topblog Ivoire blogs

jeudi, 10 août 2017

AFFAIRE «PUBLICATION DES PHOTOS D’AWA EHOURA SUR FACEBOOK»: LES PRECISIONS ET EXCUSES DE FERNAND AGBO DINDE

 

GADJI IBRAHIM. MEILLEUR AGENT RVM 2017.jpg

 

Depuis la semaine dernière (samedi 05 août 2017), des photos de notre bien-aimée sœur, Awa EHOURA, sont publiées sur les réseaux sociaux, Facebook notamment. Comme il fallait s’y attendre, cela a suscité un tollé général. Je subis un véritable lynchage médiatique. La presse nationale n’est pas en reste. Pour l’amour que j’ai pour notre sœur Awa, je voudrais faire les précisions suivantes, non sans m’excuser auprès des uns et des autres.

A la vérité, je n’ai fait aucune publication sur Facebook concernant Awa, ces jours-ci (après ce que j’ai fait il y a belle lurette, pour lancer et conduire notre opération de secours à son profit et pour démentir les fréquentes rumeurs de sa mort répandues sur le Net).

S’agissant des photos qui courent en ce moment sur la toile, je les ai prises au début de ce mois d’août, avec le consentement d’Awa. Nous avions aussi convenu de les transmettre exclusivement aux donateurs de notre réseau, mis en place pour la soutenir. Ces derniers en avaient été préalablement avertis. C’est ainsi qu’après ma dernière visite à notre sœur, le 1er août, j’ai écrit un mail aux donateurs, pour leur donner de ses nouvelles, en y joignant les photos prises.

Je le répète, avec l’autorisation d’Awa, le courriel et les photos jointes ont été exclusivement adressés aux seuls membres de notre réseau de donateurs. Ce réseau a été mis en place, il y a cinq ans. Il est composé de personnes résidant en Côte d’Ivoire, au Gabon, aux Etats-Unis, en Suisse, en France, en Allemagne, en Haïti et en Grande-Bretagne. Elles sont de toutes les catégories sociales, professionnelles, confessionnelles et politiques. Je communique ainsi, et de façon régulière, avec eux pour leur donner les nouvelles les plus récentes de notre bien-aimée soeur Awa EHOURA et leur faire les différents points financiers.

Malheureusement, voulant peut-être bien faire, un des destinataires de mon mail a pris sur lui de le faire publier sur Facebook, avec les photos jointes. Je suis profondément attristé et désolé par ce qui a été fait. Il m’en aurait demandé l’autorisation que je la lui aurais refusée. Dommage et mille fois dommage !

Les photos et les nouvelles de notre sœur courent les rues, avec des commentaires désobligeants sur ma personne. Je voudrais rassurer les uns et les autres que c’est de façon malencontreuse que cela est arrivé. N’empêche, je voudrais m’en excuser, très sincèrement. Je me suis déjà excusé auprès de notre sœur Awa et de sa famille. Je voudrais le faire publiquement, pour montrer toute la bonne foi qui m’animait lorsque j’adressais le courriel litigieux aux seuls membres de notre réseau de donateurs.

Je prie que l’Eternel, notre Dieu, Maître des temps et des circonstances, fasse concourir cette situation désastreuse au bien de notre sœur et des siens.

 

Jeudi 10 août 2017

Fernand AGBO DINDE

Commentaires

C'est incroyable qu'à l'origine une histoire aussi banale prenne une tournure aussi spectaculaire.A la vérité,pour utiliser tes mots,Fernand.Une "journaliste"de son état en l'occurence,la soeur d'Awa Ehoura a décidé contre toute attente de te livrer à la vindicte populaire en s'octroyant le droit de porter contre toi des accusations fausses sur des bases mensongères sans aucune preuve.Pendant 5 ans,tu as dépensé de ton temps et de ton énergie pour venir en aide à une personne en détresse qui n'avait plus de ressources finançières pour subvenir elle-meme à ses propres besoins.Au fil des années,tu as réussi l'exploit de constituer un véritable réseau de"GENEREUX DONATEURS"à travers le monde.J'espère pour l'Amour de Dieu que cette affaire connaitra enfin une issue favorable pour le bien de TOUS. P.S.Face à une telle injustice,étant un témoin occulaire et la 1ere DONATRICE des DONS pour Awa Ehoura,j'assume totalement la responsabilité de tous mes PROPOS sur ce blog d'expression libre.NOUS SOMMES SOLIDAIRES de FERNAND AGBO DINDE.Un Homme de foi,de parole et de confiance qui ressortira encore plus fort de cette épreuve.

Écrit par : RitaFlower | lundi, 14 août 2017

A titre d'information et à l'attention du public ivoirien,notre Ami,Frère et Compatriote FERNAND AGBO DINDE est convoqué ce LUNDI 14 AOUT 2017 à la Direction de l'Informatique à Cocody Dangah accompagné de son avocat.Je ne manquerais pas de vous tenir informée de la suite des évènements en prenant des nouvelles fraiches auprès de son adorable Femme par téléphone depuis la France ou je vis habituellement.Je profite chaleureusement de cette occasion pour remerçier tous les donateurs qui soutiennent dans l'ombre FERNAND AGBO DINDE,un citoyen ivoirien libre et innocent des faits qu'on lui repproche jusqu'à preuve du contraire.Que le Seigneur Tout Puissant soit au controle pour que la vétité éclate enfin au grand jour...et le blanchisse de tout soupçons face à ces accusations.

Écrit par : RitaFlower | lundi, 14 août 2017

P.S.La vérité éclate.Désolée pour cette faute de frappe du à l'émotion.

Écrit par : RitaFlower | lundi, 14 août 2017

N.B.Les EXCUSES PUBLIQUES de FERNAND AGBO DINDE ne sont en rien un aveu de culpabilité.Ce sont des déclarations d'humilité et de sagesse.

Écrit par : RitaFlower | lundi, 14 août 2017

Report de la convocation au MERCREDI 16 AOUT 2017 à 10H du matin au meme endroit.RESTEZ à l'ECOUTE pour la suite de ce dossier à suspense.

Écrit par : RitaFlower | lundi, 14 août 2017

Oui, RITAFLOWER, tu restes un témoin vivant, un témoin oculaire de première heure, pour avoir été la vraie initiatrice de "l'Opération de Soutien à AWA EHOURA", depuis début Janvier 2012.

Malgré l’immensité du tort subi, pour avoir eu mon nom répandu sur la toile comme celui d’un imposteur, un escroc, un arnaqueur, un parjure qui a trahi AWA, j'ai préféré m'excuser. Je ne suis pas adeptes des polémiques. Et pourtant j'ai beaucoup, beaucoup à dire.

Je plains mes pourfendeurs. Surtout ceux qui ignorent tout de ce dossier et qui, néanmoins, me jugent et me condamnent. J'ai été profondément discrédité et dénigré. On a donné l’occasion à beaucoup de me vilipender sur la place publique. Je ne cherche aucune raison. Je suis heureux d'avoir aidé Awa, à un moment où elle avait besoin d'aide et de médicaments.

Mon histoire avec AWA EHOURA remonte à 2012, en début d’année, comme je l'ai dit plus haut. Antérieurement, je ne la connaissais pas personnellement, à part sur la chaîne nationale ivoirienne RTI 1, où nous avons tous apprécié son talent de journaliste.

Un jour, la franco-ivoirienne vivant en France que tu es, RITA F., qui me connaissait sur la toile, me contacte pour faire parvenir à AWA un don et prendre de ses nouvelles. Grâce à un journaliste de la RTI que tu connais bien et qui est très attaché à AWA, je reçois le numéro de portable de la sœur et l’appelle. AWA s’était retirée à YOPOUGON. C'est là que je l'ai rencontrée pour la toute première fois. Nous étions début janvier 2012. Elle avait quitté son logement de Cocody, trop connu et trop risqué en 2011. C'est de là, de cette rencontre décisive qu'est parti notre élan d'amour et de compassion, c'est de là que tout es parti. Le SEIGNEUR est témoin de tout le reste.

Je rends grâce à DIEU de m'avoir permis de jouer le rôle que j'ai joué avec toi dans la vie d'AWA, ainsi qu'avec tous les donateurs. Je ne vais pas m'en repentir. Je l'aime de tout mon coeur, malgré tout, et conserve une profonde compassion à son égard. Merci pour tout, RITA F., merci à tous les donateurs ! Merci aux frères qui m'ont aidé dans la collecte des fonds au niveau d'ABIDJAN, RAPHAEL A. et ISIDORE K. Que DIEU vous rende, à tous, au centuple de tout ce que vous avez fait pour notre soeur bien-aimée et vous bénisse richement, vous et tous ceux qui vous sont chers !

Écrit par : Dindé | lundi, 14 août 2017

Écrire un commentaire