topblog Ivoire blogs

mercredi, 11 mai 2011

COTE D'IVOIRE: INVESTITURE D'ALASSANE OUATTARA – LE 21 MAI MENACE


ALASSANE OUATTARA.jpg

Le 11 mai 2011, par Le Temps


La date du 21 mai 2011, prévue pour l'investiture du Président de la communauté internationale en Côte d'Ivoire, le Dr Alassane Ouattara, est sous le coup d'une menace. En effet, selon des informations en provenance de l'intérieur du pays, des attaques sont annoncées dans les jours à venir, hypothéquant ainsi la grande messe voulue par le camp Ouattara à Yamoussoukro. Déjà des sources bien introduites annoncent la crainte de certains invités de marque à y effectuer le déplacement, vu l'atmosphère devenue de plus en plus sensible.

Des localités comme Sassandra, Gueyo et notamment Soubré, seraient occupées par les Libériens. Ces derniers qui avaient observé un repli stratégique il y a une semaine, ont décidé selon ces mêmes sources, de revenir à la charge. Ainsi, ils se seraient déjà emparé des principales villes côtières et du Sud Ouest du pays, en attendant l'ouverture d'autres fronts. Une information qui jette un froid dans le camp Ouattara s'apprêtant à célébrer sa frauduleuse victoire à la présidentielle. Ainsi, même protégés par l'armée française, Ouattara et ses hommes n'ont pas encore la maîtrise de la situation en dépit de ce qui se raconte.


Odette Latté


Source: IVOIREBUSINESS.NET

 

-------------------------------------------------------------

 

ABSENCE D'HENRI KONAN BEDIE A LA PRESTATION DE SERMENT D'ADO: VOICI LES VRAIES RAISONS


OUATTARA ET BEDIE.jpg

Le 11 mai 2011, par Le Temps


Le président du Pdci et ancien chef de l'Etat de Côte d'Ivoire Henri Konan Bédié, a brillé par son absence à la cérémonie officielle de prestation de serment du nouveau Président de la République Alassane Ouattara, le 6 mai 2011. Pour la presse pro-Ouattara, il s'agit d'un contretemps, puisque Henri Konan Bédié célébrait ce jour-là ses 77 ans. En réalité, cette sortie de la presse pro Ouattara n'est qu'un prétexte pour cacher la vérité aux Ivoiriens. Car en réalité, depuis la disparition d'Ib, le torchon brûle entre Henri Konan Bédié et Ado. Le premier reprochant au second sa propension à vite ôter la vie à des personnalités, et le second acceptant difficilement ces reproches, les qualifiant d'ailleurs de défiance à son autorité. Aussi, depuis lors, rien ne va-t-il plus entre les deux grandes têtes de pont du Rhdp.

Conséquence : Henri Konan Bédié s'est retiré dans sa ville natale, Daoukro. C'est de là-bas que N'Zuéba aurait décidé de boycotter la cérémonie de prestation de serment d'Ado. Vu cette absence très remarquée et critiquée au sein du Rhdp, Ouattara a commis un groupe d'émissaires auprès de N'Zuéba pour lui demander d'être présent le 21 mai prochain à Yamoussoukro, quitte à laver le linge sale en famille plus tard. Toutefois, il convient de noter que l'exécution d'Ib a ouvert des plaies au sein du Rhdp qui ne se cicatriseront pas de sitôt malgré la réconciliation nationale annoncée à grande pompe. De plus en plus, l'on évoque le problème du Cema des forces armées de la rébellion, Soumaïla Bakayoko. Ce dernier serait lui aussi en froid avec ses amis d'hier. Des sources l'annoncent même en résidence surveillée. Une thèse beaucoup plus plausible sur son absence aussi à la prestation de serment du 6 mai dernier. Soumaïla Bakayoko est effacé des décisions militaires depuis l'offensive de la rébellion qui a emporté le régime de Laurent Gbagbo.


Odette Latté


Source : IVORIAN.NET


-------------------------------------------------------------------------


SENEGAL: ALASSANE OUATTARA, PRESIDENT DE COTE D'IVOIRE RESIDANT A DAKAR, EN VISITE OFFICIELLE A SON LIEU DE RESIDENCE

 

ABDOULAYE WADE.jpg

En effet il faut le savoir, Alassane Ouattara, Président de Côte d'Ivoire qu'il est, ne résiderait pas à Abidjan pour des raisons de sécurité car il ne fait confiance à personne.

Ni à son armée les FRCI, ni aux FDS du général Philippe Mangou. De source proche de l'hôtel du Golf, il dormirait tous les soirs à Dakar. C'est de là que tous les matins, il prendrait un vol spécial pour venir présider la Côte d'Ivoire, à l'hôtel du Golf et maintenant au palais présidentiel, depuis son investiture par Paul Yao N'dré.

Quand la présidence sénégalaise dans un communiqué lu à l'antenne de la télévision publique RTS, annonce que "Le nouveau président de la République de Côte d'Ivoire, Son Excellence le président Alassane Dramane Ouattara, effectuera une visite d'amitié au Sénégal le jeudi 12 mai 2011 à partir de 16H00 (heures locale et GMT)", c'est dans l'ordre des choses.

Alassane Ouattara effectuera donc jeudi une "visite d'amitié" à Dakar, son premier voyage à l'étranger depuis sa prestation de serment le 6 mai, a annoncé mardi soir la
présidence sénégalaise, le qualifiant d'"ami" du pays.

Ce n'est pas un hasard, comme on le voit, si Alassane Ouattara a tenu à réserver sa première sortie après sa prestation de serment au Sénégal. En plus de la couchette et des raisons officielles « des relations traditionnelles qui ont toujours existé entre le peuple ivoirien et le peuple sénégalais", Ouattara doit beaucoup à Wade qui a été l'un des bras séculiers de la France dans son putsch sanglant contre le Président Gbagbo.
On se souvient qu'entre les deux tours de la présidentielle, Ouattara avait effectué une visite éclair à Dakar pour prendre les conseils de Wade et quelques milliards de Fcfa.
Cela avait crée un incident diplomatique entre Dakar et Abidjan, Gbagbo n'hésitant pas à rappeler son ambassadeur à Dakar pour consultation.

La chute de Laurent Gbagbo "est une très bonne chose", avait réagi le président Wade dans un entretien avec le journal français Le Figaro publié le 13 avril.

"A l'avenir, aucun chef d'Etat africain ne pourra plus s'aviser de refuser le verdict des urnes. Si l'on avait accepté le maintien de Laurent Gbagbo au pouvoir, ce n'était plus la peine d'organiser des élections en Afrique", avait-il dit.

Nul doute que les deux hommes auront énormément de choses à se dire, s'ils ne se le disent déjà, car Alassane Ouattara, Président de Côte d'Ivoire qu'il est, travaille le jour à Abidjan mais passe toutes ses nuits à Dakar.


Nous y reviendrons.



Christian Vabé


Source : IVOIREBUSINESS.NET