topblog Ivoire blogs

lundi, 19 novembre 2012

COTE D'IVOIRE: LE MARIAGE DES HOMOSEXUELS DIVISE LE RHDP ET PROVOQUE LA DISSOLUTION DU GOUVERNEMENT D'IMPOSTURE!

 

AHOUSSOU JEANNOT 2.JPG

Ahoussou Kouadio Jeannot, ex-Premier ministre de Ouattara

 

Gouvernement de mécréants dissout, DAO le Mossi en transe, les pestiférés du RDR demandent de virer le PDCI-RDA du système d’imposture, bref, tout se mélange à Sodome, que dis-je, à Abidjan. 

Quelques mois plus tôt, des indiscrétions avaient annoncées que "l’envoyé du diable" avait reçu mandat de ces maudits maîtres blancs, pour convaincre tous les chefs d’Etat africains à l’effet de modifier leurs lois sur le mariage pour autoriser le mariage homosexuel. 

Le Président ghanéen, feu le Professeur Atta Mills, avait crié son indignation et juré que le Ghana ne tomberait jamais dans une telle abomination. 

Popol, le monarque camerounais avait trouvé la démarche de l’imposteur d’Abidjan inconvenante. Pour traduire lui aussi son indignation, il a jusqu’à ce jour refusé de rencontrer celui qui est appelé désormais dans certains milieux, « l’ouvrier du diable ». 

Le vieux Mugabe qui ne mâche pas ses mots avait été plus virulent et juré que de son vivant, aucun zimbabwéen ne verrait de ses yeux un mariage homosexuel. 

Du coup, la charité bien ordonnée pris l’option de commencer par Abidjan, la cité conquise, le nouveau Sodome. 

Et ça n’a pas loupé. Désormais, les conjoints sont tous deux chefs de famille. Parce qu’ils peuvent être tous les deux, du même sexe. Donc cela se justifie qu’ils soient mis sur le même pied. 

Voilà. C’est de cela qu’il s’agit. Le mariage homosexuel est autorisé par Dramane Ouattara et le RDR. 

Mais le PDCI et l’UDPCI s’y opposent, estimant que cette union contre nature est contraire à nos valeurs religieuses, à nos coutumes. Or, au RDR, la plupart des premiers responsables, malgré leurs déclarations faisant croire qu’ils sont des musulmans, sont habitués aux pratiques homosexuelles depuis que la franc-maçonnerie leur a été imposée comme secte du parti. 

Du coup, ils n’ont trouvé aucun mal à violer les préceptes de l’Islam et même des coutumes des peuples du Nord dont ils sont originaires à cent pour cent, ces coutumes qui font de l’homme, le chef de la femme, parce que les chefs du RDR estiment que dans une union de gens du même sexe, il n’y a ni homme, ni femme, mais seulement des époux, qui sont égaux à tous les points de vue : sexe, genre, capacité sexuelle, etc. 

La Révolution Permanente vous apporte donc la présente Chronique, afin de mettre fin à l’interprétation erronée que fait la Digne Côte d’Ivoire, de la situation qui prévaut au RHDP ainsi que des enjeux sociologiques et spirituels qui la sous-tendent. 

Non. Il ne s’agit pas d’une inversion contre nature des rapports sociologiques entre homme et femme, en faisant de la femme, le chef de l’homme. Il s’agit tout simplement d’autoriser le mariage contre nature, le mariage homosexuel. 

Il appartient donc désormais, à chaque Ivoirien, à chaque habitant de la Côte d’Ivoire, après avoir compris enfin les raisons inavouables de la rage de « l’envoyé du diable » en Côte d’Ivoire, de tirer les conséquences qui s’imposent. 

A Très bientôt. 

 

Hassane Magued 


Source: AFRIK53.COM