlent la carte d'électeur d'un votant. Crédits: Sylvain Cherkaoui / Cosmos pour "Le Monde".

 

Touré Kadidjatou Nani, assesseur du bureau de vote de Hermankono-Garo (environ 40km de Divo), dans le cadre de l’élection présidentielle malienne, a été arrêtée dimanche 11 août 2013 en possession d’une carte nationale d’identité (CNI) ivoirienne, établie le 25/06/2009 dont le numéro est C00 3216 4800.

Elle a présenté cette pièce au cours d’une vérification d’identité. La prévenue a indiqué à la gendarmerie que, devant voter à Abidjan, elle s’est vue obligée de laisser sa carte nationale d’identité malienne à une connaissance sur place qui devait le faire à sa place.

La gendarmerie a ouvert une enquête, afin d’élucider cette affaire de double identité ou tout simplement de fraude sur l’identité ivoirienne.


In le quotidien ivorien "Le Nouveau Courrier".

(Source AIP )

 

Note: On comprendra peut-être un peu plus pourquoi les Ivoiriens se méfient énormément des agitations de Alassane Ouattara autour des dispositions légales et réglementaires touchant à la nationalité et au foncier. La Côte d’Ivoire, avec Ouattara, est totalement engluée dans ce magma de fraudeurs internationaux sur l’identité.

Commentaires

Le cas de cette dame est une goutte d'eau dans l'océan des fraudeurs sur les documents d'identité des ivoiriens. Ils sont des millions comme ça, à avoir deux pièces. Ce sont en général des burkinabè, maliens, guinéens. Feu Emile Boga Doudou avait proposé une méthode de confection des pièces d'identité, presque infaillible. L'ayant su, ils ont fait de lui leur ennemi à abattre. C'est pourquoi, ils l'ont ciblé et assassiné dès les premières heures de l'attaque le 19 septembre 2002. Président de centre de vote en 2010, j'ai arraché près d'une dizaine de ces cartes d'identité frauduleuses. Dieu merci, j'étais loin de mon domicile. Sinon ils m'auraient repéré et expédié au paradis depuis...

Écrit par : sily camara | jeudi, 15 août 2013

Le cas de cette femme est une goutte d'eau dans l'océan de fraude sur les pièces d'identité ivoiriennes. Ils sont des millions comme ça à circuler avec ces pièces frauduleuses, selon leur besoin du moment. Ce sont surtout des maliens, guinéens et burkinabè. Feu Boga Doudou avait trouvé une méthode presque infaillible pour les extirper de l'état civil ivoirien et établir ces pièces uniquement au profit des ivoiriens. L'ayant su, les tueurs du RDR l'ont ciblé et l'ont assassiné dès les premières attaques, le 19 septembre 2002. Président d'un centre de vote en 2010 à Abobo, j'ai arraché près d'une quinzaine de ces fausses pièces. Dieu merci, j'étais loin de mon domicile, sinon ils m'auraient repéré et expédié au paradis depuis...

Écrit par : sily camara | jeudi, 15 août 2013

Oui, cher frère SILY CAMARA, il y a de quoi se désoler de "l'état" de la nationalité IVOIRIENNE. Elle est si convoité. Et se porte tellement si mal. Particulièrement depuis que Ouattara est arrivé par effraction à la tête de notre pays. Tout le monde veut devenir Ivoirien et je ne le comprends pas encore très bien.

Etre Burkinabé, Malien ou Guinéen, est-ce une nationalité ou une sous-nationalité? Pourquoi en avoir honte au point de se déclarer volontairement apatride, alors qu'on sait depuis au moins quatre générations d'où vous êtes?

Pourquoi les Africains sont-ils d'aussi piètres individus, sans honneur et sans dignité, à commencer par Ouattara, l'initiateur et le promoteur de se reniement en chaîne? Je n'arrête pas de m'interroger!

Écrit par : Dindé | dimanche, 25 août 2013

Les commentaires sont fermés.