topblog Ivoire blogs

mercredi, 20 juillet 2011

LA COTE D'IVOIRE INQUIETE DE PLUS EN PLUS

ALASSANE OUATTARA 3.jpg

Ouattara maîtrise-t-il la situation actuelle en Côte d'Ivoire?

 

Ils ont été des millions à y croire et voilà qu'aujourd'hui le doute a commencé à s'installer de nouveau en Côte d'Ivoire. Alors pourrait on parler d'un mauvais départ?

C'est en tout cas le constat fait à travers nos différents déplacements sur le terrain lors de nos reportages. Les annonces d'encaissement de milliards pleuvent tout comme les promesses à tout va et rien de concret pour annihiler l'insatisfaction ivoirienne du moment replongée dans le fatalisme du « ça va aller ».


En effet, les critiques du nouveau régime commencent progressivement à se faire de plus en plus ressentir. Au delà du constat actuel de stagnation politique sur quasi tous les chantiers annoncés, cela a commencé par l'épisode des nominations contestées, du lobby « ethnique », du pillage et trafic nébuleux de matière première au nord par des proches de Soro et continu désormais avec les informations de plus en plus nombreuses attestant de fait de détournements de fonds et autres magouilles à ciel ouvert contraire pourtant au discours officiel du nouveau président ivoirien. Autre fait, la visite d'un premier ministre français sans aucune annonce de réalisation, d'implantation d'entreprise ou de chantier concret susceptible de création d'emploi et d'inversion de la tendance déprimante. Déjà les rumeurs de financement par l'intermédiaire d'argent détourné via la Côte d'Ivoire du parti français de Sarkozy, l'UMP, pour la prochaine campagne présidentielle en France apparaissent dans le landerneau ivoirien.


En marge de la venue du premier ministre français nous constaterons que les entrepreneurs débarqués en Côte d'Ivoire dans la délégation de ce dernier qui se sont livrés à KOACI semblaient avoir les yeux tournés sur une implantation au Ghana plutôt que dans l'ancienne puissance coloniale qui semblerait il, ne les rassurerait pas.


Le top départ du pire avait été donné avec le dossier du détournement survenu lors de la cérémonie d'investiture du nouveau président à Yamoussoukro dont sont accusés des proches de Ouattara, au total, selon os informations plus de 300 millions auraient été détournés à travers des surfacturations opérées par l'intermédiaire d'entrepreneur libanais peu scrupuleux et toujours, malgré la chute de Gbagbo, aussi actif dans les histoires illégales.


La série continue avec des informations de plus en plus nombreuses qui nous progressivement parviennent. Ces dernières sont essentiellement liées aux attributions de marchés publics dont les appels d'offre ne seraient pas si clairs qu'on le laisserait là encore paraître avec, comme sous l'ère Gbagbo, l'intrusion là encore de libanais à tous les étages.


Le dossier de la rénovation de la Maca (maison d'arrêt correctionnel d'Abidjan) est actuellement sur le bureau de nombreuses rédactions ivoiriennes, on estimerait le préjudice à plusieurs centaines de millions de Fcfa, les dénonciations sur ce marché qui aurait été attribué en ne respectant aucun principe d'appel d'offre équitable fusent.. Pour l'heure les entrepreneurs « grugés » n'osent encore par peur de représailles dévoiler à visage découvert les éléments des dossiers, mais la dénonciation d'un système mafieux est de plus en plus vive et ce depuis près de deux semaines.


La presse d'opposition titrait déjà ce mardi sur le bilan nul de Ouattara et Soro 100 jours après l'installation du nouveau régime. Et l'angélisme d'alors des observateurs commence lui aussi à s'estomper.


En Côte d'Ivoire à ce jour, rien ne semble être fait pour rassurer les investisseurs et plus généralement la population, les armes et la peur sont partout tout comme les risques de déstabilisation toujours aussi palpables au sein de la population.

 

Amy

Source : KOACI ABIDJAN