topblog Ivoire blogs

jeudi, 09 septembre 2010

CAMPAGNE IVOIRIENNE DE SENSIBILISATION A LA VACCINATION CONTRE LA GRIPPE A H1N1 : BETISE, IGNORANCE COUPABLE OU COMPLICITE ?




LOGO OMS 3.jpg

Depuis quelques temps, la RTI (Radiodiffusion Télévision Ivoirienne) nous passe un spot publicitaire commandité par le Ministère de la Santé Publique pour promouvoir une campagne gratuite de vaccination contre la grippe A H1N1. Nous sommes resté interdit, interloqué, abasourdi devant l'énormité et le surréalisme de l'opération et de son message.

Face à la gravité du délit que représente cette campagne, nous nous sommes posé la question de savoir si la Côte d'Ivoire était le seul pays à ne pas connaître le scandale planétaire relatif à cette vaste conspiration contre l'humanité. Loin de nous l'idée de verser dans le sensationnel ! La documentation sur cette arnaque mondiale est abondante et suffisamment renseigné voire scientifiquement attestée. Attestée par des sommités internationales en virologie qu'on a sciemment muselées sur les grands médias mondiaux et dont on évite même d'évoquer les noms sur les plateaux de télé et de radio européens ou américains. Parmi les personnes les plus actives sur le dossier, on peut citer une journaliste scientifique autrichienne : Jane Burgermeister. Elle prévient justement le monde entier que le plus grand crime de l'histoire de l'humanité est en marche.

Fort heureusement pour nous tous, il existe Internet. La conspiration a été ainsi éventée et éventrée. Résultat, la campagne anti-grippe A H1N1 a été stoppée partout dans le monde, en se prévalant néanmoins d'arguments totalement fallacieux. A défaut, les populations l'on proprement boudée, là où elle a été quand même menée. Nous avons le cas de la France où le gouvernement Sarkozy a été clairement désavoué et la commande double de TANIFLU (prétendu vaccin contre la grippe A H1N1), annulée.

Nous vous livrons ici, le résumé d'un article de Barbara Minton sur cette conspiration éventée par la journaliste autrichienne, Jane Burgermeister et titré « Grippe porcine : une journaliste autrichienne accuse l'ONU et des responsables politiques de préparer un génocide planétaire ». Barbara Minton est enseignante en psychologie et auteur de plusieurs livres sur les finances personnelles. Elle s'est soignée d'un cancer du sein en ayant recours aux médecines alternatives.

Résumé de son article : « Jane Burgermeister a récemment déposé une plainte contre l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l'ONU, Barack Obama (Président des Etat-Unis), David de Rothschild (banquier), David Rockefeller (banquier), George Soros (banquier), Werner Faymann (Chancelier d'Autriche), entre autres, les accusant de vouloir commettre un génocide de masse.

Cette plainte fait suite à une autre procédure judiciaire que la journaliste avait intentée en avril 2009 contre les sociétés pharmaceutiques Baxter et Avir Green Hills Technology, qu'elle juge responsable d'avoir produit un vaccin contre la grippe aviaire, pour délibérément provoquer une pandémie et s'enrichir par la même occasion.

Jane Burgermeister présente les preuves d'actes de bioterrorisme dans lesquels ces personnes et organismes précités sont impliqués. Elle les accuse de faire partie d'un syndicat international d'entreprises criminelles qui a mis au point, fabriqué, stocké et utilisé des armes biologiques en vue d'éliminer la population des États-Unis et celle d'autres pays, à des fins de gains politiques et financiers.

Utilisant la «grippe porcine» comme prétexte, elle les accuse d'avoir planifié le meurtre de masse de la population américaine par le biais de la vaccination forcée.

Elle a les preuves que ces vaccins seront volontairement contaminés pour provoquer à dessein des maladies mortelles.

Ces exactions s'inscrivent en violation directe de la Loi antiterroriste concernant l'emploi d'armes biotechnologiques. Elles constituent des actes de terrorisme et de haute trahison ».

Comment donc savoir ces choses et mener tout de même une campagne anti-grippe A H1N1, en Côte d'Ivoire ? De deux choses l'une : soit nos autorités gouvernementales font preuve d'une inculture Internet notoire et d'une bêtise scientifique à fendre l'âme, soit elles sont complices de cette conspiration mondiale pilotée par l'OMS et une oligarchie ténébreuse Illuminati. Auquel cas, nous sommes en droit de nous poser la question suivante : Combien le Ministère de la Santé ou l'Etat ivoirien a reçu comme argent pour apporter son adhésion et son appui à une opération destinée à exposer la vie des Ivoiriens et à dépeupler, à terme, la Côte d'Ivoire ? Pourquoi ce que les Français dans leur majorité et d'autres citoyens du monde ont refusé devrait être offert aux Ivoiriens ?

L'Assemblée Nationale doit se saisir de cette affaire et nous faire la lumière sur un dossier que nous considérons, personnellement, comme un acte de haute trahison contre le peuple de Côte d'Ivoire. Comme un autre PROBO KOALA. A bon entendeur... !


DINDE Fernand AGBO


NB : Pour lire l'intégralité de cet article capital « Une journaliste scientifique autrichienne prévient le monde entier que le plus grand crime de l'histoire de l'humanité est en marche », cliquer ICI.