topblog Ivoire blogs

mercredi, 01 juillet 2009

LEADERSHIP ET DEVELOPPEMENT AFRICAIN, EURAFRIQUE OU LIBRAFRIQUE: LES NOUVELLES OEUVRES DU Pr MAMADOU KOULIBALY

 

MAMADOU KOULIBALY 2.jpg

 

 

LEADERSHIP ET DEVELOPPEMENT AFRICAIN

Les défis, les modèles et les principes

 

Que ce soit dans les entreprises privées ou à l’échelle des nations, le dénominateur commun de la réussite est le capital humain. Le facteur de succès de tout pays prospère réside dans la qualité des hommes et en particulier de ceux qui le dirigent et leur capacité à adopter des politiques de liberté qui permettent l’exploitation intelligente des ressources, la création et la stimulation de valeurs et des normes intangibles propres aux sociétés ouvertes.

 

Dans un monde en compétition permanente, où le capital naturel est limité, ce facteur de différenciation, aussi appelé capital intangible, peut même aller jusqu’à pallier efficacement le manque total de richesses naturelles lorsque les principes de la liberté et de la propriété privée sont respectées. Quel modèle de leadership pourrait conduire les nations et les entreprises sur cette voie ?

 

Le professeur Mamadou Koulibaly, économiste et actuel président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire, expose, dans cet ouvrage, les défis et modèles de fonctionnement auxquels est confrontée l’Afrique et partage sa vision du leadership nécessaire à la sortie de la trappe à pauvreté durable dans laquelle les peuples de ce continent se trouvent depuis trop longtemps déjà.

 

Professeur Mamadou KOULIBALY, Leadership et développement africain. Les défis, les modèles et les principes, Ed. L’Harmattan, Paris, 2008. – ISBN : 978-2-296-06201-6

  

 

 

MAMADOU KOULIBALY 1.jpg

 

EURAFRIQUE OU LIBRAFRIQUE

L’ONU et les non-dits du pacte colonial

  

En Afrique, bien des choses se déroulent souvent en marge des normes internationalement admises. Depuis quelques années, une nouvelle définition du mot « démocratie » semble prendre forme et se répandre sur tout le continent, avec la bénédiction des plus grandes organisations internationales. Doit-on se résigner à une version tropicalisée de la démocratie dans nos pays ? Une démocratie africanisée qui se résume à l’équation : multipartisme + élection = Démocratie !

 

Alors qu’en Occident, les gouvernants et autres élites s’entendent dans leurs pays respectifs pour ce qui concerne leurs intérêts collectifs, en Afrique, deux écoles continuent de s’affronter. Une, moins confiante qui est sécrétée par les partis uniques – installés au lendemain des indépendances – qui considère que la tutelle de l’ancienne puissance coloniale est nécessaire. Et l’autre qui se veut plus épanouie, émancipée et qui entend assumer pleinement l’indépendance.

 

Le professeur Mamadou Koulibaly, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, déplore cette « cacophonie ». Il résume les raisons fondamentales de cette situation ainsi :

« … ni les chefs d’Etat africains, généralement en place depuis plusieurs décennies, ni les puissances occidentales qui les soutiennent envers et contre tout, ne veulent perdre le bénéfice que leur procure l’absence de réelle démocratie dont naissent des institutions solides qui protègent les citoyens et les intérêts des populations… ». Il s’agit dans ce livre d’inviter les Africains à s’assumer entièrement.

 

Professeur Mamadou KOULIBALY, Eurafrique ou Librafrique. L’ONU et les non-dits du pacte colonial, Ed. L’Harmattan, Paris, 2009. – ISBN : 978-2-296-07956-4