topblog Ivoire blogs

mardi, 09 octobre 2012

MARCEL GOSSIO ECRIT A BERT KOENDERS, PATRON DE L'ONUCI

 

côte d'ivoire,onu,rfi,bbc,intox de rfi,gossio écrit à koenders,a monsieur berts koenders,représentant spécial  du secrétaire général de l’onu en côte d’i,marcel gossio,ex-directeur du port autonome d’abidjan,gossio cadre du fpi en exil


A Monsieur Bert Koenders,

Représentant spécial  du Secrétaire Général de l’ONU en Côte d’Ivoire



Monsieur,

C’est avec stupéfaction que j’ai lu le samedi 06 Octobre 2012 sur le site internet de Radio France Internationale (RFI), un article de presse signé du journaliste Cyril Ben Simon. Celui-ci me cite comme une des personnes qu’un récent rapport effectué par des experts de l’ONU aurait épinglées pour le financement d’activités subversives contre le régime Ouattara depuis le Ghana.

Le texte se veut précis en affirmant que, courant juillet 2012, j’aurais en compagnie d’autres cadres de la majorité présidentielle en exil participé à une réunion à Takoradi, cela dans le but de définir une stratégie de reconquête du pouvoir à Abidjan par les armes.

En ce qui concerne les accusations portées contre ma personne, je réaffirme que je suis en exil au Maroc depuis le 19 avril 2011. Je n’en suis jamais sorti. Vous pouvez le vérifier auprès de la police des frontières du Royaume du Maroc et de la République du Ghana. Je n’ai donc jamais mis les pieds à Takoradi à plus forte raison pendre part à une quelconque réunion qui s’y serait tenue. Par ailleurs, je me sens concerné ni de près de ni de loin par un prétendu financement d’actions subversives.

J’étais donc dans l’attente des preuves irréfutables de mon implication dans un tel projet lorsqu’intervenant sur la chaine de radio BBC, Mme Sylvie Van Den Wildenberg a formellement démenti pour le compte de l’organisation des nations unies en Côte d’Ivoire l’existence d’un tel rapport.

côte d'ivoire,onu,rfi,bbc,intox de rfi,gossio écrit à koenders,a monsieur berts koenders,représentant spécial  du secrétaire général de l’onu en côte d’i,marcel gossio,ex-directeur du port autonome d’abidjan,gossio cadre du fpi en exil

Bert Koenders

Ce démenti vient une fois de plus démontrer à la face du monde que certains media à l’instar de RFI qui tirent certainement profit de la belligérance en cours dans mon pays n’ont pas intérêt à ce qu’un climat apaisé, propice à la difficile mais possible réconciliation s’installe définitivement. Sinon, comment expliquer que ce media de renommée internationale puisse produire un mensonge aussi grossier juste au lendemain de votre visite aux exilés politiques d’Accra afin de renouer le fil de la discussion et favoriser leur retour au pays?

Je m’étonne par ailleurs que pour un article publié par Radio France Internationale, votre porte parole fasse le démenti sur BBC tandis que RFI continue de diffuser cette information en boucle. C’est le lieu de demander à votre collaboratrice de le faire sur la radio coupable de cette diffamation.

Monsieur le représentant du Secrétaire Général de l’ONU en Côte d’Ivoire, c’est le lieu pour moi de dénoncer et condamner cette énième tentative de manipulation, et attirer votre attention sur le fait que vous devriez être plus regardant pour définitivement savoir quelles sont les personnes qui ne veulent pas de la paix dans mon pays. Celles-ci ne sont certainement pas à rechercher parmi les cadres de la majorité présidentielle en exil.

Monsieur le représentant spécial du Secrétaire Général de L’ONU en Côte d’Ivoire, je vous rappelle que je suis un cadre du Front Populaire Ivoire. Nous avons conquis et exercé le pouvoir d’état après 30 années passées dans l’opposition sans jamais prendre les armes même face aux multiples humiliations et injustices dont nous avons été victime. Mieux, depuis mon lieu d’exil, j’ai toujours encouragé la direction actuelle de notre parti à s’engager résolument dans le dialogue républicain avec afin de créer un climat social apaisé nécessaire à un retour à la normalité. Mes déclarations publiques précédentes l’attestent.

Tout en vous souhaitant bonne réception de mon courrier, je vous prie de trouver ici l’expression de ma profonde indignation et de mon exaspération face à la manipulation médiatique dont je suis victime.

 

Marcel GOSSIO


Ex-Directeur du Port Autonome d’Abidjan

Cadre du FPI en exil

dimanche, 04 mars 2012

TRAFIC MARITIME: LE PORT D'ABIDJAN ENREGISTRE UNE FORTE BAISSE


DIRECTION GENERALE PAA.jpg

Le bilan 2011 du Port autonome d'Abidjan (PAA) est négatif, comparé aux performances de ces trois dernières années. Selon les données livrées au cours de la rentrée commerciale qui s'est déroulée hier, à la direction générale du PAA, en présence du ministre des Infrastructures, Patrick Achi, le trafic global en 2011 est de 16 642 542 tonnes contre 22 483 915 tonnes en 2010. Soit une baisse de 26%. Le volume des importations connait une baisse de 24,8%, passant de 12 800 826 tonnes en 2010 à 9 628 024 tonnes en 2011. Idem au niveau des exportations qui chutent de 9 683 089 tonnes en 2010 à 7 014 518 tonnes en 2011.

Le trafic en transit enregistre une baisse de 26,3% en 2011, avec 764 940 tonnes contre 1 037 766 tonnes en 2010. Au niveau du trafic conteneurs, le niveau global est de 412 257 tonnes en 2011  contre 546 417 tonnes en 2010. Soit une baisse de 2,7 %. «Alors que le port d'Abidjan se veut un hub port, nous constatons que le trafic de transbordement est en baisse enregistrant une chute de 20,7% en 2011», relève le directeur commercial, qui tire ainsi la sonnette d'alarme. Au niveau des autres composantes, notamment du trafic navires, c'est la même situation. On enregistre 2278 escales au titre de l'année 2011 contre 2951 escales en 2010, soit une baisse de 22,8%.

Le tableau mensuel comparatif 2010 et 2011 donnent une moyenne de 8 navires par jour en 2010 contre 6 par jour en 2011. Voici globalement présenté, le tableau peu reluisant des performances du port d'Abidjan sous Alassane Ouattara. Les prévisions pour le trafic global 2012, selon le directeur commercial, sont de 23 946 184 tonnes, soit une forte croissance de 43% par rapport à 2011 et 3,8 % par rapport à 2010.

Ces performances, on se demande comment l'équipe dirigeante actuelle s'y prendra pour les traduire en actes. Vu les erreurs de management que le Dg Hien Sié et ses hommes multiplient, avec les licenciements massifs qui ont une incidence réel sur le rendement des travailleurs.

Dans son intervention, le ministre Patrick Achi a reconnu la nécessité d'ouvrir de grands chantiers et de prendre des mesures urgentes pour faire face efficacement à la concurrence. Pour y arriver, il a annoncé séance tenante la réactivation de la commission compétitivité des ports ivoiriens et la poursuite des chantiers de réhabilitation et d'extension du PAA engagés sous Marcel Gossio.


Emmanuel Akani


Source: LE NOUVEAU COURRIER