topblog Ivoire blogs

jeudi, 29 août 2013

YASMINA OUEGNIN ACCUSE FRAT-MAT DE MANIPULATIONS DANGEUREUSES (NATIONALITE, FONCIER)

 

YASMINA OUEGNIN.jpg


 

« Je sais que dans notre pays la Presse est partisane mais c’est désolant de voir qu’elle est surtout dangereuse. Quand on sait que la plupart de nos concitoyens ne sont que des titrologues, il faut éviter de participer de manière si flagrante à l’abrutissement des masses. Pour chacun des textes votés, hier en plénière, il y a eu de nombreux votes défavorables et abstention. Donc il ne s’agit pas d’adoption à l’UNANIMITE mais à la MAJORITÉ !!! »

Yasmina Ouégnin (Posté sur Facebook)

----------------------------------

UNE FRAT-MAT. LOI SUR L'APATRIE.jpg


Adoption des projets de loi sur la nationalité: la députée Pdci Yasmina Ouégnin dénonce la «Une» de Frat-Mat.


L’adoption des projets de loi sur la nationalité ivoirienne n’a pas été faite à « l’unanimité » comme l’a affiché samedi à sa Une, Fraternité Matin, le journal d’Etat, a déploré Yasmina Ouégnin, une député ivoirienne, mentionnant qu’il y a eu des voix contre et des abstentions lors du vote en plénière, sur sa page Facebook.

« Je sais que dans notre pays la presse est partisane mais, c’est désolant de voir qu’elle est surtout dangereuse », a martelé Mme Yasmina Ouégnin, membre du groupe parlementaire du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, allié au pouvoir).

Elle a affirmé que « pour chacun des textes votés, hier (vendredi) en plénière, il y a eu de nombreux votes défavorables et abstentions », soulignant qu’ »il ne s’agit pas d’adoption à l’unanimité mais à la majorité ! ». « Quand on sait que la plupart de nos concitoyens ne sont que des titrologues (des personnes qui ne lisent seulement que les titres), il faut éviter de participer de manière si flagrante à l’abrutissement des masses », s’est-elle insurgée.

Les députés ivoiriens se sont prononcés vendredi sur deux projets de loi sur l’apatridie et sur des textes modifiant le code de la nationalité, au cours d’une session extraordinaire.

Concernant le projet de loi sur l’acquisition de la nationalité par déclaration, 24 députés ont voté contre tandis que sept autres s’en sont abstenus sur un total de 233 députés présents, y compris le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

Egalement neuf députés se sont également opposés à l’adoption du projet de loi autorisant le président de la République à ratifier la convention internationale sur le statut de l’apatride, signé en 1954 à New-York.

Le projet de loi qui a enregistré une adoption à l’unanimité, au niveau des projets de loi sur la nationalité, était le texte autorisant le chef de l’Etat à ratifier la convention sur la réduction de l’apatride, signée en 1961 à New-York.


Alerte Info


Source: CONNECTION IVOIRIENNE

Commentaires

Ancien conseiller des présidents Houphouët et Diori (ancien président du Niger), Jacques Baulin dans son livre la succession d'Houphouët Boigny, parut en 1989, prédisait malheureusement pour nous, la probable accession de Bédié à la tête de ce pays, après la Mort de ce dernier (raison pour laquelle ce livre fut interdit de vente ici). Dans ce même livre, il fait état de la proposition de mamie Adjoua à son frère, de voir un des leurs (clan de Yamoussoukro, en la personne de maître Jean Banny), lui succéder à la tête du pays. Ce que son frère (Houphouët) ne voulait pas, vue la filiation qu’il avait avec le sphinx de Daoukro.
Chers frères et soeurs, le remue-ménage que vous constatez actuellement au PDCI, n’est rien d’autre que la bataille lancée par le « clan de Yamoussoukro » pour reprendre « sa chose », afin de positionner son poltron de champion Charles Banny. Cette fille qui parle là, est un élément du « clan de Yamoussoukro », qui tente de se faire un CV politique, par le biais d’une juvénile bravoure, dans une assemblée nordique, qu’elle a participé à mettre en place. Ne nous laissons pas distraire, ils ont tous soutenu, son père en tête et son parti, le bandit qui est actuellement aux affaires en lui apportant leur soutien. Le bandit qu’ils ont soutenu sait qu’il n’est pas d’ici et il fait ce qui est bien pour ses frères et lui. Cette femme et son clan ont vendu le pays, inutile de venir maintenant jouer Zena la guerrière de cette assemblée nordique.
Chers frères et soeurs, la facilité de l’accès de KKB aux médias (RFI, France 24, TV5…) dépendants du ministère des affaires étrangères de la France, la présence quasi permanente de l’ambassadeur Ouégnin au pays, yeux de Jacques Foccart (c’est dans son bureau à la présidence, que Foccart tançait ou félicitait les ministres ivoiriens lors de ces tournées africaines), la tentative d’éjection de Bédié qui va crescendo, sont assez d’éléments pour nous dire que la France est en train de préparer 2015, avec plusieurs fers aux feux (comme à son habitude), dont celui de Yamoussoukro. Elle sait qu’elle est allée trop loin en Côte d’Ivoire et qu’un retour du FPI, ne serait pas bon pour elle. Soyons vigilants, froids et moins émotifs, face à cette descendance d’Houphouët.

Écrit par : Paul83 | jeudi, 29 août 2013

Les commentaires sont fermés.