topblog Ivoire blogs

jeudi, 20 mars 2008

EXO ECLATS - PAROLE POUR LA COTE D'IVOIRE

CHRIS ET LAURA CHRISTENSEN.jpg

Mercredi 15 Novembre 2006


Salut, les frères!

Voici une parole que le groupe de chantres chrétiens EXO ECLATS a affectueusement adressée à la Côte d'Ivoire, pour la soutenir dans son combat spirituel épique contre les forces visibles et invisibles qui lui font la guerre depuis Septembre 2002.



Bonne lecture à tous et que DIEU vous bénisse, richement! Dindé.

EXO ECLATS.jpg

ECLATS D'AFRIQUE !!!

PAROLE POUR LA CÔTE D’IVOIRE - EXO ECLATS.

La Côte d’Ivoire, en Afrique de l’ouest a été souvent dans les médias, ces derniers temps. Ce pays « francophone », souvent appelé le bijou de l’Afrique, vivait dans la paix. Mais pendant que l’Eglise dormait, l’ennemi est rentré comme un flot et a créé le chaos et le conflit. En Septembre 2005, le groupe de louange que ma femme et moi avons fondé, en 1995, a été invité à faire une série de concerts dans cette nation. Dieu m’a donné une parole pour le pays : « Vous ne m’avez pas choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis. » J’ai composé un chant pour cette tournée qui en ce moment est diffusé dans tout le pays.

Nous venons de rentrer après une tournée de deux semaines pendant laquelle s’est livré un grand combat spirituel. Chaque jour on m’a donné l’occasion sur les chaînes de télévision nationales d’appeler le peuple à la prière, à la repentance, à l’unité et de saisir leur destin divin.

Nous avons fait quatre concerts devant plus de 10.000 personnes. Nous sommes allés armés de paroles prophétiques qui me semblaient très audacieuses. Une de ces paroles venait d’un intercesseur aux Etats-Unis disant que la paix allait venir en Côte d’Ivoire et que ça se passerait « en un jour ». Ça me semblait aussi fou que l’épreuve de force que le prophète Elie a vécu quand il a fait descendre le feu de Dieu. Par la foi nous avons décidé de faire quelque chose de grandiose avec une équipe de plus 20 personnes, musiciens, chanteurs, chorégraphes, techniciens et intercesseurs. Une chorale massive de 60 personnes et une chorale d’enfants de 30 personnes y participaient avec nous. En plus, des centaines de personnes du monde entier nous soutenaient dans la prière. Peut être en faisiez-vous partie !

Le premier concert était du style un peu VIP avec pas mal de personnes « clés » du gouvernement et du commerce. Il y avait environ 2000 présents parmi lesquels se trouvaient le Président de la République et la Première Dame. Un moment fort dans le concert eut lieu, lorsque notre fils James (13 ans) chanta un chant qui s’appelle « Ma prière pour mon pays » accompagné par la chorale d’enfants. Après chaque couplet la foule applaudissait et criait « Amen! ». A la fin, le Président et la Première Dame se levèrent avec le public pour applaudir pendant que James pleurait sur scène comme faisaient beaucoup d’autres dans la salle. Il est évident que Dieu est touché par les prières des enfants.

Le deuxième concert eut lieu devant une foule de 4000 personnes. Comme le public connaissait déjà toutes les paroles il chantait avec nous, tellement fort qu’il était plus fort que nous ! Le moment « phare » se produisit, quand, se tenant par la main il entonna avec nous le chant pour son pays : « Choisis la Vie. »

Le combat devint encore plus intense lors du troisième concert qui eut lieu dans la capitale politique du pays Yamoussoukro, à 266 km d’Abidjan. Le concert eut lieu dans une très belle salle construite par un des précédents présidents. Juste quelques semaines avant, dans cette même salle se tenait une rencontre importante entre les leaders de la Rébellion et le Gouvernement. Spirituellement, c’était un lieu stratégique. Un esprit de conflit et de confusion a essayé d’empêcher ce concert. A notre surprise la salle était moitié vide ! Avec quatre heures de retard nous avons décidé de démarrer le concert même si le système sono ne fonctionnait pas bien. A ce moment-là, il y eut une coupure d’éléctricité qui nous plongea dans le noir. Les gens commencèrent à chanter spontanément. Et je reçus un coup de fil d’un intercesseur à Abidjan. Voici ce qu’il m’a dit :

« Chris, n’aies pas peur. Je veux que tu saches ce qui se passe. Un groupe d’intercesseurs, ici à Abidjan, a prié pendant une semaine. Nous nous sommes repentis des péchés du peuple en renonçant au mal. Nous avons une carte de la Côte d’Ivoire en bois sur laquelle nous avons tracé les régions de conflit et de ténèbres dans le pays. Notre idée était de brûler cette carte et de demander à Dieu une nouvelle carte pour la Côte d’Ivoire avec les mêmes frontières, sans les divisions et lavée de toutes ténèbres. Au moment où nous voulions brûler cette carte, il y eut une coupure d’électricité à Abidjan qui nous plongea dans le noir. »

Ce que nous avons su après, c’est que cette coupure avait commencé à Yamoussoukro où nous étions et puis s’est répandu sur tout le pays. Tout un pays dans le noir !!! Sans micro, j’ai crié dans la salle pour communiquer des informations avec le public et puis j’ai commencé à diriger les gens dans une prière de repentance pour leurs péchés et ceux de la nation. Quand je me suis mis à genoux pour faire ça, toute la foule se mit à genoux avec moi. Ça a duré un moment et puis on a senti que quelque chose se brisait sur le pays et la lumière revint dans la salle où les gens commencèrent à applaudir et à crier. On n’a pas vraiment fait le concert, ce soir là, mais on a reçu la permission de faire le concert le lendemain et on a demandé aux gens d’annoncer ce concert et d’inviter tout le monde pour une journée historique. J’ai souri en disant que finalement l’ennemi n’est pas si intelligent parce qu’il pensait que le concert devait avoir lieu ce jour-là, mais Dieu savait déjà que c’était pour le lendemain. Or, l’ennemi n’avait pas pris de dispositions pour ça. La parole prophétique “en un jour” résonne dans mes oreilles et je me demande qu’est ce qui s’est passé réellement dans les lieux célestes ce jour là quand tout le pays se trouvait dans le noir et le peuple de Dieu se repentait et priait ensemble. Dieu le sait et un jour nous le saurons aussi.

Le concert du lendemain fut vraiment beau dans une salle remplie. Nous avons loué et adoré avec abandon lorsque le peuple se déchargea de ses fardeaux de honte, de peur et de désespoir pour célébrer la victoire de Dieu en Côte d’Ivoire. Le dernier concert à Abidjan parmi les moins nantis se déroula dans cette même ambiance devant 4000 personnes.

Si le combat fut féroce jusque-là, ce fut pire après. Mais maintenant, l’ennemi a tourné ses armes contre nous. Il ne doit pas être content.
Nous avons gagné un grand combat en Côte d’Ivoire avec le peuple ivoirien, mais la victoire finale va se manifester dans nos vies personnelles.

Laura et moi voulons vous remercier pour vos prières et vous demander de continuer à prier pour nous, pour la Côte d’Ivoire, pour le président et la première dame. Ce qui se déroule actuellement dans ce pays va avoir un impact sur toute l’Afrique.

Une des difficultés que nous vivons actuellement est financière. Le coût de cette production est déjà très important sans compter les énormes imprévus, et à ce jour nous n’avons plus les moyens pour la terminer. Aussi, nous vous faisons connaître nos besoins et vous remercions de prendre part à cette œuvre d’évangélisation en nous aidant selon ce que Dieu mettra sur votre cœur.

Que Dieu soit glorifié en toutes choses. Que son règne vienne et sa volonté soit faite sur la terre comme aux cieux !


Chris et Laura CHRISTENSEN


EXO ECLATS