topblog Ivoire blogs

lundi, 19 décembre 2011

INCROYABLE MAIS VRAI: UN COMMANDANT DES FRCI NON-DEMOBILISE SE FAIT ELIRE A ATTECOUBE



COMMANDANT JAGUAR ET LE MAIRE DANHO PAULIN.jpg

Une preuve de plus que cette élection législative n'était qu'une mascarade, une élection qui a été tout sauf démocratique, libre, équitable et transparente. Pour être en alliance avec le RDR, actuellement, il faut avoir renié ses principes. Wodié l'apprendra à ses dépends. La Côte d'Ivoire le regarde.

 

C'est la « révélation » des législatives. Le commandant Jaguar, commandant des FRCI d'Attécoubé a réussi la prouesse électorale de se faire élire député d'Attécoubé, sous les couleurs du RDR, sans avoir troqué le treillis, sans avoir été démobilisé des FRCI, sans avoir démissionné ni obtenu d'autorisation du ministère de la Défense et sans que les électeurs ne s'en aperçoivent.

Son élection a pris de court la population qui le vomissait déjà du fait de ses exactions, parce qu'il s'est présenté sous sa véritable identité : Coulibaly Ibrahim. Et en battant campagne en veste, il a réussi à tromper la vigilance de la population. C'est trois de ses proches qui ont mis la puce à l'oreille du staff des autres candidats, après la proclamation des résultats par la CEI.

Commandant Jaguar (ici en treillis,
côté gauche, à côté du maire Paulin Claude Danho,  lors de la campagne pour la présidentielle) ou Coulibaly Ibrahim fait l'objet de plusieurs plaintes à Attécoubé dont celle d'une famille établie à Abobodoumé, qui le poursuit, lui et certains éléments sous son contrôle, pour « vol en réunion » et « séquestration ».

Par ailleurs, plusieurs requêtes en annulation ont été déposées au Conseil constitutionnel par les autres candidats « malheureux » contre l'élection, manifestement frauduleuse, du commandant Jaguar. Dans cette commune, il a été établi que des morts ont voté. La balle est dans le camp de Francis Wodié.



Clair Amondoua


Source: LE BANCO.NET