topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

dimanche, 27 octobre 2013

SOMALISATION DE LA LIBYE: LA CYRENAÏQUE SE DOTE DE SON PROPRE GOUVERNEMENT!

 

 
 
 
Ce 25 octobre 2013, la Cyrénaïque s’est dotée de son propre gouvernement et de son drapeau. Noir avec croissant et étoile blanche, d’une inspiration islamiste nette (les drapeaux d’al-Qaida ou des salafistes sont du même type) …
 
La région libyenne de Cyrénaïque riche en pétrole a annoncé la formation de son propre gouvernement. Un cabinet composé de 24 ministres a été présenté à el-Adabiya, ancienne capitale d'un Etat autrefois indépendant.
 
Sous la Jamahiriya de Kadhafi, les trois provinces du colonialisme – Tripolitaine, Cyrénaïque et Fezzan – avaient été remplacées par 34 ‘méga’ municipalités autonomes, bases régionales de la Démocratie Directe jamahiriyenne, imitées de la Commune de Paris de 1792-93 (Kadhafi étant un grand adminrateur de la révolution jacobine), les ‘Chabiattes‘. Dans la Libye made in NATO d’après 2011, les trois provinces  ont été rétablies.
 
La soi-disant « révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi » - en fait un coup d’état insurrectionnel organisé par les USA et l’OTAN avec des complicités dans l’aile islamo-libérale apparue en Jamahiriya dès 2003 - avait commencé précisément en Cyrénaïque par la mise en place d'un Conseil national de transition à Benghazi. L’Est de la Cyrénaique (Benghazi, Derah) était depuis les Années 80 une zone rebelle où les islamistes organisaient une subversion alimentée spécialement par les services secrets britanniques MI6 et MI5 depuis Londres, capitale du « Londonistan » islamiste. En 1996 avait éclaté une grande insurrection armée difficilement écrasée.
 
Après la prise de Tripoli et le martyr  de Syrte – le ‘Guernica’ libyen – par l’OTAN et ses supplétifs djihadistes du CNT, la Cyrénaïque avait proclamé son autonomie qui n'a pas été reconnue par les autorités de Tripoli. Derrière cette autonomie, les monarchistes libyens, chassés par Kadhafi et sa révolution du 1er septembre 1969, directement tenus en main par les britanniques du MI6.
 
Et avec les monarchistes, les fameuses « confréries Senoussi » (proche des confréries religieuses islamistes turques qui forment la base de l’AKP), le roi fantoche Idriss cassé en 1969 était un Senoussi. Et le leader de la nouvelle « Cyrénaique autonome » de 2013 est encore un Senoussi, cousin du roi.
 
Quand au leader du CNT, Mustapha Abdeljalil (aujourd’hui en fuite en Tunisie car inculpé pour le meurtre en juillet 2011 du général félon Younès, chef des katibas du CNT), c’était un islamiste radical, imprudemment placé au gouvernement comme ministre de la Justice de la Jamahiriya par sail al-Islam, et … l’un des chefs de ces Confréries Senoussi, interdites sous Kadhafi. La Jamahiriya a été trahie de l’intérieur par son aile islamo-libérale bien avant que l’OTAN porte le coup de grâce …
 
Aujourd’hui, le prix de cette trahison c’est la Somalisation de la Libye !
 
 
Luc MICHEL
 
_________________________
 
 
 
 
PAGE OFFICIELLE Facebook  https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel
 

Les commentaires sont fermés.