topblog Ivoire blogs

samedi, 21 avril 2012

POUR BIEN COMPRENDRE LA CRISE MALIENNE - DOSSIER MALI: LA VOIX DES SANS-VOIX

 

DIONCOUDA TRAORE ET AMADOU SANOGO.jpg


A présent, c'est sur le Mali que s'abat la désinformation. Pendant que les médias passent sous silence ou minimisent les "bons coups d'Etat" (ceux que les grandes puissances trament contre les gouvernements trop résistants), ils dénigrent les "mauvais coups d'Etat" (ceux qui s'en prennent à leurs marionnettes).

Pour que les Maliens puissent décider, sans ingérences des grandes puissances, à propos de leurs ressources, de leurs intérêts et de leur avenir, diffusez autour de vous ce dossier spécial Mali, discutez sur les médiamensonges et n'hésitez pas à nous envoyer vos remarques et suggestions d'articles à secretariat@michelcollon.info

Bonne lecture !

Michel Collon

----------------------------------------


L'HISTOIRE CACHEE :

Les leaders maliens qui dérangent, la France les élimine - Modibo Keïta

LES INTERETS :

Le Mali, une terre riche, un Etat endetté... - Interview d'Eric Pauporté par Michel Collon, Mouâd Salhi et Fatma Kassoul

Ruée vers l'or au Mali. Qui accourt ? Interview d'Eric Pauporté par Investig'Action

QUI DESTABILISE ET POURQUOI?

Le Mali dans l'oeil du cyclone - Odile Tobner

Gros appétits pour le Sahel Comaguer


Le Mali dans la tourmente Tahirou Bah

Un pays pris dans un jeu d'échec - Firoze Manji

DU COTE DU PEUPLE :

Les voix de la résistance - Oumar Mariko et Victor Sy

Le Capitaine Sanogo condamne la "démocratie de coquille vide" du président déchu- Boukarou Daou et Salim Togola

VIDEO: «Les puissants passent, nous, restons!» Chants de femmes maliennes recueillis par Eric Pauporté

BIENTOT, SUR NOTRE SITE, UNE INTERVIEW AUDIO :

Des personnalités européennes mènent une politique criminelle en Afrique - Interview de Luk Mertens et Eric Pauporté par Mustapha Boulehien et Michel Collon.



Investig'Action - www.michelcollon.info ne peut exister que grâce à vos dons et commandes de livres
.

vendredi, 23 mars 2012

COMMENT LA FRANCE EST EN TRAIN DE DETRUIRE UN PAYS: LE MALI


AMADOU TOUMANI TOURE.jpg

En Afrique, il y a très peu de pays démocratiques. Le Mali et le Ghana sont probablement des Etats vraiment démocratiques en Afrique, berceau de l'humanité. Mais voilà, un coup d'Etat est en train d'être perpétré actuellement dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, simplement, parce que, Amadou Toumani Touré (ATT) le président, fait la volonté de la France face aux islamistes et aux rebelles Touaregs.

Malheureusement, les médias français n'oseront pas dire ce que nous dénonçions déjà, avec le coup d'Etat fait par l'OTAN en Libye et dont la France faisait la course en tête contre le régime de Mouammar Kadhafi. Nous disions, nous les sans-voix, que le Sahel allait devenir une poudrière. Souvenez-vous, c'était le 8 septembre 2011, avant l'assassinat macabre du frère guide Mouammar Kadhafi. Nous disions en substance ceci:

La région du sahel, déjà infestée de mercenaires, de terroristes et de contrebandiers, va se transformer en véritable point d'insécurité inextricable. Souvenez-vous, quatre Français restent donc entre les griffes d'Aqmi : Daniel Larribe, Thierry Dol, Pierre Legrand et Marc Ferret. L'Aqmi qui s'est apparemment lié avec la France pour renverser Mouammar Kadhafi. Seront-ils libérés en contrepartie ? Aqmi réclame à la France, 90 millions d'euros.

Des militaires maliens mutinés ont attaqué, hier, mercredi, le palais présidentiel à Bamako, a-t-on appris de source proche du ministère de la Défense et auprès d'un diplomate, alors que des tirs d'armes lourdes retentissaient dans la capitale. Les militaires sont déçus par la percée dans le nord malien des rebelles Touaregs qui contôlent déjà certaines villes. Or, le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé, mandaté par Nicolas Sarkozy, avait demandé au Mali de négocier avec les Touaregs. Pourquoi ? Simplement parce que la France sait que ces Touaregs se sont alliés à Aqmi qui détient les otages français, pour déstabiliser le Mali. Bref, seuls les intérêts de la France comptent, peu importe le sort réservé aux Maliens.


Source: Le blog d'Allain Jules