topblog Ivoire blogs

vendredi, 29 avril 2011

REVELATION SUR LA COTE D'IVOIRE REÇUE PAR UN CHRETIEN EVANGELIQUE IVOIRIEN LE 20 JANVIER 2011


BIBLE.jpg

Chers amis,

 

J'observerai un jeûne (au pain et à l'eau) du Lundi au Vendredi pour intercéder en faveur de mon pays et de ses habitants (quel qu'ils soient...).

Que le DIEU de bonté soit tendre et protecteur avec ceux qui confessent son Saint Nom et croient en sa puissance d'amour salvatrice.

Je vous exhorte à le faire avec tous les hommes de bonne volonté... pour nos amis, nos parents, nos camarades, notre pays.


Bien-aimés,

Face à ce que j'ai vu en songe aujourd'hui, jeudi 20 janvier 2011, au petit matin entre 4h00 et 5h00, je crois qu'il est plus que jamais urgent pour l'Eglise de se lever et de mener le combat spirituel en faveur de la Côte d'Ivoire.

En effet, dans le songe, je voyais que des forces étrangères avaient pris d'assaut la Côte d'Ivoire, elles ont attaqué de partout avec des armes lourdes. Les détonations étaient insupportables. C'était presque le chaos en Côte d'Ivoire. Plusieurs institutions bancaires et des bâtiments ont été détruits.

Chose bizarre dans ce songe, je ne voyais en aucun moment l'armée ivoirienne (FDS). Ces forces étrangères semblaient avoir le dessus quand tout d'un coup, il y a eu une confusion. Alors, la situation s'est inversée et ces forces ont pris la fuite. Nul ne pouvait expliquer comment la situation a été soudainement renversée. Après ces violences d'une extrême gravité, un calme s'est abattu sur la Côte d'Ivoire. Les dégâts étaient incalculables. Je voyais par-ci et par-là des débris, de la cendre... La désolation était terrible.

C'est alors que je me suis réveillé vers 5h00. J'étais profondément troublé et bouleversé face à cette horreur. Alors je me suis mis à combattre et à intercéder pour la Côte d'Ivoire. DIEU m'a donné un passage pendant le moment de prière et j'ai prié sur la base de ces versets bibliques.


Voici les versets bibliques : Psaumes 86 : 14-17 (pour une prière efficace, remplacer « me », « moi » et « servante » par « Côte d'Ivoire »).


14 O DIEU ! des orgueilleux se sont levés contre moi, une troupe d'hommes violents en veulent à ma vie ; ils ne portent pas leurs pensées sur toi.

15 Mais toi, SEIGNEUR, tu es un DIEU miséricordieux et compatissant, lent à la colère, riche en bonté et en fidélité ;

16 Tourne vers moi les regards et aie pitié de moi, donne la force à ton serviteur, et sauve le fils de ta servante !

17 Opère un signe en ma faveur ! Que mes ennemis le voient et soient confus ! Car tu me secours et tu me consoles, ô ETERNEL !

 

Interprétation du songe :

 

Dans cette attaque de la Côte d'Ivoire par des forces étrangères, la victoire de la Côte d'Ivoire ne viendra pas de son armée (FDS) mais de l'ETERNEL lui-même, qui va créer une situation de confusion (Psaume 86 : 17) et entraîner la fuite de ces forces. C'est pourquoi dans le songe, l'armée ivoirienne était invisible. C'est l'armée des cieux qui donnera la victoire à la Côte d'Ivoire.

L'attaque sera très violente et les dégâts seront importants, mais DIEU va restaurer la paix en Côte d'Ivoire.

 

Sujets de prières :

 

1-      Prier pour que DIEU fasse grâce à la Côte d'Ivoire et pardonne le péché du peuple, de l'Eglise et des dirigeants ;

2-      Invoquer la bonté et la miséricorde de DIEU pour qu'il épargne le pire à la Côte d'Ivoire ;

3-      Prier pour les familles et pour leur protection ;

4-      Que DIEU fasse un signe en faveur de la Côte d'Ivoire (Psaume 86 : 17) ;

5-      Que les ennemis de la Côte d'Ivoire soient dans la confusion (Psaume 86 : 17) ;

6-      Que DIEU donne la force à la Côte d'Ivoire et à ses fils (Psaume 86 : 16) ;

7-      Que DIEU secourt la Côte d'Ivoire (Psaume 86 : 17) ;

8-      Que DIEU console la Côte d'Ivoire (Psaume 86 : 17) ;

9-      Que DIEU restaure la Côte d'Ivoire tout entière ;

10-    Que DIEU établisse une paix durable et définitive en Côte d'Ivoire.


Merci de faire circuler ce message autour de vous !

 

samedi, 23 avril 2011

UNE PAQUES POUR L'AFRIQUE, UNE PAQUES POUR LA COTE D'IVOIRE!

LES 3 CROIX.jpg

 Et je vis au milieu du trône et des quatre animaux, et au milieu des anciens, un agneau qui se tenait là, comme immolé, ayant sept cornes et sept yeux, qui sont les sept Esprits de Dieu, envoyés sur toute la terre. Et il vint et prit le livre de la main droite de celui qui était assis* sur le trône. Et lorsqu'il eut pris le livre, les quatre animaux et les vingt-quatre anciens tombèrent sur leurs faces devant l'Agneau, ayant chacun une harpe et des coupes d'or pleines de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantent un cantique nouveau, disant : Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu as acheté pour Dieu par ton sang, de toute tribu, et langue, et peuple, et nation ; et tu les as faits rois et sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. Apo 5/8 à 10.


Jésus-Christ s'est offert volontairement à Dieu, Il a mis sa vie sur l'autel, il a donné sa vie pour la nation mais aussi pour réunir  en un seul corps les brebis dispersées. Jean11/5. Il s'est donné entièrement ...Sa Voix aujourd'hui, nous appelle, je dirai même nous supplie, de nous donner entièrement à Lui en retour comme il s'est donné lui-même entièrement à nous. Car Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. 1 Jean 2/6.
Ils se sont d'abord donnés au Seigneur et ensuite par la volonté de Dieu, également à nous.( au corps)
2 Cor 8/5.
Mais c'est ici votre heure et la puissance des ténèbres
(Luc 22/53.) Comme Jésus l'a crié sur la croix:" Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? ", la Côte d'Ivoire a pu se sentir abandonnée, mais rappelons-nous que la mort précède toujours la résurrection. Par Déborah.


----------------------------------------------------------


 

UNE PÂQUES POUR LA CÔTE D'IVOIRE


Par  Israël. Faites disparaître le vieux levain
, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. 1 Cor 5:7 
Selon le calendrier biblique révélé à Moïse, la période de Pâques s'étale sur 8 jours à savoir du 14 au 21 du premier mois (Nissan). Pour cette année, cela correspond à la période du Lundi 18 au lundi 25 avril 11

Voici les fêtes de l'Éternel, les convocations saintes que vous publierez en leur saison. Au premier mois, le quatorzième du mois, dans la soirée, c'est la Pâques de l'Éternel ; et le quinzième jour du mois, c'est la fête des pains sans levain en l'honneur de l'Éternel ; pendant sept jours vous mangerez des pains sans levain. Le premier jour vous aurez une sainte convocation ; vous ne ferez aucune œuvre servile. Vous offrirez à l'Éternel pendant sept jours des sacrifices faits par le feu. Au septième jour il y aura une sainte convocation ; vous ne ferez aucune œuvre servile. Lév 23:4- 15


Voici en résumé le calendrier de la période de Pâques pour cette année:

14 Nissan - Lundi 18 avril - Début de la Pâque dès la soirée - Mort de Jésus

15 Nissan- Mardi 19 avril - Pleine lune - Pâques - Jour férié
21 Nissan - Lundi 25 avril -
Dernier jour de la fête des pains sans levain - Jour férié

(Note : La fête des pains sans levain commence le 19 Avril et finit le 25 avril)

La veillée pour la pleine lune qui aura lieu dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 avril est la veillée de pâques. C'est pendant cette nuit, qu'il y a environ 3500 ans, l'Éternel combattit les dieux égyptiens et qu'Israël sorti miraculeusement d'Égypte avec d'immenses trésors.


Il y a environ 2000 ans, pendant cette même époque, c'est à dire, dans la soirée du 14 au 15 Nissan, Jésus s'est écrié sur la croix :'' Tout est accompli'' Trois jours plus tard, Jésus triompha sur la mort par la résurrection.


Aujourd'hui, la Côte d'Ivoire, et l'Afrique toute entière ont besoin d'une Pâques plus que de toute autre chose. Alors, en cette veillée de Pâques, prions  que Dieu accorde une Pâques à la Côte d'Ivoire et à l'Afrique. Qu'Il fasse disparaître la vielle Afrique, la vielle Côte d'Ivoire, au profit d'un nouveau continent et d'un nouveau pays. Qu'au nom du Christ, notre Pâques, qui a été immolé, le vieux levain disparaisse au profit d'une nouvelle pâte !  Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé


Longtemps, j'ai cru que les africains pouvaient agir en toute responsabilité surtout lorsqu'on est âgé de 50 ans et qu'on célèbre à grande pompe son ''jubilé''. Mais aujourd'hui   je n'y crois plus d'un iota car qu'est-ce que je vois ? J'observe plutôt, que nous évoluons d'irresponsabilité en irresponsabilité même parfois au mépris des valeurs de solidarité et de respect de la vie humaine qui jadis constituèrent le socle de notre société. Par contre je crois fermement que seule une Pâques de l'Éternel pour l'Afrique pourra sauver mon continent et mon pays la Côte d'Ivoire. Cette Pâques de l'Éternel va transformer le vieux levain de l'irresponsabilité, source de corruption, de népotisme, en nouvelle pâte de responsabilité, d'équité et de justice. En cette période de Pâques, que l'Éternel châtie et réprime, les dominations, les principautés et les puissances des ténèbres qui œuvrent à l'irresponsabilité sur l'Afrique et sur la Côte d'Ivoire. Qu'au nom de Jésus-Christ, en cette période de Pâque, le vieux levain de l'injustice disparaisse pour faire place à la nouvelle pâte de la justice.


Longtemps, j'ai cru que la démocratie ''sauverait'' l'Afrique, mais aujourd'hui je n'y crois plus d'un iota. Car qu'est-ce que je vois ? J'observe plutôt que les partis politiques africains endossés aux ethnies, ont divisé encore plus l'Afrique au lieu de l'unir. Les élections démocratiques censées faire avancer les pays africains, les ont fait reculer car elles se terminent toujours par des centaines voir des milliers de morts comme c'est le cas en Côte d'Ivoire en ce moment. Par contre je crois fermement que seule une Pâques de l'Éternel pour l'Afrique pourra sauver mon continent et mon pays la Côte d'Ivoire. Cette Pâques de l'Éternel va transformer le vieux levain ethnique source de division, de guerre en nouvelle pâte d'unité et de richesse culturelle. Comme lors de la sortie d'Égypte, et de la mort de Jésus sur la croix, que l'Éternel châtie et réprime, les dominations, les principautés, les puissances des ténèbres qui soufflent négativement sur les braises ethniques pour dresser les africains les uns contre les autres. Qu'au nom de Jésus-Christ, en cette période de Pâques, le vieux levain ethnique diviseur et guerrier disparaisse pour faire place à la nouvelle pâte de l'unité de la paix et de la diversité culturelle.


Longtemps, j'ai cru que comme l'Afrique ne pouvait pas s'en sortir seule, la communauté internationale, l'ONU...pouvaient l'aider. Mais aujourd'hui, je n'y crois plus d'un iota car, qu'est ce que je vois ? J'observe plutôt que presque partout en Afrique où passent la communauté internationale et l'ONU, le désordre, les tuerie, les charniers les suivent. Les cas du Rwanda, du Congo et de la Côte d'Ivoire en sont les preuves. Le ''nouvel ordre mondial'' n'arrive pas à imposer l'ordre. Elle crée plutôt désordre sur son passage. Je ne crois plus au salut de l'Afrique et de la Côte d'Ivoire qui viendrait des dieux de la communauté internationale. Par contre je crois fermement que seule une Pâques de l'Éternel pour l'Afrique pourra sauver mon continent et mon pays la Côte d'Ivoire. En cette période de pâques, que l'Éternel châtie et réprime, les dominations, les principautés et les puissances des ténèbres qui, via les institutions internationales, maintiennent l'Afrique en captivité. Qu'au nom de Jésus-Christ, en cette période de Pâques, le vieux levain de la domination des puissants sur l'Afrique disparaisse pour faire place à la nouvelle pâte du Jubilé de ce continent.


Longtemps, j'ai cru que comme l'Afrique et la Côte d'Ivoire disposaient d'immenses richesses humaines et souterraines, le développement était assuré. Mais aujourd'hui je n'y crois plus d'un iota car qu'est-ce que je vois ? J'observe plutôt que chaque fois qu'on découvre une richesse (or, diamant, pétrole...) en Afrique, cela devient immédiatement source de guerre meurtrière comme au Liberia, au Congo.... et en ce moment en Cote d'Ivoire.  Chaque découverte de richesse provoque misère et désolation. L'Afrique est très très très riche, mais les africains sont très très pauvres. Aujourd'hui, tous les pays africains font mains et pieds pour être classés ''Pays Pauvre Très Endetté (PPTE)'' par la Banque mondiale et le FMI. Par contre je crois fermement que seule une Pâques de l'Éternel pour l'Afrique pourra sauver mon continent et mon pays la Côte d'Ivoire. En cette période de Pâques, que l'Éternel châtie et réprime, les dominations, les principautés et les puissances des ténèbres qui animent tous ceux qui pillent les richesses de l'Afrique.


Comme pour les enfants d'Israël, en cette période de Pâques, que l'Afrique sorte en ce moment de la servitude avec d'Immense trésor. Qu'au nom de Jésus-Christ, en cette période de Pâques, le vieux levain de la malédiction qui agit sur l'Afrique disparaisse pour faire place à la nouvelle pâte de la bénédiction.


Je ne crois pas à un plan Marshall pour l'Afrique comme certains le demandent depuis plusieurs années. En effet, tous les plans concoctés pour sauver l'Afrique par les experts locaux et internationaux ont tous échoués dans leur ensemble. Par contre, Oh Dieu ! Nous croyons en ta droite puissante. Nous croyons en ta droite que tu as étendue pour faire sortir Israël d'Égypte. C'est pourquoi Oh Père, en cette période de Pâques, avec mes frères et sœurs, nous crions à toi pour t'implorer et te supplier. Tourne ta face vers l'Afrique, et accorde à ce continent ta Pâques, Ta Délivrance, Ton Salut. Tu es notre seule et unique espérance !


Or depuis la sixième heure il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure. Et environ la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte, disant : Eli, Eli, lamma sabachthani ? C'est-à-dire : Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Et quelques-uns de ceux qui étaient présents, l'ayant entendu, disaient : Il appelle Elie, celui-ci ! Et aussitôt l'un d'entre eux courut et prit une éponge, et l'ayant remplie de vinaigre et mise au bout d'un roseau, il lui donna à boire. Et les autres disaient : Laisse ; voyons si Elie vient le délivrer. Et Jésus ayant de nouveau poussé un grand cri, rendit l'esprit. Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas ; et la terre trembla, et les rochers se fendirent, et les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent.. Matt 27/45 - 51.


Il est mort pour rassembler en un seul corps (une seule nation) les brebis dispersés.Or,il ne dit pas cela de lui-même; mais étant souverain sacrificateur cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation. Et ce n'était pas pour la nation seulement; c'était aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu dispersés. Jean 11/5


C'est pourquoi, vous autrefois païens dans la chair, appelés incirconcis par ceux qu'on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l'homme, souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Mais maintenant, en Jésus Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ. Car il est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation, l'inimitié, ayant anéanti par sa chair la loi des ordonnances dans ses prescriptions, afin de créer en lui-même avec les deux un seul homme nouveau, en établissant la paix, et de les réconcilier, l'un et l'autre en un seul corps, ( Nord et sud) avec Dieu par la croix, en détruisant par elle l'inimitié. Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin, et la paix à ceux qui étaient près; Eph 2/13 - 17.



En cette période de PÂQUES, de VICTOIRE et de DELIVRANCE



Jérusalem, sois une pâte nouvelle pour servir à la gloire du Très Haut


Église, sois une pâte nouvelle pour servir à la gloire du Très Haut


Côte d'Ivoire, sois une pâte nouvelle pour servir à la gloire du Très Haut


Afrique, sois une pâte nouvelle pour servir à la gloire du Très Haut


Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. 1 Cor 5/7


Bonne fête de Pâques  et  de délivrance!


Source: DEBORAH 33

dimanche, 17 avril 2011

INCROYABLES REVELATIONS DE LA PROPHETESSE FRANÇAISE NAOMIE SUR LA COTE D'IVOIRE

 

Samedi 27 Octobre 2006


Je vous affirme qu'en recevant cette vision, les larmes étaient abondantes, tant je pouvais voir dans une dimension, ce que les hommes ne voyaient pas.
C'est ainsi que le Saint Esprit de Dieu m'a montré comment ce président était perçu par le plus grand nombre.
Il vous appartient de vous faire votre opinion, toujours à la lumière sainte de notre Seigneur. Amen!

VISION

" Je vois un homme avec le nez rouge « une petite balle rouge ». Il est triste, c'est l'Auguste, le clown triste.

Cet homme comprend ce qui lui arrive, mais il veut encore faire bonne figure, paraître !

Il est la risée de tous, et tous ris de lui !

Sous son maquillage, il pleure mais personne ne le voit !
Il y a un très beau parquet en bois ciré qui s'effondre sous ses pieds, et pour ne pas tomber, il lui faut faire un grand bond en avant, pour passer au-dessus de ce plancher qui continue à s'effondrer. Il faut que ses pieds retombent sur le dur et prendre appuie sur ce parquet devant lui !
Une porte de côté droit, au fond d'une grande pièce s'ouvre violemment avec fracas, et les soldats entrent, mais PERSONNE ne touche à cet homme. Les soldats sont surpris de ce qu'ils voient et ne bougent pas. Ils constatent que le « clown » se débarrasse de son masque et ils voient l'homme tel qu'il est en réalité.
L'homme pleure : sur lui, sur sa vie, sur tout ce qu'il voit autour de lui. Il expose sa souffrance et il comprend son erreur.

Il va connaître sa déchéance devant « ceux qui ont gagné » - alors du fond de « l'abîme » dans lequel il se trouve, il va lever les yeux au ciel et il va invoquer, reconnaître le Seigneur Yeshua.

C'est après une période de rejet, dont je ne connais pas le temps réel, qu'il y aura un retournement de situation et il sera « redemandé »  je le vois accoudé à un balcon, une foule devant lui qui l'acclame ».

Parole du Seigneur : « Je veux faire cesser tous les conflits et donner le salut à ce peuple »  - Je vais faire taire les tambours pour que ma musique couvre et surplombe ce pays. Celui que je te montre actuellement, avec ce titre de « docteur » sera mis en relation avec le président parce qu'il va avoir besoin d'aide et de support, d'appui spirituel. »

Alors que je demande au Seigneur si tout cela est bien de Lui je reçois en réponse : Ne t'ai-Je pas dis : si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ? Alors écris !

« Je vais faire cesser le négoce qui appauvrit le pays et Je donnerai à faire un négoce équitable pour tous ! Je vais mettre en place un « conseil spirituel » qui sera une aide pour ce pays (je le voyais caché, en retrait).

Je vais chasser les faux prophètes et les faux docteurs parce qu'ils mènent ce pays à sa ruine et parce qu'ils sont de mauvais conseil ! »

C'est ce que Je veux que tu dises au Président Gbagbo. Je te le dis, parle ! Qu'il écoute ou qu'il n'écoute pas, parle !
Après ce sera Mon affaire dit le Seigneur !

Je demande une confirmation au Seigneur - Il me donne : « Je ferais reverdir le Saron et Je couvrirais le pays d'eau afin que son désert reverdisse !

Je t'ai montré l'état de ce pays : poussiéreux, séché, désertique et pauvre !
Ce que Je t'ai fait voir au travers du pétrole qui jaillit  que telle était Ma volonté de faire du bien à ce pays, en lui donnant Ma bienveillance et Ma détermination de lui faire du bien dans tous les domaines.
Je te l'ai fais voir parce que ce pays te fera participer à ses richesses pour Mon œuvre et pour Ma gloire !

Il y aura un changement radical dans ce pays « si le président enfin, Me reconnaît dans ses voies » ! "

Je n'ai rien ajouté, ni rien retranché, j'ai simplement dit ce que le Saint Esprit veut faire savoir à la Côte d'Ivoire, et par extension, à l'Afrique « noire ».


Shalom !

Naomie

 

Source : Le site web du Ministère de Naomie

 

----------------------------------------------

 

Révélation d'un chrétien anonyme sur Facebook

" Voici ce que nous annonce un frère en CHRIST ", nous rapportait Michel Mika sur Facebook, le 12 avril 2011 :

« Je ne suis pas ivoirien, je n'ai jamais mis les pieds en Côte d'Ivoire, je suis juste un chrétien qui transmet un message à tous les chrétiens qui prient pour la Côte d'Ivoire.

Le Seigneur dit que ce n'est pas terminé, il dit qu'il va relever la Côte d'ivoire et que Gbagbo sera restauré de façon spectaculaire pour que l'on sache qu'il est DIEU. Il demande à tous les chrétiens de jeûner 3 jours, du 13 au 15 avril (2011).

Il demande de transmettre à l'ancien ministre des finances de Gbagbo, le chiffre « 21 ».

Chers frères, je sais que beaucoup ne me croiront pas, j'ignore qui est l'ancien ministre des finances de Gbagbo, ni même qui est Gbagbo mais je ne peux pas bloquer le plan de DIEU en ne transmettant pas ce message.

DIEU a dit qu'il va restaurer Gbagbo et relever la Côte d'Ivoire aux yeux du monde entier. Aujourd'hui les cameras du monde entier le montrent humilié et emprisonné; cette humiliation fait partie d'un processus personnel entre DIEU et Gbagbo....

Vous pensez que DIEU est sourd à toutes ces prières à lui adressées en faveur de ce pays depuis des années ?

DIEU ne partage jamais sa gloire et ne la partagera jamais avec personne.

Ce pays appartient à DIEU et à lui seul, c'est pourquoi le diable cherche par tous les moyens à y semer le chaos...

DIEU nous demande une dernière chose : "Jeûnez et priez, du 13 au 15 avril (2011) pour Gbagbo et pour la Côte d'Ivoire et vous verrez ce qui va se passer..."

On reconnait un vrai prophète à l'accomplissement de ses prophéties...

Si Malachie Koné vous avait raconté cet épisode que nous vivons, beaucoup auraient cherché à lui faire du mal, mais le Seigneur ne lui a pas permis de raconter la prise de Gbagbo, pour sa propre sécurité et afin que la gloire revienne à son nom seul...

Personne n'est obligé de me croire mais je ne fais que mon devoir de chrétien en transmettant ce message.

 

Que DIEU vous bénisse ! ».

Lire la suite

jeudi, 31 mars 2011

LEVE-TOI, ETERNEL!

Prières et paroles pour la Côte d'Ivoire, mon pays!

 

"Lève-toi, ETERNEL! et que tes ennemis soient dispersés! Que ceux qui te haïssent fuient devant ta face!" (Nombres 10: 35).

"Ceux-ci s'appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux; Nous, nous invoquons le nom de l'ETERNEL, notre DIEU. Eux, ils plient et tombent; Nous, nous tenons ferme, et restons debout. ETERNEL, sauve le roi!" (Psaume 20: 8 à 10).

"ETERNEL! le roi se réjouit de ta protection puissante. Oh! comme ton secours le remplit d'allégresse!". "Le Roi se confie en l'ETERNEL; Et, par la bonté du Très-Haut, il ne chancelle pas". "Lève-toi, ETERNEL, avec ta force! Nous voulons chanter, célébrer ta puissance." (Psaume 21: 2, 8 et 14).

"Lève-toi, ô ETERNEL! Que l'homme ne triomphe pas! Que les nations soient jugées devant ta face! Frappe-les d'épouvante, ô ETERNEL! Que les peuples sachent qu'ils sont des hommes!" (Psaume 9: 20 et 21).

"Lève-toi, ETRENEL! ô DIEU, lève ta main! N'oublie pas les malheureux!". "Brise le bras du méchant, punis ses iniquités, et qu'il disparaissent à tes yeux!" (Psaume 10: 12 et 15).

"Fais lever sur nous la lumière de ta face, ô ETERNEL!" (Psaume 4: 7).

"Ne t'éloigne pas de moi quand la détresse est proche, quand personne ne vient à mon secours" (Psaume 22: 12).

"Elève-toi sur les cieux et que ta gloire soit sur toute la terre! Afin que tes bien-aimés soient délivrés, sauve par ta droite, et exauce-nous!" (Psaume 108: 6 et 7).

"Avec DIEU, nous ferons des exploits; il écrasera nos ennemis" (Psaume 60: 14).

 

Que DIEU bénisse la Côte d'Ivoire!

 

 

DINDE Fernand AGBO

jeudi, 24 mars 2011

REVELATIONS DE L'APOTRE BOLLY GUY-ROGER ET DU GROUPE DE PRIERE «BUISSON ARDENT» SUR LA COTE D'IVOIRE

 

PHOTO BIBLE.jpg

A la faveur de la crise ivoirienne, de nombreuses révélations spirituelles ont été reçues par des hommes de DIEU et des groupes de prière, parmi lesquelles les célèbres prophéties du Pasteur Koné Mamadou Malachie et ces trois éloquentes révélations que je vous propose ce jour, chers lecteurs, de découvrir : deux de l'Apôtre Bolly Guy-Roger et une du Groupe d'intercession « Buisson Ardent ». La Bible ne dit-elle pas que « DIEU parle cependant, tantôt d'une manière, tantôt d'une autre, et l'on ni prend point garde. Il parle par des songes, par des visions nocturnes, quand les hommes sont livrés à un profond sommeil... Alors il leur donne des avertissements et met le sceau à ses instructions »  Job 33: 14-16? Bonne lecture ! Que DIEU bénisse et délivre la Côte d'Ivoire !


Apôtre Bolly Guy-Roger, Fondateur de l'église El Shaddaï de Yopougon, Terminus 47.

Cel : 02 76 00 59


Songe 1 : Les insurgés

Date : Nuit du 18 au 19 septembre 2002


Je me trouvais dans les rues d'un village. Le chef de ce village était assis sur un trône élevé. Soudain apparurent des individus agités qui suscitèrent une bruyante émeute. Ils voulaient destituer le chef. Je me disais : « Mais qu'est-ce que ce roi a fait pour mériter que ceux-ci lui en veuillent tant ? ». Alors quelqu'un me parla. C'était un prophète d'une église, que je connaissais bien. Il était debout auprès de moi et me dit ceci : « Regarde bien ces insurgés. Tu verras ce qui leur arrivera ». Aussitôt, un vent violent survint de l'extrémité du village, le traversa avec fracas et emporta tous les agitateurs. Puis le village retrouva un calme des plus profonds.

A mon réveil, au milieu de la nuit, mon téléphone sonna. Une de mes filles, pleine d'alarme, m'appela pour me dire ceci : « Papa, tout va bien chez toi ? Chez nous ici, ça tire des coups de feu sans arrêt ». C'est ainsi que je fus mis au courant de la tentative de coup d'état qui se mua en rébellion armée.

 

Songe 2 : Retour à l'envoyeur

Date : 2004 (le jour précis ne m'a pas été indiqué par l'Homme de DIEU)


Je me trouvais à la plage. Pendant que je contemplais le paysage, je me retrouvai nez à nez avec un missile échoué sur la plage, l'extrémité ayant piquée sur le sable. Je m'écriai : « Mais c'est un missile ! ». Ce missile avait été lancé sur le pays mais n'avait pas explosé. Pendant que j'avais les yeux fixés sur ce spectacle, le missile s'éleva de terre, et s'en retourna en direction de la mer d'où il était venu. Je pris une fois encore la parole pour crier : « Le missile retourne à l'endroit d'où il est venu ! ».

Aussitôt après, je vis la carte de la Côte d'Ivoire et celle de l'Afrique du Sud se rapprocher pour ne former qu'un seul pays. La Côte d'Ivoire prit un élan de développement sans précédent : on y voyait le métro, le tramway, et d'autres grandes infrastructures fleurirent partout dans le pays.


-----------------------------------------------------

 

Groupe d'intercession « Buisson Ardent » :

 

« Paroles du Seigneur reçues le 22 novembre 2002, pendant la semaine de jeûne que nous avions décrétée pour la Côte d'Ivoire après l'attaque des rebelles » :


La révélation fut reçue par le frère KOUAKOU L. (aujourd'hui en DEA à l'Université de Cocody), pendant que nous élevions à DIEU des prières pour la Côte d'Ivoire et qu'il priait pour la délivrance des assaillants (on ne les appelait pas encore rebelles ou FAFN) de l'esprit de destruction qui les possédait :

Il vit dans une vision claire une main énorme dans laquelle se trouvait une très grande, une immense épée, une épée comme il n'en avait jamais imaginé. Alors, il se prosterna pour demander l'interprétation de cette vision forte au SEIGNEUR.

L'Esprit de DIEU lui dit alors : « La condamnation de ceux pour qui tu pries a été scellée depuis leur création. Ne prie donc plus pour eux. L'heure est arrivée pour moi de me lever pour les détruire avec ce glaive que tu vois. Je les exterminerai tous de cette nation ; personne ne pourra résister, aucun esprit ne pourra tenir devant ce glaive. Ils périront tous car mon glaive ne reviendra pas à moi sans avoir accompli mon œuvre. De cette nation, je détruirai tout ce qui n'est pas à ma gloire, je repousserai tout ceux et tout ce qui la crible ».

Puis le SEIGNEUR nous donna cette référence des Ecritures pour appuyer son décret : Esaïe 28 : 21 et 22 : « Car l'Eternel se lèvera comme à la montage de Peratsim, il s'irritera comme dans la vallée de Gabaon pour faire son œuvre, son œuvre étrange, pour exécuter son travail, son travail inouï. Maintenant, ne vous livrez point à la moquerie (assaillants) de peur que vos liens ne soient resserrés : Car la destruction (...) est résolue, je l'ai appris du Seigneur, de l'Eternel des Armées ».


Le Groupe d'Intercession « Buisson Ardent »

Novembre 2002


APPENDICE

Au cours des six années d'intercession ardente qui ont suivi, le SEIGNEUR a sans cesse confirmé ce décret dans notre groupe de prière (14 frères et sœurs, 8 années de chaîne ininterrompue de jeûne et de prière pour la Côte d'Ivoire après le coup d'Etat de Décembre 1999 [deux intercesseurs de permanence dans le jeûne par jour (24h bouclées), sept jours sur sept], avec 3 jours de jeûne ininterrompu, uniquement à eau, toutes les fins de mois, pendant lesquelles nous convoquions un rassemblement de prière (4 à 6h d'intercession par rassemblement), samedi et dimanche, après les cultes, pour porter le pays devant le Trône de DIEU. Et cela, de 2000 à 2008). Cette mobilisation exceptionnelle était notre réponse à cet appel direct que nous avait adressé le SEIGNEUR : « L'heure du combat est arrivé. Que les intercesseurs ne baissent pas les bras, qu'ils continuent de prier et qu'ils redoublent d'effort dans la prière ».

Pour nous donc, au sein de ce groupe de prière, il n'y a pas de crise postélectorale. Il n'y a qu'une crise ivoirienne en pleine continuité. C'est le combat de 2002 qui se poursuit, jusqu'à la victoire annoncée par le SEIGNEUR ETERNEL !!!

Heureux quiconque ne sera pas trouvé sur le chemin de ce glaive!


Le Responsable du groupe.

Encore et toujours sur la brèche pour la Côte d'Ivoire

 

Que DIEU bénisse la Côte d'Ivoire!

samedi, 12 mars 2011

QUELLE POSTURE LE CHRETIEN DOIT-IL ADOPTER EN PERIODE DE CRISE ?


PHOTO BIBLE.jpg

Une magnifique étude de l'Ancien Patrice N'GOUMISSA sur l'attitude de mise pour le chrétien né de nouveau, en temps de crise. Cette excellente exhortation biblique est, à mon avis, capitale pour tous ceux qui invoquent le nom de JESUS-CHRIST et qui sont pris dans la spirale d'une crise militaro-socio-politique ivoirienne dans laquelle ils se sentent quelque peu perdus, si ce n'est complexés ou gênés par les positions prises, et bien souvent à la recherche des postures à prendre ou à ne pas prendre, sous l'éclairage des Ecritures. Certains ont fait des options claires et tranchées pour un camp ou l'autre, quand bon nombre d'autres, pour échapper à la complexité et à la dangerosité de la situation, évoquent la neutralité. Au final, quelle posture adopter? Que recommande la Parole de DIEU dans ces cas de figure? Eclairage.

 

Il est déplorable de constater qu'aujourd'hui dans la quasi-totalité de nos nations il y a des crises ; crises politiques, religieuses, sociales, pour ne citer que celles là. Face à ces multiples crises, Partout dans le monde, les avis sont partagés selon qu'on est d'un camp ou de l'autre et aussi en fonction des pays et des intérêts qui sont en jeu. Au milieu de ces prises de position souvent incroyables, quelle doit être la position du chrétien ? Car de la position du chrétien, dépend la sortie de crise s'il est vrai que le chrétien est le sel de la terre et la lumière du monde. Dans le livre du prophète Ézéchiel en son chapitre 22.30, l'éternel par la bouche de son messager a affirmé : Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, afin que je ne le détruise pas ; mais je n'en trouve point. C'est dire que Dieu cherche des personnes sur qui s'appuyer pour épargner nos nations, et ces personnes, ce sont les chrétiens. Le chrétien pour ce faire doit pouvoir jouer pleinement son rôle. Mais pour y parvenir, il doit adopter une certaine posture dont nous allons étudier quelques caractéristiques.


I- Une posture de sainteté (irréprochable)

Le chrétien, avant de se prononcer ou de prendre position, Doit lui-même être dans la vérité et paraître juste devant le seigneur. La Bible ne nous recommande t-elle- pas d'ôter la poutre de nos yeux avant d'ôter la paille dans l'œil de l'autre Matthieu7.3. Il faut avoir le courage de le dire ; l'église aujourd'hui n'est pas exempte de reproche. L'église qui est le sel de la terre et la lumière du monde à perdu de sa saveur et de son éclat de sorte que la vie n'a plus de valeur et nos nations sont envahies par les ténèbres.

1-L'éthique chrétienne a foutu le camp

L'église n'est plus cette église irréprochable que voudrait le seigneur. Le chrétien n'est plus le modèle que l'on doit copier mais apparait comme un concurrent sérieux du païen dans la course au péché. Il est déplorable de constater qu'aujourd'hui, l'on trouve chez le chrétien ce qu'on ne trouve pas toujours chez les païens (l'impudicité, l'impureté, la dissolution, l'idolâtrie, les divorces, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excès de table Galates 5.19-21). Le chrétien s'est tellement corrompu que ce sont ses propres intérêts qui sont au centre des désirs et non l'intérêt de Dieu qui est désormais relégué au second plan.

2-Le service de Dieu abandonné au profit des marchandages spirituels

Comme Judas l'Iscariote, plusieurs bergers sont devenus amis de l'argent. Ils sont dans le ministère non pour paître le troupeau du seigneur, mais pour dépouiller les chrétiens et les rendre encore plus misérables. Ils n'ont pour seul objectif que de s'enrichir, avoir de grosses voitures, de grandes maisons extravagamment meublées, des costumes et accessoires de luxes qui ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Leurs familles vivent comme les riches des temps modernes, les enfants fréquentent les meilleurs établissements de la place ou à l'étranger, dans des établissements de renom. Pendant ce temps, les orphelins, les veuves, les jeunes diplômés ou sans emploi, les femmes et les démunis sont laissés pour compte. Les églises sont remplies d'indigents et aucune politique sociale n'est mise sur pied pour aider cette catégorie de personne. Pendant que le troupeau se meurt de fin, les bergers s'engraissent. Pour parvenir à leur fin, diverses méthodes sont mises sur pied ; offrandes à répétition avec pour but de soutenir l'œuvre du seigneur. Il est sommé aux fidèles dans certaines églises de ne mettre que des billets de banque et des chèques dans les corbeilles, les pièces de monnaie sont interdites. Dans certaines assemblées, il est demandé aux fidèles de payer de l'argent avant de rendre témoignage des bienfaits du seigneur, ou de déposer de grosses sommes avant que le berger ne prie pour eux. J'ai reçu le témoignage de cette communauté où le berger a demandé aux fidèles d'emprunter de l'argent pour payer la dîme car Dieu leur réservait de grandes bénédictions. Pour avoir la main mise sur les finances de l'église, certains bergers n'hésitent pas à confier la caisse à un parent ou à leur épouse. Les pasteurs secondaires et appelés n'existent que de nom ; ils vivent dans la misère faute d'un véritable soutien. Car les petits dieux ce sont taillés la part du lion. Le choix des responsables et les visites sont opérés sur la base du statut social. Sont nommés et visités, seulement les brebis grâces, celles qui ont un compte bancaire bien garni. Désormais, les campagnes d'évangélisation et autres programmes d'édification ne sont plus au centre de la vision, ces choses deviennent secondaires faisant place aux besoins et charges élevés du pasteur qui est toujours entre deux avions ou dans des boites de nuit. Les églises sont implantées dans les centres urbains où l'on a la possibilité de trouver des fonctionnaires ou autres grands cadres susceptibles d'apporter des grosses dîmes et offrandes. Les églises poussent comme des champignons dans les grands centres urbains tandis que certaines régions de nos pays ne sont pas touchées par la bonne nouvelle ; et généralement, c'est de ces régions que naissent les rébellions et les crises comme c'est le cas en Côte d'Ivoire où la rébellion est venue du nord, région non atteinte de manière véritable par l'évangile. Cette manière d'agir est déplorable et scandaleuse. Et pourtant les saintes écritures sont très claires sur les caractéristiques et devoirs du berger et même de la mission de l'église. L'église a failli et elle est autant responsable que les hommes politiques de ce qui arrive à nos nations. De ce fait, elle ne peut jouer pleinement son rôle de réconciliation, de paix et de justice. D'où une prise de conscience conduisant à une repentance vraie et une vision saine de l'œuvre du seigneur.

II-Une posture d'arbitre

Si les politiques, les nations ou les organisations internationales adoptent des postures selon leurs intérêts, le chrétien lui doit opter pour la vérité et la justice. Cela suppose une bonne maitrise du contexte.

1-La maîtrise du contexte

Comme la formation biblique nous l'enseigne, on ne peut interpréter un passage biblique et en tirer un enseignement objectif s'il n'est pris dans son contexte. Dans 1Timothée 5.23 Paul recommande à Timothée de boire un peu de vin. Pris hors de son contexte, ce verset a servi de prétexte pour bon nombre de chrétiens pour s'enivrer de vin. Seulement dans son contexte, Paul conseilla le vin à Timothée à cause de son estomac et des nombreuses indispositions que cela causait. La maîtrise du contexte est un élément important voire indispensable dans l'analyse et l'appréciation d'une situation ou d'un fait. Toute crise nait dans un contexte social, politique, religieux bien défini. Et c'est ce contexte qui permet de cerner la vérité et la justesse des évènements. Or aujourd'hui, le constat qui est fait aussi bien dans le milieu chrétien comme dans le monde entier en ce qui concerne la position des uns et des autres dans le règlement des crises, c'est que ceux qui prétendent détenir la vérité et propagent des mensonges partout ignorent les faits qui ont trait à ces crises mais pire, ils ne savent rien du contexte dans lequel sont nées ces crise et le contexte dans lequel perdurent ces crises. Ils ne savent rien et sont ignorants de tous et pourtant ils veulent jouer les arbitres. La maîtrise du contexte implique de la part du chrétien comme de tout homme la connaissance des origines et des acteurs de la crise. Aussi il importe que celui qui tient le rôle d'arbitre soit à l'écoute des différentes parties pour juger de la véracité des dires et des faits. Une bonne maîtrise du contexte déterminera une bonne prise de position et une intervention plus objective et crédible.

2-La prise de position

En tant qu'arbitre, le chrétien qui a de part sa maitrise du contexte une bonne lisibilité de la situation se doit de prendre position. On entend partout dans le milieu chrétien les propos du genre « le chrétien est neutre ». Cela voudrait dire qu'il n'a pas de camp et donc ne dira pas noir lorsque c'est noir et blanc lorsque c'est blanc. Cela n'est pas vrai. Le chrétien n'est pas neutre, il a un camp, celui de Dieu qui est la vérité, la justice et la légalité. Le chrétien doit condamner le péché sous toutes ses formes. En tant qu'arbitre, ne doit-il pas brandir le carton lorsque dans nos nations les autorités vivent dans la corruption, la débauche, l'immoralité et la cruauté tandis que le peuple souffre ? Les prophètes au temps des royaumes d'Israël et Judas se sont ils tus quand les rois conduisaient le peuple à l'idolâtrie et au péché ? Elie s'est il tu face au péché d'Achab et de sa femme Jézabel ? Jean Baptiste est il rester indifférent devant le péché d'Hérode ? Non ! Toutes ces personnes ont choisi le camp de la justice et de la vérité même au prix de leur vie. Le chrétien ne doit pas avoir peur au point de faire des calculs politiciens. Il s'agit ici de dénoncer et non de prendre des armes pour faire des coups d'état encore moins de créer des rebellions. Le chrétien doit avoir le courage de dire que Dieu n'a jamais cautionné et ne cautionnera jamais une rébellion quelle qu'en soit les motifs. Dieu n'est pas dans le camp de ceux qui tuent, qui violent, qui pillent et causent du tort aux populations. Dieu laisse souvent les rébellions agir comme agents de persécution pour ramener ses enfants qui vivent dans le péché. Mais quand il a fini, il juge ces rébellions. Le roi David ayant été oint pour succéder au roi Saül disqualifié, n'à jamais levé le petit doit sur lui bien qu'il en avait eu l'occasion et le droit, qualifiant Saül d'oint de Dieu. C'est Dieu qui fait et défait les autorités.

Cependant, le Chrétien ne doit pas confondre ne pas être neutre et manquer de sagesse dans sa prise de position. S'il est vrai que le chrétien ne doit pas être neutre, il est important de noter qu'il doit user de sagesse dans sa prise de position. Il ne s'agit pas de sagesse selon le monde ou sagesse diabolique, il s'agit ici de la sagesse qui vient de Dieu. La sagesse se révèle par l'action. Si quelqu'un prétend être intelligent, qu'il le montre par une conduite inspirée d'un esprit de douceur. Celui qui est animé d'un zèle amer ne saurait se glorifier sans mentir à la vérité. Sa sagesse n'est pas du ciel ; elle procède du monde, du cœur naturel, du démon ; elle produit des désordres et toute espèce de mauvaises actions. C'est le cas de toutes ces personnes et organisations dans le monde comme dans la sous région qui apportent plus de problèmes que de solutions.

Les caractères de la sagesse d'en haut par contre sont la pureté, l'esprit pacifique, la modération, la douceur ; elle est miséricordieuse, féconde en bons fruits, exempte de duplicité et d'hypocrisie. Elle sème dans la paix le fruit de la justice, qui profitera à ceux qui procurent la paix. Jacques 3.13-18 C'est dire que le croyant animé de sagesse devient un instrument de paix, de réconciliation et de reconstruction.

III-Une posture de bâtisseur

Le chrétien animé de sagesse devient un bâtisseur de sa nation en crise, un bâtisseur de la paix, de la réconciliation et de la prospérité. Mais le chrétien doit comprendre que le combat qu'il mène n'est pas physique mais spirituel. Pour ce faire, ses actions doivent être guidées par des valeurs chrétiennes et spirituelles dont l'amour.

1-L'amour

Le chrétien doit manifester de l'amour pour son prochain en tout temps et bien plus en période de crise. On ne peut rien bâtir de durable sur cette terre sans amour. C'est pourquoi, quelque soit l'adversité à laquelle nous pouvons être confronté, nous devons agir avec amour. Le chrétien ne doit ni être animé de haine, ni de jalousie encore moins de vengeance. Il est vrai qu'il y a des situations qui peuvent susciter la haine ou la rancœur comme la perte d'un parent ou d'un ami tué, mais il est important de pardonner et de laisser Dieu agir car c'est à lui la vengeance et la rétribution. Il est déplorable de constater qu'aujourd'hui des hommes puissent vouloir attenter à la vie d'autrui ; pire des hommes qui prétendent être remplis d'amour pour leur concitoyen à qui ils veulent apporter bonheur et prospérité, appellent à l'affrontement et à la guerre. On ne peut pas pour le pouvoir, ôter la vie à son semblable. Voici ce que nous enseigne la Bible au sujet de l'amour : « 1Je peux parler les langues des hommes et les langues des anges. Mais si je n'aime pas les autres, je suis seulement une cloche qui sonne, une cymbale bruyante. 2 Je peux avoir le don de parler au nom de Dieu, je peux comprendre tous les mystères et posséder toute la connaissance. Je peux avoir une foi assez grande pour déplacer les montagnes. Mais si je n'aime pas les autres, je ne suis rien ! 3 Je peux distribuer toutes mes richesses à ceux qui ont faim, je peux livrer mon corps au feu. Mais si je n'aime pas les autres, je n'y gagne rien ! 4 L'amour est patient, l'amour rend service. Il n'est pas jaloux, il ne se vante pas, il ne se gonfle pas d'orgueil. 5 L'amour ne fait rien de honteux. Il ne cherche pas son intérêt, il ne se met pas en colère, il ne se souvient pas du mal. 6 Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité. 7 L'amour excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout ». 1 Corinthiens 13.1-8. Ce passage nous révèle clairement que l'amour selon Dieu n'est pas cet amour intéressé et tinté d'hypocrisie que pratique le monde. L'amour est le fondement de toute vie. Là où il n'y a pas d'amour, il n'y a pas de vie. C'est parce que Dieu nous a aimés qu'il nous a donnés la vie éternelle en son fils Jésus. L'amour est source de vie, de paix, de joie de stabilité et de Bénédiction. Si nous voulons des nations fortes, unies et prospères, il nous faut l'amour, l'amour de nos nations, l'amour de nos concitoyens et de tous ceux qui vivent avec nous quelque soit leur appartenance politique, religieuse ou ethnique. L'amour dans le cœur poussera alors le chrétien à poser des actes en faveur de son pays pour son bien être et l'épanouissement de ses concitoyens. Et cela passe par la prière, Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. Ephésiens 6.12

2-La prière

Comme il est mentionné plus haut, le chrétien doit savoir que son combat est plus spirituel que physique car de plus en plus nos nations sont la cible des puissances des ténèbres qui sont déchainées et manipulent les hommes pour semer la ruine et la désolation ; et la meilleure manière pour lui de combattre, c'est est de s'engager dans la prière. La Bible nous recommande de prier sans cesse. Cependant, les prières doivent se faire selon les principes bibliques. La Bible nous enseigne dans ceci dans Esaie 59.1-2 : La main du SEIGNEUR n'est pas trop faible pour vous sauver, c'est sûr. Il n'est pas trop sourd pour vous entendre. 2 Mais ce sont vos fautes qui mettent une barrière entre vous et votre Dieu. S'il s'est détourné de vous pour ne plus vous voir ni vous entendre, c'est à cause de vos péchés. On ne peut pas implorer le secours de Dieu et s'attendre à lui si on vit dans le péché. Il est donc important avant d'adresser une quelconque demande à Dieu de se repentir de tous ses péchés. La première étape dans le processus de prière est la repentance.

-La repentance

La repentance, c'est le fait de reconnaître sa faute, la regretter, la confesser et s'en détourner. Alors comment cela doit se faire de manière pratique ? Néhémie nous en donne un modèle. Touché dans son fort intérieur par l'état de ruine et de désolation dans lequel se trouvait Jérusalem et son temple dans la période du retour de l'exil des juifs, Néhémie va adresser une prière à Dieu en ces termes : O Eternel, Dieu des cieux, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui fais miséricorde à ceux qui t'aiment et qui observent tes commandements ! 6 Que ton oreille soit attentive et que tes yeux soient ouverts : écoute la prière que ton serviteur t'adresse en ce moment, jour et nuit, pour tes serviteurs les enfants d'Israël, en confessant les péchés des enfants d'Israël, nos péchés contre toi ; car moi et la maison de mon père, nous avons péché. 7 Nous t'avons offensé, et nous n'avons point observé les commandements, les lois et les ordonnances que tu prescrivis à Moïse, ton serviteur. 8 Souviens-toi de cette parole que tu donnas ordre à Moïse, ton serviteur, de prononcer. Lorsque vous pécherez, je vous disperserai parmi les peuples ; 9 mais si vous revenez à moi, et si vous observez mes commandements et les mettez en pratique, alors, quand vous seriez exilés à l'extrémité du ciel, de là je vous rassemblerai et je vous ramènerai dans le lieu que j'ai choisi pour y faire résider mon nom. Néhémie 1.5-9

Nous remarquons dans ces versets quelque chose de particulier dans la prière adressée par Néhémie, il s'identifie à tout le peuple et adresse une prière au nom de ce peuple. Nous savons que Néhémie au milieu de ses contemporains était un homme juste. Mais il n'a pas tenu compte de cela, il a plutôt demandé pardon à Dieu pour tout le peuple juif y compris sa personne pour toutes les offenses faites à Dieu. C'est dire qu'à l'image de cet homme, chaque croyant devant la crise que vit son pays devrait prier pour le pardon de ses péchés et celui de tout le peuple. Il faut donc éviter de croire que ce sont seulement les autres qui sont responsables. Nous sommes tous responsables, chrétiens comme non chrétiens. Il est donc impérieux que chacun s'y mette. La plus grande bénédiction, c'est d'être en communion avec Dieu. Le plus grand moyen pour demeurer dans le repos, la paix et la présence (communion) de Dieu c'est la prière et de manière particulière c'est l'intercession.

-L'intercession

Intercéder, c'est user de son autorité pour défendre quelqu'un ou plaider en sa faveur. L'intercesseur est un avocat, un défenseur, il joue le rôle de paraclet Romains8.26. Sa prière est d'une grande efficacité, plus puissante que les armes atomiques :

-Elle traverse les âges, le passé le présent et le futur Josué 6.26 ; 1 Rois 16.24

-Elle traverse les espaces géographies Jean 4.46-53

-Elle change les temps, les circonstances et agit sur les éléments de la nature Josué 10.12-14 ; Esther 4 et 5 ; Luc 11.14

-Elle change les vies Luc 4.1-2

-Elle arrache les âmes des ténèbres et les amène à la lumière 2 Corinthiens 4.3-4 ; 2 Corinthiens 10.4-6

-Elle obéit à la loi de la progression géométrique. Plus on est nombreux, plus on devient puissant individuellement et collectivement Lévitique 26.8

La prière d'intercession permet aux chrétiens de remporter de grandes victoires. La bible nous montre dans l'histoire suivante un modèle de combat spirituel qui a conduit à une victoire éclatante.

Exode 17.8-13 Amalek vint combattre Israël à Rephidim.9 Alors Moïse dit à Josué : Choisis-nous des hommes, sors, et combats Amalek ; demain je me tiendrai sur le sommet de la colline, la verge de Dieu dans ma main.10 Josué fit ce que lui avait dit Moïse, pour combattre Amalek. Et Moïse, Aaron et Hur montèrent au sommet de la colline.11 Lorsque Moïse élevait sa main, Israël était le plus fort ; et lorsqu'il baissait sa main, Amalek était le plus fort.12 Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu'ils placèrent sous lui, et il s'assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l'un d'un côté, l'autre de l'autre ; et ses mains restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil.13 Et Josué vainquit Amalek et son peuple, au tranchant de l'épée.

Si dans ce texte, Moïse Aaron et Hur représente les intercesseurs dont le rôle est capital, il n'en est pas moins de celui de Josué et des hommes qui représentent les ouvriers sur le terrain ; c'est-à-dire les missionnaires.

3-La mission intérieure

Les chrétiens ne doivent pas rester au stade de la prière. Ils doivent propager la bonne nouvelle autour d'eux mais bien plus dans les régions non atteintes comme la partie nord de la Côte d'Ivoire. Nous devons être des témoins d'abord dans notre Jérusalem, dans notre Judée, dans notre Samarie, avant d'aller aux extrémités de la terre. Aujourd'hui beaucoup de leaders préfèrent aller aux extrémités de la terre alors que leur Jérusalem demeure encore inconverti. Nous devons répondre à l'ordre divin « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20 et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. Matthieu 28.19-20 ». Car c'est de Jésus que nos nations ont besoins. C'est lui la véritable source de paix, de prospérité et de la véritable liberté. Les organisations internationales comme régionales, les grandes puissances et autres ne sont que des sources de discorde et de désolation, guidées par les intérêts et très souvent sous l'influence des esprits méchants. Nos nations ont plus que jamais besoins de Jésus car là où l'Évangile est implanté, le mal et les ténèbres prennent du recul. Les églises ont démissionné, il est impérieux de se remettre rapidement au travail pour faire sortir nos nations des ténèbres et de l'esclavage.

Pour conclure, nous voulons simplement rappeler ce verset : 2 Chroniques 7.14 13 Quand je fermerai le ciel et qu'il n'y aura point de pluie, quand j'ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand j'enverrai la peste parmi mon peuple ;

14 si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays.


Ancien Patrice N'GOUMISSA


 

Source : NOUVELLE ALLIANCE

lundi, 07 février 2011

REVELATIONS DU PASTEUR KONE MALACHIE SUR LA COTE D'IVOIRE

BIBLE.jpg

Chers lecteurs, je vous donne ici, le lien des révélations reçues par le Pasteur KONE Malachie sur la Côte d'Ivoire ou plus exactement sur la crise ivoirienne et son dénouement miraculeux. Je ne m'y prononce pas. Prière, les écouter et vous en faire une idée propre.


Cliquer sur le lien ci-dessous pour télécharger le fichier audio du témoignage du prédicateur ivoirien:


http://afrobox.net/audio/118/revelation-du-pasteur-kone-m...


Que DIEU vous bénisse et que DIEU bénisse la Côte d'Ivoire!


DINDE Fernand AGBO

DECLARATION DE IPCI SUR L'IMMIXTION FLAGRANTE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE DANS LES AFFAIRES INTERIEURES DE LA COTE D'IVOIRE

 

LOGO IPCI.jpg

A la veille du premier tour de l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire, nous mettions en garde la Communauté Internationale, dans toutes ses composantes, contre toute velléité de mise sous tutelle de la Côte d'Ivoire. Et cela parce que le Seigneur nous avait révélé les risques d'affrontements et de violence qui découleraient de ce scrutin, et du projet de certaines puissances de mettre la Côte d'Ivoire sous une quelconque tutelle. Nous estimions alors que la Côte d'Ivoire pouvait et devait régler ses incompréhensions par elle-même.

Si le premier tour s'est déroulé à peu près correctement, avec l'aide des Nations Unies et de la Communauté Internationale, le deuxième a conduit aux affrontements que nous redoutions et a fait naître une crise.

Malheureusement les dérives constatées çà et là dans la gestion de cette crise par les Nations Unies et la Communauté Internationale, sensées travailler pour la paix, nous laissent perplexes.

Il y a manifestement une réelle volonté de mise sous tutelle de la Côte d'Ivoire par la Communauté Internationale. Cette attitude répond assurément à un souci évident de mépriser les nations dites faibles.

Par conséquent, nous réitérons ici notre ferme opposition à ce projet funeste contraire au bon sens et au plan de Dieu pour cette nation.

En effet cette levée de bouclier du « monde entier » contre la Côte d'Ivoire ne doit pas nous troubler, car les promesses de l'Eternel Dieu pour notre nation qui entre dans son jubilé sont manifestes. A ce titre, et en tant que Nation choisie, Dieu veut faire de la Côte d'Ivoire un instrument de sa gloire, un modèle d'espérance promise à l'Humanité.

Pour ce faire, Dieu va l'affranchir de toutes formes de tutelle dans tous les domaines de son existence ! C'est donc ce processus qui est en marche et qui s'achèvera effectivement par la victoire éclatante de l'Eternel des Armées.

C'est pourquoi, nous en appelons au peuple de Côte d'Ivoire afin qu'il garde son calme et ne s'inquiète point car la délivrance et l'élévation sont acquises. Selon que le Psaume 75 le proclame en ses versets7 et 8 « ce n'est ni de l'orient, ni de l'occident' ni du désert que vient l'élévation. Mais Dieu est celui qui juge... » L'heure est venue de se tourner vers Dieu et d'obéir à Sa parole.

Bientôt nous chanterons tous à l'unisson ce cantique du Psaume 126 en son verset 3 « L'Eternel a fait pour nous de grandes choses; Nous sommes dans la joie».

 

Heureuse la "Côte d'Ivoire" dont l'Eternel est le Dieu! Heureux le peuple qu'il choisit pour Son héritage! Psaume 32 :12


Que Dieu bénisse la Côte d'Ivoire ! Vive la Côte d'Ivoire ! Vivent les Ivoiroises ! Vivent les Ivoirois !

 

IPCI

Intercesseurs Pour la Côte d'Ivoire

jeudi, 30 décembre 2010

QUESTION A UN MILLION DE DOLLARS : SUR QUOI COMPTE LAURENT GBAGBO POUR ETRE AUSSI FERME ET SEREIN ?

 
 
Mr ET Mme GBAGBO.jpg

Laurent GBAGBO étonne voire intrigue ses adversaires. Voici, apparemment, un homme seul contre le monde mais qui ne semble aucunement mal s'en porter. Son pays semble infime face à l'étendue, la richesse et la puissance de ceux qui se sont ligués contre lui. Son armée a l'air insignifiante devant les leurs. Il lui pèse dessus une menace de mort de tous les instants. Et pourtant, il ne lâche pas prise et ne se laisse pas compter. Il pose même avec récurrence une seule et unique question: «Les Ivoiriens ont été voter, le dimanche 28 novembre 2010. Qui a gagné?» et invite le monde entier à venir compter les voix et examiner les procès-verbaux des bureaux de vote pour trancher. Tous semblent reculer. Redoutent-ils de découvrir la vérité? Et pourtant, c'est elle qui fera retomber la tension en Côte d'Ivoire et ramènera la paix dans notre pays. On est donc franchement curieux de savoir ce qui fait la force et fonde le calme sidérant d'un homme seul contre la «communauté internationale». Nous pensons y avoir trouvé réponse, à travers cet article lu sur le Net et relatif à un prêche du Pasteur KORE Moïse sur le passage de Luc 8: 22-25. C'était lors du culte hebdomadaire du 19 décembre 2010, en la Résidence du chef de l'Etat. Extrait.


« Quand on regarde la crise ivoirienne avec des yeux charnels, on est convaincu que la Côte d'Ivoire ne peut pas compter sur sa petite armée pour prétendre en découdre avec toute la communauté internationale qui est dotée des armées les plus puissantes. Certains analystes n'hésitent pas à affirmer que le Président Gbagbo est un suicidaire et qu'il ne faudrait pas que les Ivoiriens l'accompagnent dans son suicide. Des dignitaires de La majorité Présidentielle évoquent même l'opportunité d'une alliance avec une puissance militaire comme la Russie qui semble avoir un penchant pour notre pays. Quand on vit dans un environnement qui favorise la rumeur, on n'est pas à l'abri de la tentation. Le Président de la République n'est donc pas à l'abri de la tentation qui pourrait éventuellement le conduire à signer un pacte avec le diable sans le vouloir et sans le savoir. Il doit placer sa confiance en l'Eternel et regarder dès lors la crise actuelle avec des yeux spirituels qui lui permettraient de voir l'Armée céleste en lieu et place des FANCI. Or toutes les armées terrestres réunies ne peuvent être aussi fortes que l'Armée céleste. Voilà le fondement de l'espoir qui est entretenu dans le camp présidentiel et qui dépasse tout entendement.

L'Apôtre Koré qui est interpellé face à une situation très sensible ne rate aucune occasion d'affermir la foi de sa brebis qui confesse même qu'il a découvert Dieu dans ses dimensions cachées, mais il n'en demeure pas moins vrai que la chair est faible et que ses besoins conduisent toujours au péché. En choisissant de méditer Luc 8: 22-25, le berger principal de Shekina Glory voulait montrer que rien n'est impossible à Jésus, car même la tempête lui est soumise. Pendant que ses disciples criaient de peur parce qu'ils voyaient leur barque prendre l'eau de toutes parts suite à une tempête, c'est lui qui a ordonné à la tempête de s'apaiser, pour que la barque redevienne stable. Jésus est le même hier, aujourd'hui et éternellement, et il accomplit toutes ses promesses. L'impact de ce message sur la sérénité du chef de l'Etat était visible. L'on pourrait affirmer sans se tromper que la foi en Jésus est le vrai secret de Laurent Gbagbo. S'il n'avait pas placé sa confiance en Jésus, il serait tenté d'opter pour l'exil, ce qui le mettrait à l'abri des nuits blanches consacrées à la recherche de solutions introuvables. [...] ».


Edouard Kacou


Source : LA COTE D'IVOIRE 2010

jeudi, 09 septembre 2010

AFFAIRE TERRY JONES, LE PASTEUR QUI VEUT BRULER LE CORAN : PREMICES DE LA 3ème GUERRE MONDIALE PROPHETISEE PAR LA VOYANTE BABA VANGA ?

 

 

TERRY JONES.jpg

Dans un article récent que nous avons publié sur ce blog (voir le lien à la dernière ligne de ce post), on pouvait lire : « Près de 15 ans après sa mort, la célèbre prophétesse bulgare Baba Vanga fait de nouveau parler d'elle ! Récemment, l'une de ses « prophéties » a été redécouverte et fait grand bruit : elle annonçait l'élection d'un président noir aux Etats-Unis suivi d'un conflit mondial qui ressemble beaucoup à ce que l'on pourrait appeler d'ici peu la « 3ème guerre mondiale » ! La célèbre voyante bulgare, Baba Vanga, née Vangelia Goushterova, est décédée à l'âge de 80 printemps en 1996 ; elle est désormais un véritable mythe dans les Balkans ».

Et comme pour apporter de l'eau au moulin de cette obscure et anonyme prophétesse bulgare, voici jetée à la face du monde, incrédule et ahuri, la désormais fameuse affaire « Terry Jones, le pasteur qui promet de brûler le Coran, le 11 septembre 2010 » pour envoyer un message à l'Islam radical qu'il considère comme une religion de violence et d'oppression. Un projet que nous jugeons, du reste, excentrique et haineux, en tant que chrétien évangélique. Un projet qui a jeté l'émoi sur le monde entier et singulièrement sur le monde musulman. Cette initiative ne relève guère du message évangélique qui prône l'amour. Pour nous chrétiens évangéliques, il n'est pas à l'ordre du jour d'aller en guerre contre l'Islam mais d'annoncer aux musulmans, comme au monde entier, le message d'amour de DIEU en JESUS-CHRIST, crucifié et ressuscité pour le salut de toute l'humanité. Deux approches diamétralement opposées. Deux approches qui nous conforte dans l'idée que cet homme n'est ni un évangélique ni un pasteur, au sens biblique du terme, mais plutôt un instrument au service du projet (plus grand) des Illuminatis de conduire la terre entière à un grave choc des civilisations entre le monde « chrétien » et le monde « musulman ».

Sans considérer la voyante bulgare Baba Vanga comme une prophétesse de l'ETERNEL, loin s'en faut, il est à relever que des détails troublants de sa prophétie nous imposent de suivre avec circonspection l'enchainement des évènements aux Etats-Unis : débat houleux et passionné sur la future construction d'une mosquée non loin de Ground Zero (près du site des ex-Tours Jumelles de Wall Street, à Manhattan) et aujourd'hui, le projet de ce prétendu pasteur évangélique. Cet homme expose gravement la vie de tous les américains dans le monde et de tous les chrétiens et missionnaires évangéliques qui font un travail remarquable d'évangélisation et de salut au milieu des musulmans, sur toute la terre.

Même si nous ne croyons pas, personnellement, que Terry Jones puisse mettre à exécution son projet, il n'en demeure pas moins que nous sommes absolument convaincu que cet épisode s'inscrit parfaitement dans un puzzle géant et rigoureusement planifié, un chronogramme diabolique qui ira crescendo jusqu'à la confrontation ouverte entre « les deux civilisations, chrétienne et musulmane ». Une guerre artificielle que des dégénérés avides d'argent et de pouvoir veulent à tout pris faire survenir.

Comme le relate l’article que nous avons publié, « selon Baba Vanga, la 3ème guerre mondiale débutera en Octobre 2010 (très prochainement donc) pour s’achever quatre ans plus tard. Les principaux belligérants seront le « Grand Ouest (pays nord-occidentaux) » et le « Croissant (plusieurs pays musulmans) ». Il s’agira d’une guerre sans précédent qui verra l’utilisation d’armes nucléaires, chimiques et qui détruira l’hémisphère Nord. L’ordre mondial sera totalement modifié. La Chine s’imposera comme la première puissance mondiale ».

Les coïncidences de date et de faits, ainsi que les similitudes avec les évènements actuels, et surtout la tension grandissante entre Israël, les Etats-Unis et l’Iran, donne du grain à moudre à ceux qui croient que les prophéties de Baba Vanga s’accompliront. D’une manière ou d’une autre ! Salut, la compagnie !

DINDE Fernand AGBO


Mon précédent post sur la prophétesse Baba Vanga: pour le lire, cliquer ICI

LA BIBLE DECODEE : EPOUSTOUFLANT, MAIS QU'EN EST-IL EN REALITE?

 

PHOTO DE LA BIBLE.jpg

L'invention de l'imprimerie a révolutionné le christianisme, car elle a rendu les informations contenues dans la Bible accessibles au grand public.

Une nouvelle théorie voudrait que l'ordinateur révolutionne notre compréhension de la Bible bien plus que ne l'a fait l'invention de l'imprimerie. Je ne parle pas de bibles électroniques, ni d'Internet. Cette nouvelle révolution concernerait un mystérieux code caché dans la Bible, découvert grâce à l'informatique, un code qui prédit les évènements d'actualité et la date de la fin du monde. Qu'en est-il en réalité?

Au début du siècle dernier, un rabbin tchécoslovaque, Michael Weissmandel fut intrigué par un vieux livre selon lequel il existerait un code secret dans la Torah. Si on suivait une certaine séquence, par exemple en prenant chaque 10e ou 17e ou 50e lettre, il était possible de découvrir des séquences cohérentes et des mots cachés.

Il tenta l'expérience et il repéra, en effet, certaines séquences. Des mots apparurent, séparés par des intervalles réguliers dans le texte hébreu. Mais ce ne fut pas suffisant pour convaincre le sage rabbin de l'existence d'un code caché dans la Bible.

Son travail fut oublié jusqu'à récemment, quand un étudiant en Israël reprit le procédé, assisté cette fois par un ordinateur. Celui-ci rendait possible la recherche de séquences en utilisant des intervalles plus vastes, comme toutes les 3000 ou 4000 lettres. Par ce moyen, trois mathématiciens israéliens déclarèrent qu'ils avaient découvert la preuve de l'existence d'un code secret dans la Bible.

Ils ont pris dans l'Encyclopédie des grands hommes d'Israël, les noms de 34 rabbins avec leurs dates de naissance et de décès et ils les ont entrées dans l'ordinateur.

L'ordinateur rechercha systématiquement toutes les combinaisons possibles, sautant 2 lettres, puis trois, puis quatre et ainsi de suite jusqu'à épuisement de toutes les possibilités. À leur grand étonnement, l'ordinateur trouva les noms des 32 hommes et leurs dates de naissance et de décès. Aussi publièrent-ils en 1994 les résultats de leurs recherches dans le Statistical Science.

D'autres chercheurs plus sceptiques voyaient là le simple fruit du hasard et exigèrent un second test. Ils prirent donc 32 nouveaux noms et obtinrent le même résultat.

En peu de temps, ce supposé code secret de la Bible était sur toutes les lèvres.

En 1997, Michael Drosnin, journaliste au Washington Post, publia un livre qui devint un best-seller.

Selon Drosnin, en plus de contenir les noms de 32 rabbins, le code contenait des informations permettant de prédire avec précision des évènements politiques, tels que l'assassinat du président Kennedy. En s'appuyant sur les résultats de ses recherches, il écrivit en 1994 une lettre au Premier ministre israélien Yitzhak Rabin disant ceci:

"Un mathématicien israélien a découvert un code caché dans la Bible semblant révéler en détails des évènements qui se sont produits des milliers d'années après que la Bible ait été écrite. La raison pour laquelle je vous écris est que, la seule fois où votre nom - Yitzhak Rabin - apparaît en entier dans le code, les mots « assassin, qui assassinera » y sont présents séquentiellement. "Vous devriez considérer ceci sérieusement, car les assassinats de Anwar Sadat ainsi que ceux de John et Robert Kennedy étaient eux aussi cachés dans le code.... Je pense que vous courez un réel danger, mais que ce danger peut être écarté."

En novembre 1995, Yitzhak Rabin fut assassiné et Drosnin triompha. Il affirma que tous les évènements importants de l'histoire moderne étaient encodés, n'attendant que le moment d'être décryptés par un ordinateur. Voici ce qu'il dit à ce sujet :

"...il apparaît que chaque personnalité importante et chaque évènement majeur de l'histoire du monde peut être identifié grâce au niveau de codage que nous possédons actuellement.

Toutes les figures politiques de la deuxième guerre mondiale sont là - "Roosevelt,"

"Churchill," "Staline," "Hitler". "Amérique", "révolution" et 1776... - et apparaissent ensembles.

"Napoléon" est associé à "France", "Waterloo" et "Elbe." La révolution Bolchévique est associée à l'année 1917....

..."Beethoven" et "Bach" sont tous deux associés avec "compositeurs allemands," et

"Mozart" en tant que "compositeur de musique." "Rembrandt" est associé à "Hollandais" et "peintre." "Picasso" est appelé "l'artiste."

Toutes les avancées technologiques majeures sont mentionnées. Les "frères Wright" sont associés avec "avion." "Edison" avec "électricité" et "ampoule." "Marconi" avec "radio."

Est-il possible que derrière le texte biblique se cache un relevé détaillé de l'histoire du monde, attendant simplement d'être révélé par nos ordinateurs super puissants? Se peut-il que la destinée des nations et des dirigeants politiques soit déjà déterminée, et que nous ne puissions rien y changer? En outre, ce code biblique, présenté par certains comme le sceau authentique de Dieu sur son livre, serait-il la preuve irréfutable que ce livre a été dicté par une intelligence divine? (A suivre).


Pour lire l'intégralité de ce document, cliquer ICI.

mardi, 20 avril 2010

TEMOIGNAGE AUTHENTIQUE: 7 COLOMBIENS VISITENT L'ENFER ET LE PARADIS

LA BIBLE. PAROLE DE DIEU.jpg

À tous les peuples, aux nations, aux hommes de toutes langues, qui habitent sur toute la terre, à tout être humain. Que la paix vous soit donnée avec abondance! Le témoignage que je vous propose, ce jour, est d’une importance capitale et rare en son genre. Il bouleversera sûrement votre vie. Si, du moins vous le lisez dans un esprit bien disposé. Il est complètement renversant ! Mais, rassurez-vous, je ne cherche pas à faire du sensationnel, je veux simplement que chacun de vous découvre la vérité des Saintes Ecritures et recherche le salut de son âme, aujourd’hui plus que jamais ! Il est peut-être encore temps pour vous, avant que vous ne passiez définitivement et irrémédiablement, de « l’autre côté » ! A lire et à faire lire ! Que DIEU vous bénisse, richement ! Dindé Fernand.


"Tout a commencé aux alentours de 10:00 du matin. Nous étions en train de prier et de nous préparer pour aller à un pique-nique qui devait avoir lieu plus tard dans la journée. Soudain, autour de 10:00, une puissante lumière blanche s'est mise à briller à l'une des fenêtres. Lorsque la lumière est apparue, chacun de nous fut baptisé du Saint-Esprit et s'est mis à prier en langues. A ce moment, nous étions tous dans l'étonnement et fascinés par ce que nous voyions. Cette lumière glorieuse illuminait complètement la pièce. Cette lumière était beaucoup plus forte que la lumière du soleil. Au milieu de cette splendeur, nous pouvions voir une foule  d'anges vêtus de blancs. Ces anges étaient d'une apparence superbe, si grands et si beaux à la fois. Au milieu de tous ces anges, nous avons vu quelque chose d'incroyable : le visage d'un Homme ! Cette image était celle d'un être spécial, un homme vêtu d'une longue robe sous un manteau très blanc. Ses cheveux étaient comme des fils d'or. Nous ne pouvions pas voir son visage car il brillait trop. Cependant, nous avons vu qu'Il portait une ceinture dorée autour de Sa poitrine. Il y était écrit, en lettres dorées : ‘‘Roi des Rois, Seigneur des Seigneurs. ”..."


Pour lire le témoignage dans son intégralité, cliquer sur : GIBBOR 777.

Et attendre l'ouverture du fichier WORD. Bonne lecture et que DIEU vous bénisse!

samedi, 13 mars 2010

L'AMOUR D'UNE MERE

TENDRESSE.jpg

 

Un soir, pendant que Maman prépare le dîner, son petit garçon arrive dans la cuisine, et lui présente un morceau de papier. Maman s'essuie les mains sur son tablier, et commence à lire. 

- Pour avoir tondu le gazon : 5 $ 
- Pour le nettoyage de ma chambre : 5 $
- Pour avoir fait des emplettes pour toi : 0,50 $ 
- Pour avoir gardé mon petit-frère pendant que tu étais au magasin : 0,25 $ 
- Pour avoir obtenu un bon bulletin : 5 $ 
- Pour avoir sorti les déchets : 1 $
- Pour le nettoyage et râtelage de la cour : 2 $ 

Total : 14,75 $ 

Sa mère le regarda droit dans les yeux. On pouvait voir, dans ses yeux brillants, défiler une foule de souvenirs. La maman prit alors la plume, tourna la feuille, et se mit à écrire au verso. 

- Pour t'avoir porté 9 mois, c'est GRATUIT. 
- Pour toutes les nuits passées auprès de toi à prier et à te soigner, c'est GRATUIT.
- Pour tout le temps et toutes les larmes dépensées pour toi depuis ta naissance, c'est GRATUIT. 
- Pour tous les conseils, les connaissances transmises, et le prix de tes études, c'est GRATUIT. 
- Pour tes jouets, ta nourriture, tes vêtements, et même pour t'essuyer les larmes et te moucher, c'est GRATUIT. 
Mon fils, si tu fais l'addition, tu constateras que le prix de mon amour pour toi est GRATUIT. 

Quand le fils eut terminé de lire ce que sa maman avait écrit, deux grosses larmes coulaient sur ses petites joues. Le petit bonhomme regarda sa mère, et lui dit: "MAMAN, COMME JE T'AIME ! " 

C'est alors qu'il prit la plume, et inscrivit sur sa facture en grosses lettres... PAYÉ INTÉGRALEMENT...!

 

 

 

Mon ami(e), sache que, même si les circonstances de la vie t’ont attristé(e), froissé(e), et même souillé(e), ou que le vice et le péché t’ont défiguré(e) et détruit(e), tu as toujours de la valeur aux yeux de Dieu : tu es précieux(se) à ses yeux, car il te voit avec les yeux de l’amour, à travers le sacrifice expiatoire de son Fils Jésus, mort pour te racheter GRATUITEMENT de la perdition éternelle. DIEU T'AIME!!!

22:28 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Foi, Informations diverses | Lien permanent | Commentaires (49) | Tags : facture payée, l'amour d'une mère, l'amour de dieu | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

vendredi, 12 mars 2010

LES PHARMACIES PARISIENNES BIENTOT OBLIGEES DE DECROCHER LEUR ENSEIGNE EN FORME DE CROIX?

 

ENSEIGNE PHARMACEUTIQUE.jpg

 

Folie pure ! C'est nouveau ! Le retour des  Sarrazins...! Même la forme de la croix sur les enseignes pharmaceutiques commencent à les déranger!!! Et quoi encore?

 

« Les pharmacies parisiennes bientôt obligées de décrocher leur enseigne en forme de croix ? ». PARIS (Source: NOVOpress).
     
Une association maghrébine parisienne, Paris-Beurs-Cités, a adressé il y a une dizaine de jours une lettre à la mairie de Paris afin de demander que soient « progressivement supprimées des devantures des pharmacies les enseignes en forme de croix ».

 

 La conseillère technique du Cabinet de Bertrand Delanoë en charge des cultes, Ilda Vrospinos, a officiellement répondu que la demande allait être «examinée avec la plus extrême attention ». L'association, qui se présente pourtant comme « non confessionnelle » et entend « regrouper les jeunes Français issus de l'immigration maghrébine afin de les aider à trouver leur place dans une société encore largement discriminatoire » explique sa démarche par le fait que « ce symbole religieux ostentatoire, vestige d'une époque révolue où la religion catholique était omniprésente dans notre pays » est susceptible de «heurter la susceptibilité des croyants non chrétiens, mais aussi des personnes non ou antireligieuses » et « contrevient gravement au principe républicain de laïcité ». « Alors que la crise économique accroît les risques d'affrontements intercommunautaires, ces enseignes à forte connotation religieuse pourraient être ressenties par certains comme une forme de discrimination, voire comme une provocation », poursuit Paris-Beurs-Cités.  

 La demande pourrait bien aboutir si l'on en croit la réponse officielle de Mme Vrospinos, qui affirme dans la lettre qu'elle a adressée à l'association « comprendre pleinement [ses] préoccupations ».

la conseillère indique qu'elle va « soumettre [sa] demande à Bertrand Delanoë qui, n'en doutez pas va l'examiner avec la plus extrême attention ». 

La conseillère technique précise également que le maire de Paris « qui a fait du "vivre ensemble" l'un des fondements de son engagement », « est très attentif à la bonne entente entre communautés » et qu'il est « pleinement conscient du caractère néfaste de certains anachronismes ».

Une dernière phrase lourde de menaces.

Bientôt on ne pourra plus se servir du signe " + ", il faudra peut-être employer simplement le mot "plus".
Sommes-nous devenus fous ???

 

Recommandation personnelle:

A diffuser largement pour faire barrage à cette nouvelle dérive antichrist!!! Fernand Dindé.

00:18 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Foi, France, Monde | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : france, paris, croix, enseignes pharmaceutiques, novopress | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

mardi, 16 février 2010

ANALYSE DES HERESIES AYANT SUBSISTE DANS L'EGLISE CATHOLIQUE, UNE EGLISE QUI N'EN EST PAS UNE (2)

 

LA BASILIQUE SAINT PIERRE.jpg
Que de scandales sexuels couverts par l'église catholique et le vatican au cours de ces dernières décennies! Le dernier en date qui émeut le monde entier, actuellement: l'abus sexuel de centaines d'enfants par des prêtres pédophiles, restés impunis et protégés par leur hiérarchie, depuis les années 70, en Irlande. Impensable! Le semblant d'indignation manisfesté, en ce moment par le Pape Benoît XVI et le clergé ne convainc personne. Comme le disait un prêtre catholique converti au vrai Evangile, "le vatican est le lieu de perdition le plus sombre qui soit sur la terre". Les enquêtes de Serge Bilé ne révèlent pas autre chose quand il dévoile la prostitution imposée aux religieuses de race noire, au coeur même de Rome.
A la faveur de ce scandale ignominieux, je voudrais attirer l'attention de tous ceux qui cherchent DIEU d'un coeur sincère et qui sont des catholiques pieux que, sur la base de l'Evangile de JESUS-CHRIST, l'église catholique romaine ne peut être considérée comme une Eglise mais plutôt comme une conspiration contre DIEU et sa Parole. A cet effet, je leur recommande, fraternellement, cette brillante et profonde étude du serviteur de DIEU, Jean-Louis Bulté, qui analyse, à la lumière de la Parole vivante de DIEU, les grandes hérésies de "Babylone, la Grande", celle qui a usurpé le titre d'église. "Que celui qui a des oreilles pour comprendre comprenne ce que l'Esprit dit à l'Eglise!" Apocalypse 22.
Un Appel à revenir aux sources du Christianisme
PLACE SAINT-PIERRE DE ROME.jpg
Très-Saint Père, Vicaire de Christ


Il n’est pas rare d’entendre de part et d’autre parler du « Très-Saint Père » pour désigner le Pape, certainement pour signifier qu’il n’est pas un simple père dans l’Eglise mais le chef, le représentant le plus important de l’Eglise. Accepter une telle appellation paraît bien étrange si l’on considère que Jésus a clairement demandé de n’appeler personne « Père » sur la terre, « car vous n’en avez qu’un, le Père céleste » (Matthieu 23:9).


Quant à la précision « Très-Saint », il y a de quoi être choqué puisque Jésus s’adressant à son Père l’appellera « Père Saint » (Jean 17:11) : le Pape serait-il donc plus saint que Dieu lui-même !!! Cela est bien surprenant !

Faut-il également s’arrêter sur l’expression « Vicaire de Christ » ?

Si le Pape est bien le représentant sur terre de Jésus-Christ il est très étonnant qu’il réside pour la majeure partie de son temps dans une sorte de tour d’ivoire, de château retranché, alors que Jésus sillonnait les routes le plus simplement du monde (et sans papamobile) allant de lieu en lieu, faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient tombés au pouvoir du diable (Actes l0:38).

En vérité le Pape agit et se déplace surtout en tant que représentant de l’Eglise Catholique Romaine dont il est le gardien et le principal promoteur.

 

Le baptême des nouveaux-nés

Selon la doctrine catholique, le sacrement du baptême confère la première grâce sanctifiante qui efface le péché originel, nous fait enfants de Dieu, membres de l’Eglise et héritiers du Paradis. La tradition du baptême des enfants est encore très respectée parmi les français car il offre la garantie que rien ne s’opposera à un mariage et à un enterrement religieux. Pour beaucoup, il faut le dire, le baptême est une coutume, un rite, une formalité qui n’a guère de signification.


Le vrai baptême chrétien comme la Bible l’enseigne, ne concerne que des adultes qui désirent manifester leur appartenance au Christ et leur foi en Lui. Jamais il n’est question dans le Nouveau Testament de baptême d’enfants et cela est bien logique : un bébé n’a aucune conscience d’un quelconque engagement envers Dieu ; un peu d’eau sur sa tête ne saurait faire de lui un chrétien.

Le véritable baptême est un engagement volontaire, une démarche libre et personnelle de suivre Jésus-Christ : « Et l’eunuque dit : Voici de l’eau ; qu’est-ce qui empêche que je ne sois baptisé ? Philippe dit : si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque répondit : je crois que Jésus-Christ est le fils de Dieu. Il fit arrêter le char ; Philippe et l’eunuque descendirent tous deux dans l’eau, et Philippe baptisa l’eunuque » (Actes 8:36-38).


Le salut ne dépend pas du baptême mais de la foi du cœur : « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé ; car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut » (Romains 10:9,10).

Ici encore la tradition religieuse a relégué la révélation spirituelle et l’ordre divin au second plan, l’annulant au profit de raisonnements.

 

LA LITURGIE DE LA MESSE


Résultat de longs siècles de tradition, l’office de la messe se déroule selon des règles très strictes, très solennelles. Il comprend un grand nombre de gestes, signes de croix, génuflexions, inclinaisons du corps, dont le sens symbolique est très précis. En plusieurs occasions on utilise de l’encens ce qui constitue un curieux emprunt au paganisme romain : brûler de l’encens devant la statue d’un César était une profession de loyalisme envers l’État. Dès le Vème siècle, l’Eglise d’Occident utilise de l’encens pour l’intronisation du pape, adoptant ainsi pour l’évêque de Rome le cérémonial païen de la glorification de l’empereur.

La messe est rythmée par un certain nombre de prières récitées, de formules toutes faites ne laissant aucune place à la spontanéité et à l’expression libre.


Il s’agit d’un rituel très structuré au sein duquel le fidèle est plus spectateur que participant. Les vêtements sacerdotaux, comme l’ensemble des ustensiles, si précieux pour l’officiant, n’ont en réalité aucune valeur particulière. C’est en fait une reproduction des instruments du culte qui était rendu dans le Tabernacle juif puis dans le Temple.


Si vous regardez maintenant ce qui est dit dans la Bible, en particulier dans le livre des Actes qui nous expose clairement de quelle manière s’organisait le culte des premiers chrétiens, vous réaliserez très vite l’importance du contraste : il n’y avait pas de prêtre orchestrant le culte rendu à Dieu avec la plus grande rigueur, mais la participation de chaque chrétien avec ordre et bienséance, dans une grande liberté. Les prières n’étaient pas récitées mais spontanées. Il n’y avait aucune succession de geste rituels destinés à produire et à entretenir le sentiment mystique. Chants, prières, enseignement de la Parole de Dieu, partage du pain et du vin étaient vécus dans la plus grande simplicité mais dans une vraie spiritualité.


L’EUCHARISTIE


C’est au XVIème siècle, au concile de Trente, que la doctrine dite de la « transsubstantiation » a été adoptée officiellement mais c’est au XIIème siècle que des théologiens utilisèrent ce terme technique pour désigner la transformation miraculeuse du pain et du vin en véritable substance du corps et du sang du Christ. A chaque eucharistie interviendrait ce mystère miraculeux de la transsubstantiation dans lequel, à chaque occasion, le Christ s’offrirait à nouveau. Ainsi donc, le sacrifice de l’Agneau divin se trouve renouvelé à chaque office.

Cette théologie de la Sainte-Cène est très différente de celle que la Bible définit : en effet, les chrétiens sont appelés à partager le pain et le vin en mémoire du sacrifice accompli une fois pour toutes par Jésus-Christ. Il s’agit d’une communion spirituelle avec Celui qui donna sa chair et son sang pour le salut du monde, du moins pour le salut de tous ceux qui auraient foi en Lui dans ce monde. Le sacrifice de Jésus n’a d’effet expiatoire pour le pardon des péchés que pour celui dont la foi est authentique. La Sainte-Cène en elle-même n’est pas un acte rédempteur car Jésus-Christ est mort une fois pour toutes pour les péchés dans un sacrifice total, parfait et suffisant. Il suffit de lire le 9ème chapitre de l’Épître aux Hébreux pour y voir apparaître toute la vérité sur la question.


Il est fort surprenant que seul le prêtre ordonné soit en mesure de célébrer l’eucharistie, la transformation du pain et du vin ne pouvant se faire que par son intervention. Outre le fait que la transsubstantiation soit une hérésie pure et simple au regard des déclarations parfaitement claires des écrits néo-testamentaires, il faut préciser que dans l’église primitive, les chrétiens célébraient la Sainte-Cène le plus simplement du monde, dans les maisons, sans la présence indispensable d’un prêtre, puisque Jésus a fait de tous ceux qui croient en Lui des prêtres pour Dieu son Père (Apocalypse 1:5- 6).

Que le prêtre ordonné soit seul en mesure de prendre la coupe est encore une aberration puisque tous ceux qui participent au pain peuvent de la même manière participer au vin (1 Corinthiens 11, versets 23-27).


L’eucharistie est certainement le point central du culte catholique romain et ce n’est donc pas par hasard que le pape Jean-Paul II a tenu à repréciser certains aspects de cette institution lors d’une déclaration datée du 17 avril 2003, rappelant au passage qu’il était impossible de communier avec des protestants, tant leur façon de voir les choses était contraire à la doctrine de Rome. Sur le fond, cette position est logique et pleinement compréhensible. Seulement, ce sont bien sûr toujours les mêmes qui ont raison et les mêmes qui ont tort..., l’église de Rome s’érige en mère protectrice de la Vérité alors qu’en réalité ses dogmes, sacrements et traditions sont en contradiction flagrante avec les révélations données par la simple lecture du Nouveau Testament. Mais sur ce dernier point, Rome a bien sûr trouvé la parade en appelant les fidèles à ne pas interpréter la Bible par eux-mêmes mais à se fier uniquement à l’interprétation donnée par l’Eglise au travers du prêtre.


LES SAINTS


Dans les premiers temps de l’Eglise, le mot était synonyme de « chrétien ». Celui qui avait été baptisé au nom de Jésus-Christ était sanctifié, mis à part. Lorsque le baptême se généralisa après le IVème siècle et devint un rituel religieux propre à introduire un maximum de païens dans l’Eglise, le titre de « chrétien » subit une dévaluation et il ne fut plus possible d’assimiler purement et simplement tout chrétien à un saint. Dès lors, on réserva ce titre aux martyrs puis à tous ceux qui avaient mené une vie particulièrement féconde au sein de l’Eglise et dont les vertus chrétiennes avaient été remarquables. Montrés en exemple, on considéra ces personnes comme ayant un rôle tout particulier devant Dieu et ils devinrent des intermédiaires possibles qu’on pouvait invoquer en fonction des besoins et des situations.

Les saints ou « bienheureux » ont leurs autels, et leurs reliques sont souvent exposées. La liste est longue et augmente sans cesse au risque de ne plus savoir… à quel saint se vouer.


L’hommage rendu aux saints, dont l’importance est à la mesure de leurs icônes présentes dans les églises catholiques, est encore une déviation, une confusion, une hérésie. Le fait de prétendre qu’il est possible de les invoquer pour obtenir une aide quelconque relève d’une sorte de spiritisme déguisé, sévèrement condamné par Dieu (Lévitique 20:6). Le Seigneur seul peut être invoqué ; c’est le témoignage laissé par l’ensemble des Écritures.


LES ICONES


Du grec eikôn, image, représentation, l’icône est un élément très présent dans la piété catholique. C’est ainsi que Jésus se retrouve avec de multiples visages dont la représentation est, bien sûr, tout à fait aléatoire... et que dire de Marie et d’autres personnages dont les peintures sont aussi diverses qu’étranges !

L’icône semble avoir un rôle transcendant : celui de fixer la foi, de mettre en contact plus étroit. Mais la vraie foi n’a nullement besoin d’un support matériel, et une image, quelle qu’elle soit, ne saurait avoir une quelconque influence qui puisse rapprocher de la personne si arbitrairement représentée.


Ce besoin d’images est symptomatique : à défaut d’une communion vivante avec Dieu par Jésus-Christ, il faut s’entourer d’images, comme de statues d’ailleurs, pour « créer » une présence, une atmosphère soi-disant propice à la méditation et la prière.

« Nous marchons par la foi et non par la vue » dira Paul aux Corinthiens (2 Corinthiens 5:7) ce qui rejoint cette parole de Jésus : « Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru » (Jean 20:29).

Dieu, l’Éternel, celui qui est le roi des siècles, immortel, invisible (1 Timothée 1:17) a pourtant clairement défendu de se faire une image taillée ni aucune représentation des choses qui sont en haut dans les cieux (Deutéronome 5:8).

Mais le cœur de l’homme irrégénéré est idolâtre, ce n’est pas nouveau. C’est pourquoi bien des personnes sont particulièrement attachées aux icônes, tout comme elles le sont aux reliques, aux statues, aux apparitions.


LE CHAPELET


L’origine de cet objet mérite quelque attention, tant à lui seul il montre avec quelle facilité l’Eglise de Rome a adopté des objets, des rites et des traditions totalement étrangers à la vraie foi chrétienne telle qu’elle est révélée par les écrits néo-testamentaires. En effet, le chapelet, encore bien présent chez les religieux, provient en fait des religions orientales comme l’attestent nombre de statues d’antiques déesses hindoues. L’Islam l’adopta dès le IXème siècle et aujourd’hui encore, boutiquiers des souks ou princes du pétrole l’égrènent inlassablement entre leurs doigts.


Les chrétiens (catholiques) le découvrirent au temps des croisades et dès le XIIème siècle les Dominicains en firent une dévotion à la vierge Marie. Adopté pour la convenance, il devint à la fois le support de la récitation systématique du « Notre Père » et de « l’Ave Maria », tout en étant le moyen matériel de méditer en les récitant les principaux mystères de la vie de Jésus.

Cet instrument « compte-prières » est une idée païenne. Jésus l’a d’ailleurs clairement dénoncé : « Quand vous priez, ne multipliez pas les paroles comme font les païens qui croient qu’à force de paroles ils seront exaucés » (Matthieu 6:7).

La prière n’est pas récitation machinale mais l’expression de notre cœur envers Dieu. Que de personnes récitent le « Notre Père » sans rien saisir du sens réel de ce qu’ils disent. Il s’agit là d’une nouvelle contradiction des dogmes catholiques avec la Bible.


L’EAU BENITE


A l’entrée de toutes les églises catholiques, on trouve des récipients spéciaux contenant de l’eau ordinaire bénie par le prêtre. Elle aurait de merveilleuses vertus. Aussi le fidèle y trempe-t-il les doigts avant de se signer ; le prêtre en asperge le peuple, les maisons, les cercueils...

Cette pratique est apparue au IVème siècle quand les païens, contraints d’adopter le christianisme comme seule religion officielle, introduisirent l’usage de l’eau lustrale qui était employée au cours des rites de purification dans les religions antiques. Son emploi fut admis peu à peu par les prêtres et c’est au IXème siècle que son utilisation se généralisa vraiment. Ainsi donc, le même principe s’applique encore et encore : soucieux de ne pas contrarier les gens qui entraient en masse dans l’Eglise, les autorités ecclésiales importèrent certaines traditions et coutumes pourtant directement contraires à l’Évangile. Il en est ainsi, comme nous l’avons vu, de l’adoption de l’encens, des icônes, de l’eau bénite mais nous pourrions parler aussi des cierges dont les catholiques font grand emploi.


LES CIERGES


Outre le fait que les bougies petites ou grandes font l’objet de tout un commerce (certaines peuvent servir plusieurs fois), leur utilisation dans un cadre spirituel est vide de sens, sans aucune portée. Tout symbole qui n’a pas été établi par Dieu lui-même est un symbole à portée humaine, émotionnelle, ni plus, ni moins. Offrir des lumières au Père des lumières est une étrange conception de Dieu lui-même. La foi des premiers chrétiens était dépourvue de ce genre d’artifices.


L’EXTRÊME ONCTION


Ce n’est qu’à partir du XIIème siècle qu’on appela ainsi en occident le sacrement des malades. Celui-ci consiste en une onction d’huile sainte (huile d’olive bénie par l’évêque) sur divers endroits du corps du malade, accompagnée à chaque fois de l’invocation : « Que par cette onction sainte le Seigneur te pardonne les fautes que tu as commises ».


Au fil du temps, l’extrême onction a été considérée comme le sacrement des mourants et donc réservé aux seuls malades graves, dans le but d’apaiser leur conscience en leur assurant le pardon des péchés. C’est là encore une dérive regrettable, car qui peut pardonner les péchés si ce n’est Dieu seul ?

Jésus pouvait le faire de par sa nature divine, mais aucun homme ne peut s’attribuer un tel pouvoir. Cette pratique de l’extrême onction est par conséquent un rite inutile qui a la grave conséquence de rassurer faussement des personnes qui devraient se repentir pour obtenir le pardon de leurs péchés.


LES ORDRES RELIGIEUX


Fondés par des hommes qui voulaient vivre leur foi de façon authentique et dépouillée des artifices d’un monde qu’ils jugeaient dépravé, les ordres religieux, qui sont multiples, consacrent hommes et femmes à une vie cloisonnée, une vie d’ascétisme, de prières rituelles et parfois de service à autrui. Quoique nous puissions comprendre les motivations de leurs fondateurs, nous ne sommes pas néanmoins en accord avec la pensée de Jésus qui parle de l’Eglise comme la lumière du monde, le sel de la terre. Il n’est nullement question d’isolement.

Une vie consacrée à la prière ! Quelles prières ? Des prières inspirées par les dogmes mensongers et les fausses traditions instituées par l’Eglise de Rome.


Par conséquent que de prières inutiles que le Seigneur ne saurait agréer. Et pour dire un mot du célibat imposé à tous ceux qui veulent consacrer leur vie, est-il permis de dire que l’apôtre Pierre était marié, ainsi que bien d’autres apôtres, et qu’il n’est pas forcément utile de s’imposer le célibat pour servir Dieu ou le glorifier.

C’est un drame de considérer l’envergure de cette fausse conception qui aboutira à la plus grande des désillusions.


"Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme ; il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration et toutes choses. Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure ; il a voulu qu’ils cherchent le Seigneur, et qu’ils s’efforcent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement et l’être ; c’est ce qu’on dit aussi quelques uns de vos poètes : De lui nous sommes la race… Ainsi donc, étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l’or, à de l’argent ou à de la pierre, sculptés par l’art ou l’industrie de l’homme.

Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils ont à se repentir, parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts…" (Actes 17/24 à 31).


CONCLUSION


Il nous faudrait écrire un livre entier pour nous arrêter sur bien d’autres aspects du culte catholique romain mais nous pensons avoir établi ici et simplement la preuve que l’Eglise Catholique Romaine s’est construite et s’organise selon un modèle qui n’est pas celui de l’Eglise primitive mais selon le modèle des cultes païens de I’antiquité. Ainsi donc, nombre de pratiques observées par bien des français n’ont strictement rien à voir avec l’enseignement de Jésus-Christ.


Les paroles de Jésus adressées aux religieux sont toujours d’actualité : « Pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? » (Matthieu 15:3) ; « Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils me rendent un culte en enseignant des doctrines qui ne sont que préceptes humains » (Matthieu 15:8-9).


Il faut bien se rendre à l’évidence : l’hérésie si combattue par l’Eglise de Rome l’a été au nom d’une hérésie encore plus grande.

Pour reprendre une image de Jésus, l’Eglise Catholique Romaine est telle un aveugle conduisant un autre aveugle. Le résultat ? Ils tomberont tous les deux dans une fosse (Matthieu 15:14). Sans même s’en rendre compte, les dignitaires de l’Eglise Catholique ferment aux hommes la porte du Royaume des cieux et ils n’y entrent pas eux-mêmes (Matthieu 23:13). La sincérité de bien des hommes d’Église et leur dévouement ne peuvent occulter un terrible aveuglement aux résultats les plus désastreux puisqu’ils concernent la destinée éternelle des hommes. Ce n’est pas sans raison que Jésus a tenu à préciser qu’il ne suffisait pas de dire « Seigneur, Seigneur » pour entrer dans le Royaume des cieux mais qu’il fallait faire la volonté de Dieu (Matthieu 7:21). Ce n’est pas non plus sans solennité qu’il a avertit qu’il y aurait des pleurs et des grincements de dents dans l’éternité (Matthieu 8:12).


Tout le monde chrétien se réclame de la Bible mais en réalité bien des vérités sont passées sous silence ou sont détournées de leur véritable signification. La Bible est un tout qui est à prendre dans son ensemble et non par bribes. Aimer Jésus ne consiste pas à formuler de beaux discours mais à garder sa parole (Jean 14:23).


Notre but, en diffusant cette brochure à l’échelle nationale, n’est pas de faire la promotion d’une autre Église, mais d’élever la voix, comme d’autres l’ont fait bien avant, pour rompre un silence coupable sur des croyances, pratiques et coutumes totalement étrangers au véritable christianisme.

Que faire alors ? Nous croyons qu’il est grand temps que toutes les âmes sincères qui désirent s’attacher à la vérité plus qu’à leur religion prennent la résolution que la Bible, Parole de Dieu, préconise : « Sortez du milieu d’eux et séparez-vous, dit le Seigneur ; ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. Je serai pour vous un Père et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur Tout-Puissant » (2 Corinthiens 6:17-18).


Que le Seigneur vous affermisse dans la résolution de revenir à la vérité. Jésus-Christ est le chemin, la vérité et la vie et nul ne vient au Père que par lui, proclame l’Évangile. C’est lui qui est le chef suprême de l’Eglise, le grand pasteur qui saura vous conduire personnellement, par son Esprit de vérité, dans toute la vérité. « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira » (Jean 8:32).


Référence :
Article diffusé par
« Le Sarment ».

 

Il est édité par l’association Le Sarment, BP 604, 74056 Annecy Cedex. Dons et soutien à l’œuvre : CCP n°314340G Grenoble, email : le-sarment@wanadoo.frLe Sarment est un périodique gratuit d’édification spirituelle. Ses colonnes sont ouvertes à tous, pour autant que les écrits soient propres à édifier, dans l’Esprit des Saintes Ecritures. Le Sarment n’est pas le journal d’une église et n’est affilié à aucune dénomination ; c’est une œuvre chrétienne, au service du corps de Christ. Son indépendance est assurée par les dons volontaires qui émanent directement de son lectorat.

ANALYSE DES HERESIES AYANT SUBSISTE DANS L'EGLISE CATHOLIQUE, UNE EGLISE QUI N'EN EST PAS UNE (1)

LA BASILIQUE SAINT PIERRE.jpg
Que de scandales sexuels couverts par l'église catholique et le vatican au cours de ces dernières décennies! Le dernier en date qui émeut le monde entier, actuellement: l'abus sexuel de centaines d'enfants par des prêtres pédophiles, restés impunis et protégés par leur hiérarchie, depuis les années 70, en Irlande. Impensable! Le semblant d'indignation manisfesté, en ce moment par le Pape Benoît XVI et le clergé ne convainc personne. Comme le disait un prêtre catholique converti au vrai Evangile, "le vatican est le lieu de perdition le plus sombre qui soit sur la terre". Les enquêtes de Serge Bilé ne révèlent pas autre chose quand il dévoile la prostitution imposée aux religieuses de race noire, au coeur même de Rome.
A la faveur de ce scandale ignominieux, je voudrais attirer l'attention de tous ceux qui cherchent DIEU d'un coeur sincère et qui sont des catholiques pieux que, sur la base de l'Evangile de JESUS-CHRIST, l'église catholique romaine ne peut être considérée comme une Eglise mais plutôt comme une conspiration contre DIEU et sa Parole. A cet effet, je leur recommande, fraternellement, cette brillante et profonde étude du serviteur de DIEU, Jean-Louis Bulté, qui analyse, à la lumière de la Parole vivante de DIEU, les grandes hérésies de "Babylone, la Grande", celle qui a usurpé le titre d'église. "Que celui qui a des oreilles pour comprendre comprenne ce que l'Esprit dit à l'Eglise!" Apocalypse 22.
PLACE SAINT-PIERRE DE ROME.jpg
Un Appel à revenir aux sources du Christianisme

Vendredi 31 août 2007, par Jean-Louis Bulté

Jésus répondit à Pilate : Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. Pilate lui dit : Qu’est-ce que la vérité ? (évangile de Jean, chapitre 18, versets 37-38

La question de Pilate à Jésus est certainement une des plus essentielles qui soient. Bien sûr, dans un temps où le diktat du relativisme sévit, il semble tout à fait impossible d’attribuer à la vérité un caractère absolu. Chaque religion posséderait une partie de la vérité et puisqu’il serait hasardeux d’essayer d’en définir les mesures respectives, on estime fort logiquement qu’il est inutile de se torturer l’esprit avec ce genre de question métaphysique. Et pourtant, Jésus avait déjà répondu à la question de Pilate. Dans le même évangile de Jean, au chapitre 14 verset 6, nous lisons que Jésus se révèle comme la vérité incarnée. Puis en Jean chapitre 17 verset 17 Jésus définit la Parole de Dieu comme étant la vérité. Deux passages qui témoignent que selon l’Évangile, la vérité n’a rien d’abstrait. Elle s’est matérialisée en chair et en os.

Venons-en maintenant à l’objet de cette étude. Soucieux de rompre avec un silence trop longtemps prolongé sur les grandes hérésies de l’Eglise Catholique Romaine, nous avons voulu confronter les dogmes si protégés de la « Grande Église » avec les déclarations de la Bible, que nous croyons entièrement d’inspiration divine. Tout prouve que bien des Français, qui se réclament encore pour 68 % du catholicisme, sont attachés à un certain nombre de pratiques religieuses — le baptême des enfants par exemple — et se réfèrent facilement à l’enseignement qu’ils ont reçu dans leur enfance sans se poser la question du bien-fondé de ces croyances et pratiques. Pourquoi utiliser le terme d’hérésie qui, il faut l’avouer, pourrait paraître exagéré ? Tout simplement parce que L’Eglise Romaine a pendant des siècles soi-disant fait la chasse aux hérésies ou plus exactement aux hérétiques, et ce, à chaque fois qu’une voix était discordante par rapport aux dogmes et traditions de l’Eglise. Le pauvre Galilée en fit lui-même les frais, lui qui eut la prétention de dire qu’il avait découvert que la terre était ronde et non plate et qu’elle tournait autour du soleil et n’était pas le centre de l’univers. Les autorités ecclésiales du moment le sommèrent d’abandonner ses recherches car elles remettaient directement en question la position officielle de l’Eglise.

Et que dire de tous ces innocents massacrés ou brûlés vifs sous le régime de l’Inquisition, cette institution spécialement créée pour combattre l’hérésie. Est-il utile de revenir sur un passé si douloureux et bien révolu ? Outre le fait que nous croyons fermement qu’il faudra rendre des comptes un jour, ce qui nous importe aujourd’hui c’est d’attirer l’attention sur le fait que bien des vérités déclarées par l’Eglise Catholique ne sont en réalité que mensonge au regard des écrits bibliques qui seuls peuvent servir de référence absolue en matière de foi chrétienne.

Certains réformateurs, du XVIème siècle en particulier, avaient apporté un éclairage considérable sur le système catholique et ses dérives, mais l’écho de leur voix s’est estompé avec les siècles. Nous croyons que seule la vérité proclamée par l’Écriture (la Bible) peut remédier à l’ignorance qui subsiste et attirer à nouveau l’attention de nos concitoyens sur des questions qui ont été reléguées en arrière-plan de leurs préoccupations. La doctrine de l’Eglise Catholique Romaine contient un certain nombre d’erreurs que nous voudrions mettre en évidence le plus clairement possible.

Nous espérons que vous aurez la curiosité de prendre connaissance des pages qui suivent. Notre désir, c’est que vous connaissiez Celui qui est la vérité car de cette connaissance peuvent se produire les plus grandes transformations : « Je sais une chose : c’est que j’étais aveugle et que maintenant je vois… Jésus l’ayant rencontré, il lui dit : Crois-tu au Fils de Dieu ? Il répondit : Et qui est-il Seigneur, afin que je croie en lui ? Tu l’as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c’est lui. Et il dit : Je crois, Seigneur. Et il l’adora. Puis Jésus dit : Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles » (Évangile selon Jean, chapitre 9:25, 35-39).


Que croyez-vous ? Quelles sont vos certitudes ?

Lire la suite

mardi, 25 août 2009

IMPORTANT DE LA LIRE: L'HISTOIRE DU COIFFEUR!

Un homme est allé chez un coiffeur pour se faire couper les cheveux et la barbe.
L'homme et le coiffeur ont commencé à parler.

Ils ont parlé de tant de choses et de divers sujets.

Quand ils ont par la suite touché au sujet de Dieu, le coiffeur a dit :

"Je ne crois pas que Dieu existe."
"Pourquoi vous dites ça?", a demandé le client.
"Bon, vous devez juste sortir dans la rue pour vous rendre compte que Dieu n'existe pas.

Est-ce que, si Dieu existait, il y aurait tant de personnes malades ?

Y aurait-il des enfants abandonnés ?

Si Dieu existait, on ne souffrirait ni de douleur, ni peine, ni guerre!
 
Je ne peux pas m'imaginer aimer un Dieu qui permettrait tous ça."

Le client a pensé pendant un moment, mais n'a pas répondu parce qu'il n'avait pas d'argument.

Le coiffeur finit son travail et le client sort du magasin.

Juste après qu'il soit sorti, il voit un homme dans la rue avec des cheveux longs, visqueux, sales.
Il semble, lui-même, très sale. Le client revient et entre, à nouveau, dans le magasin du coiffeur; il dit au coiffeur : "Tu sais quoi ? Les coiffeurs n'existent pas!". "Comment pouvez-vous dire ça?", a demandé le coiffeur, étonné.
"Je suis là et je suis un coiffeur. Et je viens de te couper les cheveux!".
"Non!", a hurlé le client.

Les coiffeurs n'existent pas parce que s'ils existaient, il n'y aurait personne avec de longs cheveux sales comme cet homme qui est dehors!".

"Ah, mais les coiffeurs existent! Ce qui se produit, c'est que ces gens ne viennent pas à moi!". "Exactement!", a renchéri le client. "C'est bien ça ! Dieu, aussi, existe ! Ce qui se produit, c'est que les gens ne vont pas à lui et ne le recherchent pas. C'est pourquoi il y a tellement de douleur et de souffrance dans ce monde."

A bon entendeur..., salut!

17:45 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Foi | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : le coiffeur, croire en dieu, existence de dieu | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

jeudi, 04 juin 2009

COMPRENDRE LA FOLIE D'UN MONDE SANS DIEU

Un professeur universitaire défia ses étudiants avec cette question : « Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ? ».

Un étudiant répondit bravement : - Oui, Il l'a fait !

Le professeur dit : « Dieu a tout créé ? »

- Oui, Monsieur, répliqua l'étudiant.

Le professeur répondit, « Si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, Dieu est mauvais ».

L'étudiant fut silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait devant les étudiants d'avoir su prouver encore une fois que la foi en un dieu était un mythe.

Un autre étudiant leva sa main et dit : « Puis-je vous poser une question professeur ? »

- Bien sûr, répondit le professeur.

L'étudiant répliqua, « Professeur, le froid existe-t-il ? »

 - Quel genre de question est-ce cela ? Bien sûr qu'il existe. Vous n'avez jamais eu froid ? dit le professeur.

Le jeune homme dit: « En fait monsieur, le froid n'existe pas. Selon la loi de physique, ce que nous considérons être le froid est en réalité l'absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l'ENERGIE. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l'ENERGIE. Le zéro Absolu ( -460°F ) est l'absence totale de chaleur; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le Froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n'avons aucune chaleur. »

 L'étudiant continua. « Professeur, l'obscurité existe-t-elle ? »

Le professeur répondit : - Bien sûr qu'elle existe !

L'étudiant : « Vous avez encore tort Monsieur, l'obscurité n'existe pas non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de LUMIERE. Nous pouvons étudier la LUMIERE , mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la LUMIERE blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de LUMIERE peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu'occupe l'obscurité ? Vous mesurez la quantité de LUMIERE présente. N'est-ce pas vrai ? L'obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de LUMIERE. »

Finalement, le jeune homme demanda au professeur, « Monsieur, le mal existe-t-il ? »

Maintenant incertain, le professeur répondit : - Bien sûr, comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. C'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que du mal !

L'étudiant répondit: « le Mal n'existe pas Monsieur, ou au moins il n'existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l'absence de Dieu. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a créé pour décrire l'absence de Dieu. Dieu n'a pas créé le mal. Le Mal n'est pas comme la foi, ou l'AMOUR qui existe tout comme la LUMIERE et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'AMOUR de Dieu dans son coeur. Il est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a aucune LUMIERE. »

Le professeur s'assis, abasourdit d'une telle réponse. Le nom du jeune étudiant ? Albert Einstein.

L'amour véritable de Dieu est l'unique voie de l'ascension et du salut pour le monde et pour l'humanité. Il est temps d'éveiller les consciences, d'oeuvrer avec discernement et d'annoncer au monde l'amour de DIEU afin que l'éveil ne soit pas un réveil brutal et tardif! Trop tardif!

17:17 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Foi | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : albert einstein, dieu, la lumière, l'obscurité, les ténèbres, l'énergie, l'amour, froid absolu, l'amour de dieu | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |