topblog Ivoire blogs

lundi, 24 mars 2008

JE SUIS SORTI DE LA FRANC-MAçONNERIE !

Jeudi 29 Mars 2007



Sur le site TOP CHRETIEN


Je suis sorti de la Franc-maçonnerie !

Posté le Tuesday, March 27 @ 09:43:23 EST par Alex




Chers lecteurs,

Un frère de France me demande un peu d'espace sur le site, car dit-il, il a à coeur de témoigner d'une partie de son vécu, afin de signaler à d'autres, la vraie nature de la Franc-maçonnerie et les ravages que celle-ci a apporté dans sa vie!

À Pleins Feux, nous avons depuis un bon moment exposé les fausses doctrines de cette organisation dite philanthropique, qui cache un caractère pour le moins très anti-chrétien, voir luciférien ! Nous avons par devoir, exposé et dévoilé les doctrines et les intentions collectives de cette société secrète qui réussi encore à attirer des hommes et désormais des femmes qui par besoin de socialiser, permette subtilement à leurs âmes de se laisser infiltrer par des théories et des philosophies qui plaisent au coeur naturel de l'homme! Les dangers sont multiples et certains. Si c'est par les fruits que l'on juge un arbre, nous vous invitons à palper les fruits qui ont nourri Luc Delière et de juger vous-même. La pierre qui a été posée en Sion est la seule qui peut servir de fondement à la vie de tout homme, qui qu'il soit et où qu'il soit sur la surface de notre planète! La connaissance est nécessaire et elle est bien distribuée de nos jours, mais malheureusement il faut le discernement de l'Esprit Saint, car un autre esprit existe également dans le monde, celui de l'Anti-Christ, et il est bien présent au centre de la Franc-maçonnerie . Jésus n'a jamais dit de cheminer en goûtant à tous les fruits défendus, mais Il a été clair et précis en déclarant: Je suis le chemin et celui qui vient à moi ne périra jamais mais aura la vie éternelle.
Pierre J. Gilbert (Éphésien 5: 10-11)

« Je suis sorti de la Franc-maçonnerie ! », le témoignage de Luc Delière

Si vous avez un peu de temps pour me lire, je vais vous raconter comment Satan derrière la Franc-maçonnerie nous a détruit, mon fils, ma mère et moi. Mais nous sommes encore vivants, malgré des tentatives (de notre part) … pour en finir. Car l’épreuve qui nous assaille depuis ma démission définitive de la Loge est longue, très éprouvante, et ce, encore à ce jour, huit ans après.

En 1998 j’ai décidé de rompre avec le Grand Orient. J’étais bien considéré, vingt années de présence, j’y avais de nombreux vrais amis, d’excellents « frères ». Mais bien des années avant (1987) je m’étais converti à Christ dans la douleur, pour des raisons familiales, problème de couple, divorce, etc. Durant ces événements difficiles, je me suis approché du Seigneur, souvent maladroitement mais obstinément, ce qui ne fut guère facile, et tout cela en fréquentant la loge de moins en moins. Un jour j’ai décidé de vivre autrement, d’être en ordre avec le Seigneur, car il est vrai que je n’avais toujours pas été convaincu de l’impossibilité de fréquenter la loge et de vivre avec Christ. Il s’agit pourtant là de deux voies opposées.

À ce sujet il est intéressant de lire les condamnations exprimées par l’Église catholique, ne serait-ce que pour information, car il faut avouer que de ce côté-là, elle a très vite perçu l’orientation diabolique de la Franc-maçonnerie , et malgré la mode (morale) qui évolue avec les siècles, sa position reste heureusement inchangée.

Il faut savoir qu’une fois membre, rien ne paraît anormal, nous avions tous la conviction d’appartenir à un super club ou seul l’élite (nous) est présente. C’est un aveuglement profond qui de suite nous conditionne à tout accepter, malgré les rituels symboliques qui n’ont rien d’euphorisant, car se retrouver dans une petite pièce sombre, sans fenêtre, les murs peints en noir, pièce dans laquelle se trouve une chaise, une vieille table en bois sur laquelle trône un authentique crâne humain, un stylo et quelques feuilles de papier pour répondre à quelques questions de type philosophique, tout cela révèle une situation trop étrange pour rassurer. Un verre d’eau également pour les plus émotifs. Cette épreuve dure d’une à deux heures, voir plus. Tout être censé et connaissant Dieu devrait au bout de quelques minutes décider de quitter les lieux, et ce, en courant. Hélas, l’individu, qui pourtant n’est toujours pas initié (membre) mais seulement observé et interrogé depuis deux ans, (certaines enquêtes peuvent durer plus de cinq ou six ans), en acceptant l’éventualité de postuler, l’éventualité d’être reçu, ouvre dès lors une porte qui jamais ne se refermera, car il s’offre à Satan, qu’il en soit conscient ou non, ce fait est inéluctable. Par la suite, il ne cessera lors des divers rituels de passage de grades, d’ouvrir toujours plus l’accès aux œuvres démoniaques qui gèreront sa vie, et qui de fait auront un impact sur les siens et leur descendance.

Les crânes, les cercueils lors de certains passages de grades, ainsi que bien d’autres bizarreries du même genre ne permettent pas une prise de conscience pourtant logique en ces circonstances. L’individu perd très vite toute notion de bien et de mal et est complètement régit par la morale maçonnique qui à ses yeux est la seule qui soit censée. Dans cet égarement, j’ai été approché par un « frère maçon » très sympathique au demeurant, radiesthésiste notoire, qui décela tout de suite cette sensibilité particulière me permettant d’agir comme lui, voir mieux. Les tests furent faits et réussis, et… voilà comment l’occultisme se greffa à mon athéisme stupide. Comme quoi un malheur ne vient jamais seul.
Cet occultisme m’a rattrapé après ma démission car la précarité de ma vie nécessitait de ma part d’agir, l’épreuve étant longue et particulièrement pénible.

Heureusement, j’ai vécu avec notre Seigneur une expérience extraordinaire, il m’accordât subitement la nouvelle naissance en l’année 2005. Cette expérience est en soit un autre témoignage, tellement extraordinaire, mais ce n’est pas le sujet d’aujourd’hui. Toutefois quelques mots, car le Seigneur s’est emparé de moi ce jour là avec force et violence, ce fut même très douloureux, et cela en accentuant les faits par le parlé en langue, par l’ivresse momentanée, la prière à voix haute (peu importe l’entourage), des visions, etc. Il m’a interpellé pour m’interdire formellement toute action occulte, radiesthésie, et dès ce jour j’ai pu rompre instantanément et définitivement avec cette partie d’héritage maçonnique. De cela, de cette période, il reste d’ailleurs des traces sur le net qu’il m’est impossible de supprimer malgré mes nombreuses démarches auprès des sites en question, mais après tout qu’ai-je à cacher puisque ma vie désormais appartient à Christ. J’ai été guéri miraculeusement récemment, d’une douleur persistante, présente depuis plus de quarante ans. Aucune intervention chirurgicale n’était envisageable pour apporter une amélioration.

À un certain moment de la vie maçonnique, des initiations particulières sont réalisées pour ceux qui courent derrière les grades et se font une fierté d’arborer des décorations de plus en plus précises. Nul n’est à l’abri de l’orgueil, de la vanité, du syndrome du pouvoir. Et le pouvoir s’obtient très vite, quelques grades plus haut, sans devoir pour cela atteindre les sommets. Le troisième grade (maître), déjà, vous permet d’être membre de la commission et d’évoluer vers la position de « vénérable maître », patron de l’endroit pour quatre ans. Avec tous les pouvoirs. C’est en progressant vers les « hauts grades » que des révélations de plus en plus ténébreuses devraient permettre de prendre conscience de l’absurde de la situation, et pourtant l’aveuglement reste constant. Personne ne réagit !

Il n’est possible de réaliser la réalité de tous les liens de ce mauvais choix que lorsque l’on en est sorti de manière définitive et non « en sommeil ».

Et en sortir, voilà le problème. En fait, il n’existe qu’une seule façon de faire, c’est la « mise en sommeil ». D’ailleurs si vous rencontrez des maçons qui ont démissionnés et qui n’ont rien vécus de particulier, si leur vie a continué sans accroc, sachez qu’en fait ils sont toujours maçons, en congé tout simplement. Car si des années après, ce qui arrive dans la plupart des cas, ils décident de retourner voir les « frères », ils leur suffit de frapper à la porte, plus besoin d’enquête, d’examen, de vote, d’initiation. Bienvenue mon frère, reprends ta place.

Pour ma part, ou j’écrivais un discours, ou quelques lignes très précises. En trois ou quatre lignes ce fut chose faite. J’ai bien précisé « pas de mise en sommeil » mais une « démission définitive », avec l’interdiction de mon vivant (et après) d’approcher mon fils afin de le corrompre.
Je dois dire que jamais je n’ai eu d’ennuis avec Pierre, Paul ou Jacques, veuillez m’excuser du choix de ces prénoms. L’ennemi invisible s’est occupé de moi sans utiliser qui que ce soit (à ma connaissance), il s’est simplement servi des circonstances de la vie. J’étais un homme d’affaire prospère, deux sociétés, quinze salariés, plus des sous-traitants, une villa de luxe, Mercedes, et tout ce qui va avec. L’année suivante j’avais des contrats pour des montants extrêmement importants. Je touchais au but que je m’étais fixé lors de ma jeunesse, ayant tout fait pour sortir du milieu ouvrier qui était le mien.

En quelques mois tout à été perdu, sans faillite, ce qui déjà n’est pas courant, des faux sont apparus dans ma comptabilité, ma villa a brûlé, j’ai changé de voiture, une Jaguar sport… je l’ai gardée six heures, accident incompréhensible, vingt ans sans accident et pourtant + ou – 80.000 km par an. J’ai voulu faire expertiser la voiture mais impossible, perte totale. Ennuis avec la police, ils m’ont battu pendant des heures, une nuit au poste, plainte de ma part, des années plus tard tribunal, séance reportée deux fois, puis à la troisième ils mentent et ont des versions contradictoires sous serment, quatrième séance, je suis condamné 1.500 € d’amende et/ou deux mois de prison. Voilà les anecdotes. J’oubliais, pour l’incendie, l’assurance a payé, mais quelqu’un s’est emparé de l’argent sur mon compte, et…. pas de suite.

Mon fils n’a pu faire d’études, moi sans travail, impossible de rembourser le moindre petit crédit ridicule, j’ai été fiché, j’ai connu la valse des huissiers, etc. Et évidemment, les banques c’est fini, plus question de négocier un prêt ni d’avoir une relation d’affaire avec elles. J’ai encore la force et la volonté de recommencer, 54 ans ce n’est pas dramatique, mais pas moyen pour l’instant de mettre le pied à l’étrier.

Aujourd’hui, et ce malgré toutes mes démarches, je subis encore d’énormes oppositions dans ma vie. Mes dettes seront entièrement réglées d’ici un ou deux mois, alors que l’argent est au service de médiation judiciaire depuis plus d’un an… Il y a longtemps que tout ça devrait être fini. Si tout va bien, ils devront me restituer 15 ou 20.000 euros et c’est avec ça et la grâce de Dieu qu’il faudra refaire toute une vie, plusieurs même, car j’ai charge d’âme, je ne puis abandonner, je dois donner un avenir à mon fils. Aujourd’hui, j’ai une allocation qui permet de manger et de payer le loyer d’un appartement minable dans un quartier qui l’est tout autant.

Voilà les dégâts qu’impose l’ennemi à ceux qui le quittent. Pas facile tout ça, pas facile du tout, mais il faut être conscient de cette réalité et agir si on le peut.

Après ma démission, j’ai recherché la délivrance pour couper tous les liens démoniaques dont j’étais victime ainsi que ma descendance.
L’ennemi est là, bien présent, et pour une fois on peut le désigner du doigt, le dénoncer matériellement, concrètement. Il ne faut pas se voiler la face, mais au contraire se dresser et combattre car nous ne sommes pas de son parti, voilà ce à quoi j’invite tous les « maçons », fuir le mauvais combat, décider de faire le choix qui sauve et non celui qui détruit, et ce, malgré les apparences trompeuses.

Dieu est un Dieu jaloux et ne nous autorise pas à nous soumettre corps et âme en dehors de Lui. Or Dieu n’est pas évoqué en Franc-maçonnerie, car on laisse le libre choix à chacun de créer son propre dieu, et ce, via le « Grand architecte de l’univers » qui n’est autre que la liberté luciférienne, l’offrande de sa vie à l’ennemi, un pacte symbolique avec le diable.

J’aime à penser que toute cette démarche qui a bouleversé ma vie m’a permis de quitter le « grand architecte » pour le « petit charpentier ».
Il m’arrive souvent de me souvenir avec émotions des amis que j’avais là-bas. Je prie pour eux car ils ne sont en rien (pour la plupart) conscient de cet emprisonnement. Excepté s’ils ont atteint les hauts grades, là ils savent !

Je pense souvent à Paul et son épouse M., à un autre Paul (domaine de la construction), cet ami qui un jour m’a aidé, à André (poète et écrivain), à un autre André et son épouse qui adhéra elle aussi à une loge féminine, à Étienne et son épouse F., Étienne également, un jour m’a rendu service tout comme son épouse, je n’ai rien oublié. S’ils me lisent, qu’ils sachent tous que je prie pour eux.

Luc Delière lucdeliere@yahoo.fr

Ps : Je n’utilise pas de pseudo car ce serait lâche dans ce cas-ci. De qui aurais-je peur si le Seigneur est avec moi ? Certains en profiteront pour me salir, mais d’autres auront besoin de moi pour les aider à sortir de l’horreur, il est bon pour eux qu’ils sachent me joindre.

15:10 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Informations diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |

L'EXTRAORDINAIRE ET INCROYABLE TEMOIGNAGE DU BURUNDI

Lundi 02 Avril 2007


L'exemple du Burundi

Le Seigneur a promis à la conférence des Intercesseurs d'Afrique en 2000 à Johannesburg, de restaurer notre continent, en 10 ans. Au regard de l'image qu'offre l'Afrique aujourd'hui, cette promesse de Dieu peut paraître illusoire. Pourtant, sans tambour ni trompette, l'Eternel est à l'oeuvre de manière profonde et efficace en Afrique. En voici une preuve : En marge de la conférence des Intercesseurs d'Afrique qui s'est tenue à Entebbe, en Ouganda, du 17 au 23 mars 2006, une délégation de ladite conférence a été envoyée auprès du Président de la République de Burundi. Le document ci-dessous est le compte rendu de leur mission.


LES MOMENTS IMPORTANTS DU VOYAGE PROPHETIQUE


AU BURUNDI

1. Préambule

Le Dimanche 19 Mars 2006, une équipe prophétique de cinq personnes fut chargée de rendre visite à son excellence Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi.

La délégation avait pour chef l'Ancien Laban Jjumba d'Ouganda. Les autres membres de cette équipe prophétique sont les frères Godfred Lema (Tanzanie), Hudson Mukunza (Kenya), Wanka Moghale (Afrique du Sud) et Paul Jonathan (Nigeria). L'équipe avait pour mandat de prier pour le Président, de remercier Dieu pour les oeuvres merveilleuses qu'il a accomplies au Burundi et de prophétiser sur la nation burundaise.

L'équipe prophétique a pris son vol de l'aéroport d'Entebbe vers 14h et est arrivée à Bujumbura aux environs de 15h GMT (16h heure locale de Burundi). Nous sommes reçus au salon d'honneur de l'aéroport par les hommes du Président lui-même.

Le Pasteur Udmund Kivvye de l'Eglise Vivante Africa Revival Ministries a organisé le voyage à Ngozi ainsi que la rencontre avec le Président. Le Pasteur Edmund est une personnalité très influente dans l'entourage du Président. Il est l'un de ceux avec qui le Président effectuent régulièrement des tournées dans la nation.


2. Prières et actions prophétiques

Nous avons prophétisé et fait des proclamations sur les montagnes, les collines, les forêts, la terre et les eaux pendant que l'avion survolait le lac Victoria. Nous avons proclamé « la Paix , pas de guerre, pas de violence, pas de destruction de vie ni de biens ». Nous avons prophétisé la reconstruction et la restauration. Nous avons proclamé Ezéchiel 36, Esaïe 60 et Esaïe 19 sur le Rwanda et le Burundi.


3. Voyage prophétique par voie routière dans la province de Ngozi

Aux environ de 15h 30mn, nous avons entrepris un voyage à destination du Nord du Burundi. Le Burundi tout comme le Rwanda est un pays où il y a des villages et des villes construits sur les montagnes et dans les vallées. Durant deux heures d'horloge, nous avons voyagé à travers les chemins poussiéreux des montagnes et des vallées pour nous rendre dans la province de Ngozi.

Nous avons parcouru les provinces de Muramvya et de Kayanza avant d'arriver à la province de Ngozi, où a été organisée la rencontre avec le Président. En chemin, nous avons prophétisé sur les montagnes et les vallées.


4. Assemblée solennelle

Nous sommes arrivés en retard au lieu du rendez-vous qui est l'Eglise vivante. A notre arrivée à 17h 30mn, la session de la repentance venait de s'achever.


5. Culte d'adoration au palais Présidentiel

Nous sommes arrivés au Palais Présidentiel vers 19h 30 mn. Nous avons trouvé la Première Dame en train de conduire le peuple de Dieu dans un glorieux moment d'adoration. Les choristes étaient tous vêtus de blanc. La grande chorale se prosterna devant le trône de grâce et adora le Dieu Tout-Puissant comme les anges dans Apocalypse 4 et Apocalypse 5.Le Président de la République prit lui-même la direction du moment d'adoration aux environs de 20 h. La ferveur de l'adoration augmentait au fur et à mesure que le Président dirigeait. Ils ont chanté en Lingala, en Français, en Kirundi, en Anglais etc. Ils dansaient en faisant plusieurs mouvements de leurs têtes, leurs mains et leurs pieds. Pendant que le Président chantait, dansait et adorait, l'image du roi David nous est venue en pensée. C'était pour nous comme un rêve que de le regarder conduire un tel moment de louange et d'adoration. Non ce n'était pas un rêve mais de la pure réalité !


6. De plus amples informations sur la chorale.

Cette chorale est une grande chorale constituée d'anciens rebelles. Ils sont nés de nouveau et ils sont devenus des croyants engagés dans l'adoration du Dieu Tout Puissant. Elle est aussi la chorale du Président. Cette chorale accompagne le Président dans toutes ses tournées à travers les 17 provinces du pays. Le Président ne permet à aucun chanteur ou groupe de danseur traditionnel de se produire en sa présence lors de ses visites. Seule sa chorale est habilitée à le faire !


7. Mot de bienvenue

Le Président et la première Dame ont souhaité la bienvenue à l'équipe prophétique dans le palais Présidentiel. Le Président était très content de voir des délégués de la maison de prières d'Afrique venus de différentes nations d'Afrique au Burundi.

7.1. Il a rendu gloire à Dieu en témoignant de sa bonté et de sa miséricorde envers le Burundi. Il nous informa du fait que ses fidèles - la chorale et les membres de son cabinet - se réunissent chaque dimanche soir dans son palais pour :
(i) louer et adorer le Dieu Tout Puissant.

(ii) remercier Dieu pour la semaine écoulée.

(iii) se repentir de tous les péchés commis dans la nation au cours de la semaine écoulée.

(iv) demander à Dieu de prendre le contrôle de la semaine à venir.

Chaque jeudi a été décrété jour de jeûne et de prière pour la congrégation.

7.2. Actuellement, le Président a entrepris une série de tournées, tant de visite que de réconciliation dans les 17 provinces du Burundi.

Lors de ces tournées, il organise soit des assemblées solennelles, soit des rallies ou des croisades (des sortes de forum) au cours desquels il demande ouvertement pardon pour tout le mal qu'il a fait ainsi que tout les péchés qu'il a commis lorsqu'il était chef rebelle. Il profite de telles occasions de repentance et de réconciliation pour demander au peuple d'abandonner l'idolâtrie et la sorcellerie et de se donner à JESUS-CHRIST.

Pendant que le Président parlait, nous avons été persuadé qu'il a le coeur de David.


8. Autres témoignages

(i) Il n'a pas plu à Kirundo- ville frontière entre le Rwanda et le Burundi- depuis trois ans. Kirundo est une ville réputée pour sa haute sorcellerie. Le Président et son équipe se sont rendus dans cette ville dans le mois de Février 2006. Comme d'habitude, il s'est repenti de ses péchés et a fait une repentance au nom du peuple de Kirundo devant le Seigneur.

(ii) Aussi Bujumbura n'avait pas connu de pluie pendant une bonne période. Le Président et sa délégation en s'identifiant à la communauté a fait une repentance en sa faveur. Il s'est mis à pleuvoir à Bujumbura trois jours plus tard.


(iii) Le Président a annoncé que la grâce est descendue sur la nation au-delà de ce qu'il espérait par le biais du FMI et des Nations Unies. Et que les Nations Unies sont activement impliquées dans la reconstruction du pays.


9. Exhortation

9.1. L'Ancien Laban Jjumba se mit alors à annoncer au Président et aux fidèles l'objet de notre visite au Burundi :

(i) Voir de nos propres yeux et entendre de nos propres oreilles ce que le Seigneur est en train de faire au Burundi

(ii) Prier pour le Président et son cabinet.

(iii). Apporter la parole prophétique de Dieu sur la nation.

(iv). Recueillir des sujets de prière du Président afin que la maison de prière d'Afrique puisse plus efficacement prier pour le Burundi.

9.2. Son message fut intitulé « Human capital needed in Burundi. » (Les besoins du Burundi en potentiel humain). Il a fait référence à ces passages bibliques. (Esaïe 61 v 4 à 5, 1 Rois12 v 7, 2 Chroniques 9 v 8, 1 Chroniques 29 v 23, Genèse 41.)

Il a relevé que dans cette saison, on a besoin de capital humain tel que Joseph pour la reconstruction du Burundi. Joseph avait la connaissance, la sagesse et un esprit créatif. Il avait la capacité de planifier et d'exécuter. Il avait un très bon sens en gestion des affaires. Il a été capable de gérer l'économie de l'Egypte pendant les sept années d'abondance que les sept années de famine.

Le Burundi a besoin de princes de Dieu et de leaders chrétiens qui pourront répondre aux besoins de son peuple ; des hommes et des femmes intègres, honnêtes et rompus à la gestion. Un peuple qui craint Dieu comme Joseph, Daniel et Néhémie. L'Ancien Laban a donné l'exemple de deux hommes de distinction dont l'un est de Kampala Waters et l'autre de l'Uganda Revenue. Il ajouta qu'il pourrait mettre ces deux hommes en contact avec le Président si celui-ci le souhaitait.

L'Ancien Laban a fait comprendre au Président que le trône sur lequel il est assis n'est que le prolongement du trône de Dieu qui est aux cieux. Il a aussi exhorté le Président de ne point désobéir à Dieu ; autrement, la colère de Dieu s'abattrait sur lui.


10. Prières prophétiques au Palais Présidentiel

Après le message, l'Ancien Laban nous invita (Lema, Moghale, Hudson et moi Paul) à prier selon la direction du Saint-Esprit. L'Ancien Laban a fait la prière finale. Nous tenions tous les cinq le drapeau du Burundi entre nos mains pendant que nous prions. Nous avons prié pour la paix, la restauration, la reconstruction, la sagesse, la connaissance et pour que les portes s'ouvrent. Nous avons parlé aux fondements du Burundi. Nous avons mené des actions contre la sorcellerie. Nous avons traité avec les signes du ciel (les astres). Nous avons annoncé une nouvelle saison pour le Burundi.


11. Sujets de prières pour le Burundi

(i) Prier pour l'unité au sein du corps du Christ. Le Président n'ayant pas de bonne relation avec les leaders de certaines grandes dénominations chrétiennes, prier pour l'émergence d'une Eglise territoriale qui le soutiendra dans la prière tout en vivant en bonne intelligence avec lui.

(ii) Prier pour que des princes craignent Dieu ainsi que des leaders chrétiens soient suscités dans tous les secteurs économiques du Burundi.

(iii) Le premier vice Président du parti au pouvoir est un musulman et a une grande influence sur le peuple. Apporter cette situation devant le Seigneur.

(iv) Prier pour que seul le conseil de Dieu prévale sur tout programme des organisations anti-Christ au Burundi.


12. Remarques

Le Président a reçu les paroles prophétiques au nom de la nation. Il a apprécié notre visite et il a prié pour nous.

Le Président a fait remarquer que la lune apparut soudainement pendant que nous tenions le drapeau du Burundi entre nos mains et que nous faisions la prière prophétique. Il croit fermement que l'apparition soudaine de la lune est un signe que de bonnes choses vont s'accomplir au Burundi.

Nous avons dîné après le moment de prière. La rencontre prit fin aux environs de 23h. Nous avons échangé des poignets de mains chaleureuses avec les Gouverneurs, l'épouse du vice Président, la Première Dame et le Président avant notre départ.

13. Remerciements

Nous voulons remercier les responsables des intercesseurs de nous avoir donné l'opportunité de servir au nom de la maison de prière d'Afrique.

Très fraternellement,

Laban Jjumba (Chef de délégation)

Godfred Lema

Hudson Mukunza

Wanka Moghale

Paul Jonathan (Rapporteur).

15:10 Écrit par Fernand AGBO DINDE dans Informations diverses | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | Pin it! |  Imprimer | | |