topblog Ivoire blogs

lundi, 10 juin 2013

BRUNO NESTOR AZEROT: «CE N'EST PAS LE DROIT QUI REFUSE AUX HOMOSEXUELS D'AVOIR UN ENFANT, C'EST LA NATURE»

 

BRUNO NESTOR AZEROT.jpg

 
Extrait du beau discours prononcé le mercredi 29 Janvier 2013 par Bruno Nestor AZEROT Député (de gauche) de la Martinique:
 
 
"Moi, homme issu d’un peuple opprimé, réduit en esclavage, où le système social était un système qui refusait à un homme et à une femme de pouvoir avoir un enfant et de se marier légitimement, où le mariage était interdit et fut une conquête de la liberté, j’affirme le droit à l’égalité dans la différence et non dans le même, le semblable, l’unique ! Car enfin, au nom de l’égalité, du refus des discriminations, peut-on établir une équivalence entre tous les couples?
 
Je crois au contraire que l’on ne peut mettre fondamentalement sur le même plan hétérosexualité et homosexualité. Un homme et une femme, ce n’est pas pareil que deux hommes ou deux femmes ensemble. Etablir une équivalence, une nouvelle égalité, une nouvelle norme, c’est nier la réalité; c’est rétablir une oppression en confondant genre, sexe, et pratique. C’est un diktat de la pensée contre l’humanité vitale… et les Droits de l’Homme,… et de la femme. Refuser cette différence naturelle, c’est refuser la différence sexuée. C’est déjà revenir sur l’oppression de la femme et de ses droits émancipés. C’est instaurer une nouvelle contrainte! Oui, car il sera interdit de faire la différence désormais entre un homme et une femme, au risque d’être discriminatoire….
 
Et l’enfant! puisque deux hommes ou deux femmes ne peuvent procréer, que va t-on faire?
 
Car pour procréer, il faut bien un homme et une femme. Donc, inéluctablement, il y aura recours à la procréation médicale assistée car ce désir d’enfants est légitime. Mais ce n’est pas le Droit qui refuse aux homosexuels d’avoir un enfant: c’est la Nature. Alors, pour pallier ce problème de stérilité et d’incompatibilité, on aura recours à la PMA… Où est donc le progrès social? Où est la liberté nouvelle? Comment voulez-vous qu’un homme dont les ancêtres ont été vendus et « chosifiés » ne soit pas inquiété par cela? La Gauche a le pouvoir dans cette assemblée. Je suis un homme de Gauche. Mais parce que je suis de Gauche, je préfère l’humain et l’humanisme à ce que sous-tend ce texte.... A mon grand regret, mais avec ma conviction d’homme engagé et libre de Gauche, je ne voterai pas ce projet qui est attentatoire aux libertés et ne répond pas aux aspirations profondes du peuple. En particulier Outre-mer…
 
Je vous remercie."
 
 
Bruno Nestor AZEROT, Député.