topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

vendredi, 03 janvier 2014

UNE ENVOYEE DE DIEU CHEZ LE PASTEUR JEAN-BAPTISTE NIELBIEN AVEC UN MESSAGE POUR LA COTE D'IVOIRE

 

JEAN-BAPTISTE NIELBIEN.jpg


Exclusif - Le pasteur Jean-Baptiste Nielbien (Président de la Feeci) aurait refusé de recevoir une envoyée de Dieu porteuse d’un message pour la nation et pour Laurent Gbagbo. Récit.



Il y a de cela 2 semaines (le 16 décembre 2013, Ndlr) quelque chose d’étrange s’est produit au quartier Cité des Arts de Cocody (Abidjan) où sont logés les bureaux du Dr Jean-Baptiste NIELBIEN, Docteur ès Sociologie, ès Théologie et président de la Fédération des Eglises Evangéliques de Côte d’Ivoire (FEECI) et pasteur principal à l’église des Assemblées de Dieu. De quoi s’agit-il ?

Dame A. D. arrive, ce lundi matin, au bureau du pasteur NIELBIEN. «Je voudrais voir l’homme de Dieu, c’est confidentiel», s’exprima t-elle face à la secrétaire. «Le pasteur n’est pas là», répondit cette dernière apparemment mécontente du fait que la visiteuse ne lui dise pas l’essentiel de sa visite. «Qu’à cela ne tienne, j’attends le pasteur!», ajouta la visiteuse. Minutes et heures s’égrainent mais la dame n’est nullement ébranlée par la fatigue de la longue attente. Quant au pasteur, il campe sur sa position. Pis, pensant à une mendiante, l’homme de Dieu (certainement en manque d’inspiration), remet de l’argent à un de ses collaborateurs pour dame A.D. «Dites lui que je n’ai pas besoin de son argent», rétorque l’envoyée de Dieu. La réponse de la dame met le serviteur de Dieu dans tous ses états et durcit sa position de ne plus recevoir la femme. L’après midi la trouve à cet endroit. Elle décide donc de rentrer non sans dire le message divin qui se résume en ceci :

1- Dieu me charge de dire au président des chrétiens évangéliques que Lui, le Tout-Puissant DIEU, a bouclé le programme de la Côte d’Ivoire qui va s’accomplir certainement. Le changement spirituel aura lieu.

2- Que tous ceux qui ont soutenu la rébellion se repentent de leur péché.

3- Que tous ceux qui ont soutenu l’actuel homme fort d’Abidjan et son pouvoir demande pardon à Dieu car un grand vent va souffler.

4- Laurent GBAGBO sortira de prison et exercera le pouvoir d’Etat pour un mandat.

Le message fut rapporté fidèlement au pasteur NIELBIEN par ses lieutenants.

Mystère!

Dame A. D. décida de s’en aller avec le sentiment d’avoir joué sa partition. En sortant des bureaux du pasteur, un des collaborateurs accompagnant la dame qui se rendait à la cité Mermoz arrêta un taxi communal et remit 200 F au conducteur. Mais une fois au feu du carrefour de l’Institut de la communication (ISTC), le conducteur constate à sa grande surprise que la femme qui était pourtant bien assise à l’arrière du véhicule a disparu. Le taximan marque un arrêt pour bien voir, point de femme! Paniqué, le taximan retourne au Centre de Publication Evangélique (CPE) d’où il avait pris la dame. Une fois là, il rembourse les 200 F à lui remettre par le monsieur en disant: «Voici vos 200 F, quelle femme avez-vous mis dans véhicule, que votre malheur soit sur vous seuls!»

Médusés, les hommes du pasteur n’ont pu rien dire. Ils se rendirent à l’évidence «qu'assurément cette femme était envoyée par le Seigneur».

On raconte que le pasteur NIELBIEN fit 2 semaines sans mettre pied au bureau.


Faya Yéo, Le Tigre du Nord.

Commentaires

DIEU EST SOUVERAIN TOUT CE QU'IL VEUT, IL LE FAIT. A LUI SOIT LA GLOIRE, LE RÈGNE ET LA PUISSANCE AUX SIÈCLES AMEN.

Écrit par : fulgence | vendredi, 03 janvier 2014

Ainsi les yeux verront la Gloire du Fils Unique de Dieu: Jésus christ

Écrit par : Pijaje | vendredi, 03 janvier 2014

Dieu est Dieu! J'ai fait un songe, les nuages changeaient et il y a eu un dessin une carte d’Afrique et a coté de la carte est écrite : A .C .E toute étonnée dans le songe j'ai demandé à mon mari A C E veut dire quoi et il m'a répondu : c'est ABIDJAN CAPITAL ÉCONOMIQUE. Après qu'il ait dit ça il y avait un grand vent, un tourbillon géant pas possible qui roulait dans les rues d'Abidjan, les gens n'avaient même pas eu le temps de se cacher ou se réfugier quelque part. Il dévastait tout sur son passage. Donc dans le songe, j'étais avec ma soeur et je cherchais un endroit ou me cacher. Et nous avons vu un WC ( toilette ). quand nous entrées, chose bizarre, le tourbillon voyait tout, tu ne pouvais pas te cacher de lui. chose encore bizarre, c'était comme s'il avait des yeux. Quand nous sommes allées nous cacher, il continuait de ravager et quand il est arrivé à notre niveau, il s'est abaissé et surprenant, il m'a souri et il a pris mes mains, il a versé de l'eau dans la paume de mes mains et le revers de mes mains. cette eau était SPÉCIALE. je n'ai jamais vu une eau pareille! Après, le tourbillon a pris du SEL et a mélangé avec l'eau qu'il a mis dans mes mains et a commencé à frotter mes deux mains. Après, il ma laissée et a continué à faire des dégât sur son chemin. Au réveil, j'avais le cœur qui battait et de savoir que j'ai été prise par le tourbillon. Mes frères et sœurs, Dieu vient avec une grande colère pour juger la Côte d'Ivoire. Ne vous laissez pas prendre par ce tourbillon, rangez votre vie, réglez tout ce que pouvez régler. Ne laissez rien ni personne avoir raison sur vous. Donnez vos vies à Dieu. Voilà, je voulais partager mon songe avec vous. Que Dieu vous bénisse.

Écrit par : Odile | vendredi, 03 janvier 2014

Pour le retour du president LAURENT GBAGBO j'y crois. Début novembre 2013, j'ai eu un songe sur le retour du président LAURENT GBAGBO. Dans le songe, le gouvernement actuel de (dramane ouattara) au grand complet (tous les ministres ) étaient tous sous un arbre pour une réunion concertation. Soudain voici le président LAURENT GBAGBO qui débarque sur une mobylette devant eux (régime ouattara) et sur le guidon de la mobylette il était planté le drapeau de la côte d'ivoire. tous étonnés, troublés alors, ils fuient en courant de partout et abandonnant le pays à jamais.
DIEU FAIT CHAQUE CHOSE EN SON TEMPS. IL N'EST PAS L'HOMME POUR SE MÉLANGER... GLOIRE ET HONNEUR A TOI JESUS-CHRIST.

Écrit par : boga roland | samedi, 04 janvier 2014

A M. Fernand Dindé

Avez vous vérifié l'authenticité de ce récit auprès du CPE et du Pasteur Nielbien?

Écrit par : Inconnu | samedi, 04 janvier 2014

Je vous rapporte simplement ce qui circule intensément, en ce moment, à ABIDJAN comme info. Vous pouvez toujours vérifier et vous faire une idée personnelle définitive, cher INCONNU. Les lieux et les personnes existent encore.

Bien à vous!

Écrit par : Dindé | samedi, 04 janvier 2014

...certainement c'était une envoyée du Seigneur.
pourquoi concretement,"juste" parce qu'elle aurait disparue de ce taxi?!

Oui tt le monde ou presque souhaite que la cote d'ivoire et l'Afrique recommencent a marcher sur leurs pieds et non plus sur la tete,m'enfin un minimum de prudence apres tt ce qui s'est passé ne me semble pas surperflu...

Écrit par : ntoh | lundi, 06 janvier 2014

Bonjour Fernand,

Comme quelqu'un l'a demandé plus haut, j'aimerais savoir si vous avez vérifié l'authenticité de cette information. J'habite Yaoundé et je suis cette affaire depuis le début. Vous n'allez quand même pas me demander de venir à Abidjan le faire (sourires). Bonne journée et bonne année 2014!

Écrit par : Hubert | mardi, 07 janvier 2014

Bonsoir Fernand,
il y a une chose que je ne comprends pas chez nous les ivoiriens en particulier et les africains en général, même si une personne venait à vous dévoiler les plans de vos ennemis vous ne croiriez pas jusqu'à ce que le pire arrive. On nous a prévenu des plans de la France, du Burkina et de Mr Dramane Ouattara, qu'avons nous fait? rien considérant que c'était de la médisance et voilà que tout ce qui nous avait été prédit est arrivé. aujourd'hui qu'on nous donne une telle information, au lieu de réfléchir à tout ce qui nous est arrivé pour ne serait ce que nous mettre en règle vis à vis de JESUS CHRIST qui revient bientôt, on raisonne et on cherche la source.
Mais je suis convaincu d'une chose c'est que la parole de DIEU dit clairement que ''même si un mort revenait à la vie pour parler de l'enfer aux hommes ils n'y croiraient pas'' alors...
bien à toi Fernand qui ne cesse de nous informer.
Bonne et heureuse année 2014

Écrit par : DONATIEN | jeudi, 09 janvier 2014

Une chose est vrai, les hommes parlent toujours et mentent quelques fois mais Dieu est Dieu et ce qu`il dit, il le confirme toujours par des actes au temps marque. A lui donc la gloire et tout le respect.

Écrit par : NANAN PREMIER | vendredi, 10 janvier 2014

je me souvient que ce pasteur avait ouvertement soutenu la rébellion dans une interview. cela ne m'étonne pas qu'il est reçu une telle visite. il faut rappeler que c'est le deuxième pasteur assemblée de Dieu a recevoir une visite de Dieu voici la 1ère visite des anges de Dieu à cet autre pasteur A. D.
"L’Armée Céleste est descendue ! (Acte II)tel était le titre de son récit

(20Mars 2012)

Le Pasteur D.A est de l’une des Eglises des Assemblées de DIEU d’Abidjan. Il y a environ un mois de cela qu’il décida de rendre visite à ses brebis qui habitent YOPOUGON.

En provenance du secteur Plateau ce jour, il fut arrêté par des « hommes en armes » après le feu tricolore de l’hôtel SEBROKO. « Contrôle de routine », lui dirent-ils. L’homme de DIEU sort donc les papiers du véhicule qu’il tend à l’agent. Pendant que celui-ci regardait le carnet, le Pasteur fut frappé par un certain nombre de faits. Ces « agents des forces de l’ordre » (au nombre de 2) différaient des autres de par leur forme. Ils étaient bien bâtis avec une taille de plus de 2 mètres. Le Pasteur toujours assis au volent de son véhicule s’abaissa pour voir leurs visages mais en vain. Ces hommes en tenue grandissaient au fur et à mesure que le Pasteur tentait de voir leurs faces, premier fait.

Second fait marquant ; l’agent contrôleur demande au ministre de l’Evangile de les conduire gentiment au 43 ième BIMA (base de l’armée française sise à ABIDJAN PORT BOUET). Sur le refus de l’homme de DIEU prétextant de ses nombreuses visites, le « militaire » lui dit très exactement les noms de tous ceux à qui il rend visite. « C’est cela non ? Lui demanda notre militaire. Qui poursuit pour lui révéler le nom de sa femme, le jour de leur mariage, le numéro de la chambre et hôtel où ils ont passé leur nuit de noces. Etonné, le Pasteur ne peut qu’acquiescer de la tête. Et d’ajouter : « Vous venez de la part du Seigneur ? ». « Cela n’a pas d’importance », répondu le militaire qui poursuit en disant : « A présent, conduits –nous au 43 ième BIMA ». Convaincu qu’il n’avait plus à faire à des hommes ordinaires, le Pasteur accepta enfin de les accompagner.

Troisième fait marquant ; lorsque le Pasteur regarde par le rétroviseur du plafond de la voiture, il ne voit personne à l’arrière mais en se retournant, il s‘aperçoit que les 2 colosses sont bien là, pliés sur eux comme dans une boîte de sardine, grands qu’ils sont. Ce qui a donné de la sueur froide à l’homme de DIEU qui tremblait littéralement sur son volant jusqu’à ce qu’ils arrivent à destination.

Quatrième fait. Une fois à l’entrée du camp militaire français où le contrôle est des plus strictes, les barrières se lèvent sans qu’ils ne soient interrogés jusqu’au parking. Une fois descendu, le Pasteur se mis à saluer tous ceux qui passaient près de leur voiture, mais personne ne lui répondit. Et à notre « militaire » de lui dire : « Inutile de vous fatiguer Pasteur car personne ne nous voit et donc personne ne vous répondra ! ».

Cinquième fait. « Ouvrez le coffre et faites descendre les sacs ! Lança le « militaire » au Pasteur. « Quels sacs, nous n’avions rien mis dans le véhicule au départ ! », s’étonna l’homme de DIEU. Mais obéissant à l’ordre, il fut stupéfait de découvrir que le coffre était plein à craquer. Ils en descendirent 3 gros sacs et se dirigèrent avec vers l’entrepôt à armes du camp pour les y disposer. C’était des explosifs de toute sorte avec des chronomètres comme on le voit dans les films. « Regarde cette poudrière Pasteur, elle contient des armes conventionnelles et non conventionnelles. Ce sont ces armes qu’utiliseront les ennemis de la Côte d’Ivoire pour réprimer toute manifestation contre eux. Mais avec ce que nous venons de faire, ce ne sera plus possible ! Bientôt ce sera la délivrance totale de ce pays et partant de toute l’Afrique», rassurent « nos militaires ». «Les explosifs sont réglés, ils exploseront à notre signal et rien ne leur résisteront, », dirent-ils au Pasteur avant de quitter le camp comme ils y sont entrés.

Sixième et dernier fait ; une fois sortis du camp, à quelques mètres après la statue AKWABA, les compagnons du Pasteur lui dirent au revoir. A peine a t-il stationné sur le trottoir pour leur permettre de descendre que ces étranges hommes disparurent dans la nature. C’est en cet endroit même que le Pasteur, apeuré abandonna son véhicule pour regagner son domicile à pieds."

Écrit par : Rachel | dimanche, 19 janvier 2014

Oui, mon cher HUBERT, ce témoignage est vrai. Un frère en CHRIST et ami m'en a donné la confirmation formelle.

Bien à toi!

Écrit par : Dindé | lundi, 20 janvier 2014

Merci Fernand,
Que le Seigneur te fortifie et continue d'agir en Côte-d'Ivoire pour la gloire de Son saint nom!

Écrit par : Hubert | lundi, 20 janvier 2014

Le SEIGNEUR fait grâce aux humbles et il résiste aux orgueilleux.

Écrit par : ebene cyrille | dimanche, 26 janvier 2014

Que Dieu protège nos familles et amis qu'il leur accord sa grâce de se repentir sincèrement o nom de JÉSUS ! Amen

Écrit par : Edwige Iré | vendredi, 21 février 2014

Un pasteur quelque soit son grade doit être à l'écoute pour pourvoir saisir le message de Dieu pour non seulement sa propre vie mais aussi celle de sa congrégation . L'un des rôles les plus importants qu'un pasteur doit jouer est celui de l’écoute. mais quoi assistons nous? Un pasteur qui refuse de recevoir croyant qu'on vient mendier à sa porte n'est pas digne à mon humble avis d’être appelé serviteur de Dieu. L'écoute est plus qu'une compétence; c'est un cadeau impressionnant de l'hospitalité offerte à d'autre. Entendre au-delà des mots signifie une relation intime caractérisé par l'humilité, la disponibilité. L'écoute est la voie pour un ministère pastoral édifiant.

Écrit par : GBANGBO Judith | jeudi, 27 février 2014

Un pasteur quelque soit son grade doit être à l'écoute pour pourvoir saisir le message de Dieu pour non seulement sa propre vie mais aussi celle de sa congrégation . L'un des rôles les plus importants qu'un pasteur doit jouer est celui de l’écoute. mais quoi assistons nous? Un pasteur qui refuse de recevoir croyant qu'on vient mendier à sa porte n'est pas digne à mon humble avis d’être appelé serviteur de Dieu. L'écoute est plus qu'une compétence; c'est un cadeau impressionnant de l'hospitalité offerte à d'autre. Entendre au-delà des mots signifie une relation intime caractérisé par l'humilité, la disponibilité. L'écoute est la voie pour un ministère pastoral édifiant.

Écrit par : GBANGBO Judith | jeudi, 27 février 2014

L’Eglise conduite par le pasteur, par Frank Viola et George Barna

 24 février 2014
 Articles
 Un commentaire


Cet article est un extrait du nouveau livre de Frank Viola et George Barna: « Le christianisme paganisé - Éditions Oasis



… La réforme protestante a donné un coup de poing au sacerdotalisme catholique romain. Cependant, ce n’était pas un coup fatal, mais seulement un changement sémantique. Les réformateurs ont retenu la règle de l’évêque unique. Le pasteur jouait maintenant le rôle de l’évêque. L’Eglise conduite par l’évêque a évolué en une Eglise conduite par le pasteur. Le pasteur a fini par être considéré comme la tête de l’Eglise à niveau local : l’ancien et le dirigeant. [1]Comme l’a dit un écrivain : « Dans le protestantisme, les prédicateurs ont une tendance à être les porte-parole et les représentants de l’Eglise et l’Eglise est souvent l’’Eglise du prédicateur. C’est un grand danger et une menace pour la religion chrétienne, et ce n’est pas sans relation avec le cléricalisme. »[2]



Dans la rhétorique, les réformateurs ont décrié la séparation clergé/laïcs. Mais dans la pratique, ils la conservaient complètement. Comme le dit Kevin Giles : « Les différences entre les catholiques et les protestants étaient floues dans la pratique et la théologie. Dans ces deux sortes d’Eglises, le clergé était une classe à part; chez les deux, leur statut spécial était basé sur des initiatives divines (obtenues par médiation de différentes manières) et chez les deux, certaines tâches leur étaient réservées. »[3]

La tradition postbiblique de la règle de l’évêque unique, établie de longue date (et maintenant incarnée chez le pasteur) prévaut à l’heure actuelle, au sein de l’Eglise protestante. D’immenses facteurs psychologiques amènent les laïcs à penser que le ministère est la responsabilité du pasteur. C’est son boulot. Il est expert en la matière. Telle est fréquemment leur pensée.

Dans le Nouveau Testament, le mot employé pour ministre est diakonos. Il signifie « serviteur ». Mais ce mot a été dénaturé parce que les hommes ont transformé le ministère en un métier. On a pris le mot ministre pour le placer au même niveau que le mot pasteur sans aucune justification scripturaire. De même, prédication et ministère ont été mis sur le même pied que le sermon au pupitre, sans aucune justification biblique.

Comment le pasteur détruit la vie du corps

Les racines peu connues du pasteur contemporain étant désormais déterrées*, concentrons-nous à présent sur les effets pratiques d’un pasteur sur le peuple de Dieu.

*Note MAV: le chapitre du livre commence par un rappel historique de l’instauration progressive du système pastoral, tel que nous le connaissons aujourd’hui.

La distinction non-scripturaire entre clergé et laïcs a occasionné un mal indescriptible dans le corps de Christ. Elle a divisé la communauté des croyants entre chrétiens de première et de seconde classe. La dichotomie clergé/laïcs perpétue un horrible mensonge, à savoir que dans le service du Seigneur, certains chrétiens ont plus de privilèges que d’autres.

Le ministère de l’homme unique est entièrement étranger au Nouveau Testament;

mais on l’embrasse malgré tout alors qu’il étouffe notre fonctionnement. Nous sommes des pierres vivantes, pas des pierres mortes. Cependant, la fonction pastorale nous a transformés en pierres qui ne respirent pas.

Permettez-moi des allusions personnelles. Je crois que la fonction pastorale vous a volé le droit de fonctionner en tant que membre à part entière du corps de Christ. Elle vous a fermé la bouche et cloué sur un banc. Elle a déformé la réalité du corps, faisant du pasteur une bouche géante et vous transformant en une oreille minuscule.[4] Elle a fait de vous un spectateur tacite dont les compétences se résument à prendre des notes de sermon et passer le panier des offrandes.

Mais ce n’est pas tout. La fonction pastorale des temps modernes a renversé l’idée maîtresse de la lettre aux Hébreux : la fin de l’ancien sacerdoce. Elle a rendu inefficace l’enseignement de 1 Corinthiens 12 à 14, disant que chaque membre détient à la fois le droit et le privilège d’avoir un ministère dans une réunion d’Eglise. Elle a annulé le message de 1 Pierre 2 spécifiant que chaque frère et sœur est un sacrificateur (prêtre) en fonction.

Etre prêtre en fonction ne signifie pas qu’on peut uniquement accomplir des formes de ministère fort limitées comme chanter des chants sur son banc, lever les mains pendant le culte, installer la présentation du power point ou enseigner une classe de l’école du dimanche. Ce n’est pas ainsi que le Nouveau Testament conçoit le ministère. Ces choses ne sont que des béquilles pour le ministère du pasteur. Comme l’a dit un exégète: « Une grande partie du culte protestant, jusqu’à nos jours, a également été contaminée par une irrésistible tendance à considérer l’adoration comme l’œuvre d’un pasteur (et peut-être de la chorale) avec la majorité des laïcs ayant très peu à faire si ce n’est chanter quelques cantiques et écouter pieusement et attentivement. »[5]

On s’attend à ce que les médecins et les avocats soient à notre service; mais on ne s’attend pas à ce qu’ils nous forment pour servir les autres. Pourquoi ? Parce qu’ils sont des experts avec une formation professionnelle. Malheureusement on considère le pasteur de la même façon. Tout cela fait violence au fait que chaque croyant est un prêtre. Non seulement devant Dieu mais aussi devant les autres.

Mais il y a quelque chose de plus. Le poste de directeur détenu par le pasteur contemporain rivalise avec celui de Christ en fonction dans son Eglise. Il occupe illégitimement l’unique place de centralité et de direction parmi le peuple de Dieu. Une place qui n’est réservée qu’à une seule Personne : le Seigneur Jésus. Jésus-Christ est l’unique tête de l’Eglise et Il a le dernier mot en ce qui la concerne. [6] Par sa position, le pasteur déplace et supplante la direction de Christ en se positionnant lui-même comme le chef humain de l’Eglise.

A cause de cela, rien ne fait autant obstacle à l’accomplissement du plan éternel de Dieu que le rôle actuel des pasteurs. Pourquoi cela? Parce que ce plan vise essentiellement à faire de Christ le chef visible manifesté dans l’Eglise à travers le fonctionnement libre, ouvert de chaque membre du corps dans une participation mutuelle.[7] A partir du moment où le poste de pasteur est présent dans une Eglise particulière, celle-ci n’aura qu’une faible chance d’assister à une chose aussi glorieuse.

Comment le pasteur se détruit

Non seulement le pasteur contemporain fait du mal au peuple de Dieu, mais il s’en fait aussi à lui-même. La fonction de pasteur a pour effet de broyer une grande partie de ceux qui entrent dans ses paramètres. Dépression, épuisement, stress, et effondrement émotionnel surviennent à des taux anormalement élevés parmi les pasteurs. A l’heure où ces choses sont écrites, on dénombre plus de 500 000 pasteurs rémunérés servant dans les Eglises aux Etats-Unis.[8] Cette masse importante de professionnels religieux a donné lieu à des statistiques qui font réfléchir, attestant du danger mortel de la charge de pasteur :

*94 % se sentent obligés d’avoir une famille idéale.

*90 % travaillent plus de quarante-six heures par semaine.

*81 % disent qu’ils ne passent pas assez de temps avec leur épouse.

*80 % croient que le ministère pastoral a un effet négatif sur leur famille

*70 % n’ont pas d’ami intime dans leur entourage.

*70 % ont une estime d’eux-mêmes inférieure à celle qu’ils avaient au début de leur ministère.

*50 % se sentent incapables de faire face aux exigences de la tâche.[9]

*80 % sont découragés ou sont aux prises avec la dépression.

(Plus de 40 % rapportent qu’ils souffrent d’épuisement, de programmes fous et d’attentes surréalistes.[10])

*33 % considèrent le ministère pastoral comme une réelle menace pour la famille.[11]

*33 % ont sérieusement envisagé de quitter leur poste l’année dernière.[12]

*40 % de pasteurs démissionnent pour cause d’épuisement.[13]

On s’attend à ce que la plupart des pasteurs jonglent avec seize tâches importantes à la fois.[14] Et la plupart croulent sous la pression. C’est la raison pour laquelle, chaque mois, 1400 ministres du culte de toutes les dénominations à travers les Etats-Unis sont renvoyés ou forcés à démissionner sous la pression.[15] Au cours des vingt dernières années, la durée moyenne d’un ministère pastoral est passée de sept ans à seulement un peu plus de quatre ans![16]

Malheureusement, peu de pasteurs ont fait le rapprochement avec leur fonction pour découvrir que c’est elle qui provoque cette turbulence sous-jacente.[17] En deux mots : Jésus-Christ n’a jamais souhaité qu’une personne porte toutes les casquettes qu’un pasteur contemporain est censé porter. Il n’a jamais envisagé d’imposer à quiconque un tel fardeau.

Les exigences du ministère pastoral sont écrasantes. A tel point qu’elles finissent par les vider jusqu’à provoquer un dessèchement mortel. Imaginez-vous un seul instant en train de travailler pour une compagnie qui vous paie sur la base de la satisfaction de votre personnel. Que se passerait-il si votre salaire dépendait de la manière dont vous savez les amuser, de votre degré d’amabilité, de la popularité de votre femme et de vos enfants, de votre élégance vestimentaire, et de la perfection de votre conduite?

Pouvez-vous imaginer le stress absolu dans lequel vous seriez? Pouvez-vous voir comment une telle pression vous pousserait à jouer un rôle prétentieux : tout cela pour garder votre pouvoir, votre prestige, et la sécurité de votre emploi ? (C’est pour cette raison que tant de pasteurs sont totalement réfractaires à recevoir de l’aide.)[18]

Le métier de pasteur impose des types de comportement comme dans toutes les autres professions, que l’on soit professeur, docteur ou avocat. Cette profession dicte aux pasteurs comment s’habiller, parler et agir. C’est une des raisons majeures pour lesquelles beaucoup de pasteurs vivent des vies très artificielles.

A cet égard, le rôle pastoral encourage la malhonnêteté. Les membres de l’assemblée s’attendent à ce que leur pasteur soit toujours en forme, entièrement spirituel et disponible sur le champ. Ils s’attendent également à ce que sa famille soit parfaitement disciplinée. De plus, il ne doit jamais donner l’impression d’être rempli de ressentiment ou d’amertume.[19] Beaucoup de pasteurs jouent ce rôle comme les acteurs d’une tragédie grecque.[20]

Sur des bases de témoignages personnels, j’ai entendu dire par d’anciens pasteurs, qu’un grand nombre d’entre eux, sinon la plupart, ne peuvent pas rester en fonction sans être corrompus à un certain niveau. La politique de coercition endémique vis-à-vis de leur fonction constitue un énorme problème qui isole une grande partie d’entre eux et empoisonne leurs relations avec les autres.

Dans un article perspicace adressé à des pasteurs, intitulé « Prévenir l’épuisement du clergé », l’auteur fait d’étonnantes suggestions. Ses conseils aux pasteurs nous donnent un clair aperçu de la politique de coercition qui va de pair avec le ministère pastoral.[21] Il supplie les pasteurs « d’avoir une communion fraternelle avec les membres du clergé d’autres dénominations. Ces personnes ne peuvent pas vous nuire d’un point de vue ecclésiastique, parce qu’elles ne font pas partie de votre cercle officiel. Elles n’ont aucune ficelle politique à tirer pour vous détruire ».[22]

La solitude professionnelle est un autre virus qui se répand à grande échelle parmi les pasteurs. Le fléau du cavalier solitaire mène certains ministres du culte à se diriger vers d’autres carrières. Elle en mène d’autres à des destins plus cruels.[23]

Toutes ces pathologies trouvent leurs racines dans l’histoire du pastorat. Il y a de « la solitude au sommet » parce que Dieu n’a jamais eu l’intention de placer quiconque au sommet si ce n’est son Fils! Résultat: En réalité, le pasteur contemporain tente de prendre entièrement à son compte les cinquante-huit exhortations du Nouveau Testament qui mentionnent « les uns les autres ».[24] Pas étonnant que la majorité d’entre eux finisse par être écrasée sous le poids.[25]

Conclusion

Le pasteur contemporain est l’institution la moins remise en question dans le christianisme du XXIème siècle. Pourtant, pas le moindre atome des Ecritures n’appuie l’existence de cette fonction !

Le pasteur contemporain est plutôt issu de la règle de l’évêque unique établie au départ par Ignace et Cyprien. L’évêque est devenu le presbytre local. Au Moyen-âge, le presbytre est devenu le prêtre catholique. Pendant la Réforme, il s’est transformé en « ministre », « prédicateur », pour devenir finalement « le pasteur », l’homme dont dépend tout le protestantisme. Pour résumer cela en une seule phrase : le pasteur protestant n’est rien de plus qu’un prêtre catholique légèrement réformé. (Une fois de plus, je parle de la fonction et non d’une personne en particulier.)

Les prêtres catholiques avaient sept fonctions à l’époque de la Réforme : la prédication, les sacrements, les prières pour le troupeau, une vie pieuse, la discipline, les rites de l’Eglise, l’aide aux démunis, et la visite des malades.[26] Le pasteur protestant se charge de toutes ces responsabilités, sans parler des évènements civiques qu’il bénit quelquefois.

C’est le fameux poète John Milton qui a le mieux exprimé cette pensée en disant: « Un nouveau presbytre n’est qu’un ancien prêtre en gros caractères ! »[27] Ce qui signifie : le pasteur contemporain n’est qu’un ancien prêtre, écrit en plus gros caractères!

Écrit par : GUI TEH | jeudi, 27 février 2014

Dieu est omnipotent omniscient et omnipresent

Écrit par : Alponso Kollie | dimanche, 02 mars 2014

Les commentaires sont fermés.