topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

jeudi, 23 juin 2016

PETITION «TOUS UNIS POUR LA LIBERATION DE LAURENT GBAGBO»

 

1021322147.jpg

Voici le site internet pour la signature de la PÉTITION POUR LA LIBÉRATION DU PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO :

http://pourgbagbo.com/petition/

 


TOUS UNIS POUR LA LIBÉRATION DE LAURENT GBAGBO

 

1. Proclamé vainqueur de l’élection Présidentielle du 28 Novembre 2010, par décision n°CI-2010-EP-34/03/12/CC/SG du 3 Décembre 2010 par le conseil constitutionnel, le Président Laurent Gbagbo qui a prêté serment le 4 Décembre 2010 dans les conditions prescrites par la constitution, était au moment de son éviction le 11 Avril 2011, le Président de la République légal et légitime de la Côte d’Ivoire.

2. Sans remettre en cause les raisons et les motifs qui ont justifié la décision du conseil constitutionnel, les organisations internationales font injonction à LAURENT GBAGBO de quitter le pouvoir. Une avalanche de sanctions diplomatiques, économiques et militaires s’abattent alors sur la Côte d’Ivoire occasionnant plus de seize mille (16 000) morts et plus de cinquante mille (50 000) exilés et déplacés de guerre (CDVR sous la direction de Charles Konan Banny) au GHANA, TOGO, LIBERIA, BENIN, etc.

3. Enfermer un Président démocratiquement élu et renversé au profit d’une rébellion armée reviendrait à transmettre à la jeunesse africaine, le message selon lequel le chemin du pouvoir serait celui des armes.

4. Le Président LAURENT GBAGBO est connu comme un leader politique qui a toujours utilisé des méthodes non-violentes pour exprimer son désaccord politique. Au cours de ses trente années de lutte, pour la conquête du pouvoir, il n’a jamais eu recours à une arme autre que le celle de la parole et des urnes. Durant ses dix (10) ans de pouvoir pourtant contrarié par la rébellion armée et une adversité politique internationale, il n’a fait emprisonner aucun de ses adversaires politiques ni porté atteinte à leur intégrité physique.

5. Un procès équitable, consécutif à un conflit ne peut être conduit en dehors de l’exigence de vérité et en l’absence des principaux protagonistes et victimes. Or, depuis le 29 Novembre 2011, soit plus de cinq (5) ans, la CPI peine à apporter la moindre preuve matérielle au soutien des charges retenues contre lui.

6. Il sera difficile, dans ces conditions, de convaincre que le rôle de la CPI en Côte d’Ivoire n’aura été de permettre à la Françafrique d’écarter du pouvoir ses adversaires politiques. Une telle situation ne peut que renforcer la suspicion légitime d’acharnement judiciaire à fondement politique contre le Président LAURENT GBAGBO, la Côte d’Ivoire et l’Afrique.

7. La forte mobilisation autour du procès de LAURENT GBAGBO est un signal fort lancé contre les pratiques mafieuses de l’impérialisme occidental. La Côte d’Ivoire est l’un des pays au monde à compter le plus de prisonniers et d’exilés politiques. Maintenir LAURENT GBAGBO en prison, c’est légitimer la logique de la chasse aux sorcières et au-delà, dénier aux peuples de Côte d’Ivoire et d’Afrique, le droit à la dignité et à la souveraineté.

gbagbo1.jpg

Au regard de ce qui précède, la libération du Président LAURENT GBAGBO apparaît comme une exigence humaine du respect des droits de l’homme ; une exigence juridique du respect du droit et de la justice ; une exigence démocratique de respect des institutions et des normes constitutionnelles ; un impératif pour la réconciliation nationale, la cohésion sociale et pour la survie de la Côte d’Ivoire en tant que Nation.

La mobilisation exemplaire à travers le monde entier des hommes et des femmes épris de justice et de liberté, des leaders d’opinion à titre individuel ou organisés en mouvement et associations, au nombre desquels des chefs d’Etat et de gouvernements, pour dénoncer le sort inique fait au Président LAURENT GBAGBO depuis sa honteuse déportation à La Haye, le 29 Novembre 2011, reste constante, engageante et doit être vivement saluée et encouragée. Notre devoir à tous, c’est de respecter tout homme et de respecter la justice en toute circonstance. Merci à toutes celles et à tous ceux qui sont sur la brèche pour le respect des droits de l’homme et le triomphe de la justice.

Pour accompagner et amplifier ce vaste mouvement de résistance face à l’imposture comme un devoir de conscience devant l’Histoire, nous, soussignés initiateurs et porteurs de la présente pétition, y engageons les hommes et les femmes, qui refusent l’injustice et l’imposture pour exiger ensemble, dans la solidarité de conviction, la LIBÉRATION DE LAURENT GBAGBO.

 

BERNARD B. DADIE, JOSEPH K. KOFFIGOH

Commentaires

recevez ici mon engagement pour la libération du président Laurent gbagbo

Écrit par : botty bi gramond frederic | jeudi, 30 juin 2016

le président Laurent Gbagbo est et démeur président de tous les vrais ivoiriens, nous sommes convaincu de sa victoire et libération totale des ivoiriens et des africains.

PRÉSIDENT SACHE QUE C'EST DIEU QUI FORT.

Écrit par : godé mathieu | vendredi, 02 septembre 2016

J'ai déjà signé cette pétition car je considère cet acte comme un devoir civique pour tout ivoirien digne de ce nom. Donc comme une obligation morale.
Que le Dieu tout puissant qui rétablit les justes bénisse cet enfant du peuple et ce grand intellectuel détenu pour rien au monde par ces petits esprits dans les geoles de la colonisation honteuse avec la complicité de leurs suppots locaux nos ennemis internes appelés abusivement nos frères (Watt rat Drame Man, Soro, Bedie, Amadou Gbon Coulibaly, Bakayoko, Soumahoro, Patrick Achi, Ahoussou, Anne Ouleto, Cherif Ousmane, Morou, Louis Dakoury Tabley, Mabri touakeusseu, Bongo, Ping ou Jean, Sassou Nguesso etc..)
Comme ils l'ont fait hier pour Samory Touré, Behanzin, Amangou,ils l'ont repeté pour Kwame Nkrumah, Patrice Lumumba, Thomas Sankara et Muhamar Kadafi. A quand l'hémorragie va t-elle s'arreter??????? Pauvres africains écervélés car l'histoire se repète mais ils n'y tirent aucune leçon. En vérité, en vérité chers freres il y a vraiment à désespérer de l'homme africain. Ce qui est inacceptable ailleurs devient acceptable sous nos cieux en Afrique. Ce qui est impensable de l'autre coté devient pensable ici. Comment comprendre aujourd'hui encore que ces cancres continuent de servir les autres alors que dans un passé recent Mobutu a servi de marche pied aux Etats unis pourtant il est mort déporté, enterré comme un chien dans l'anonymat total en présence que de 4 personnes au Maroc, comment expliquer que Compaoré hier faisait la pluie et le beau temps de ces maitres français ne puisse meme pas aller aujourdhui se soigner en France mais qu'un autre lui succède et prenne les commandes et ordres de ces maitres sans se poser la moindre question en voyant le cas du sieur Compaoré. Si ce n'est pas en Afrique cela ne peut se voir ailleurs. Triste tout cela. Je suis désespéré de cette Afrique de cloowns et les générations passent et elles se ressemblent toutes. Triste tout cela.
Le voleur est adulé, le gangster est un exemple et une idole tout cela c'est l'Afrique, l'égorgeur; le violeur est porté en triomphe. L'immoralité est admise et encouragée ouiii tout cela c'est l'Afrique de l'ignominie.
Karim Wade a devalisé la BCEAO et blanchi cet argent, les grands diganitaires et réligieux soit disant plaident pour sa libération le gotha politique que compte le Sénégal est mobilisé pourque ce fils exemplaire recouvre la liberté totale ooooh pitié mon Afrique. Soro a tué, bu le sang, éventré des femmes enceintes malgré cela son groupe ethnique et certains sont aujourd'hui prets pour qu'il accède à la magistrature supreme de son pays pour service rendu à son peuple qu'il aime tant au point de le malmené par des armes une nuit du 18 au 19 sept 2002 et cela pendant 10 ans. Pourquoi pas lui car son patron est aujourd'hui au perchoir après avoir monté une rebellion qui a defiguré, balafré ce beau pays qu'il aime tant. Pauvre Afrique !!!!!!! c'est le monde à l'envers les princes à terre et les esclavages sur les chevaux. Ooooh pitié Seigneur viens à notre aide sinon il y a à désespérer de ce peuple dit d'Afrique

Écrit par : Intelligencia Homme | dimanche, 11 septembre 2016

C'est la triste réalité, cher frère INTELLIGENCIA HOMME ! Ainsi va notre monde ! Mais garde patience, le temps de la délivrance et de la restauration de ce continent est arrivé. Ouvre les yeux et regarde bien ce qui arrive !

Écrit par : Dindé | mardi, 13 septembre 2016

Quelle fidélité au blog de Fernand,REGARDS CROISES cher Intelligencia Homme,après toutes ces années,vous etes toujours là.J'ai lu ou plutot bu votre commentaire ci-dessus avec toute la charge émotionnelle qui s'en dégage.Oui,c'est un devoir citoyen de signer cette pétition pour la libération du Président Gbagbo détenu contre son gré à la Haye.Il y a des Africains pas seulement des Ivoiriens et meme des Français qui l'ont aussi signé.Meme si je le repète içi les clefs de la prison du Président Gbagbo et du Ministre Blé Goudé se trouvent maintenant à l'élysée.En plus bien sure de toutes les marches de mobilisations de la Diaspora Ivoirienne à travers le monde pour leurs retours triomphals sur le sol ivoirien.Ne désesperez surtout pas.Il y a toujours une petite lueur d'espoir au milieu des ténèbres.Fraternellement et Ivoirennement votre,Intelligencia Homme.

Écrit par : RitaFlower | vendredi, 23 septembre 2016

Merci ma soeur et amie RitaFlower, je te voue également la meme admiration pour ta fidélité à ce blog. Quoi de plus normal pour un site qui est dans la vérité et la droiture. Il viendra un temps ou 2 groupes s'affronteront: d'un coté il y aura ceux qui sont avec la république et de l'autre ceux qui ont choisi le camp de l'ennemi. Disait un sage. Que je nomme SEM LG. C'est ce temps que nous vivons maintenant. Alors tout enfant de lumière divine se devrait de prendre fait et cause pour la mère patrie et celui qui l'incarne le plus.
Que Dieu te garde et veille sur toi ainsi que la CI de LG

Écrit par : Intelligencia Homme | lundi, 26 septembre 2016

Écrire un commentaire