topblog Ivoire blogs

dimanche, 18 décembre 2011

CALIXTHE BEYALA: QUAND LES PRO-OUATTARA MENACENT DE MORT


CALIXTHE BEYALA 3.jpg

"De quoi comprendre pourquoi l'ensemble des africains et de sa diaspora les rejettent !!!"

 

Oui, ils sont venus sur mes pages, avec des surnoms d'oiseaux ridicules, de quoi faire trembler une grand-mère ? Même pas ! Un enfant de six ans penserait qu'il s'agit d'un nom emprunté par un débile mental pour Halloween ! On va exécuter tous les pro-Gbagbo, les gens du FPI ainsi que Calixthe Beyala.

Voyons donc ! En quoi les empêcherai-je de gouverner la Côte d'Ivoire ? Je n'ai pas une armée à ma connaissance ; je n'intrigue contre personne, à ma connaissance ; je ne suis pas dans des réseaux mafieux pouvant les atteindre, à ma connaissance... Serait-ce la faute à mon écriture ? La plume, diantre fait-elle si ma!, plus mal que la guerre ? Tout donne à le penser.

Ils disent qu'ils me recherchent... Je ne me suis jamais cachée et si tous ceux à qui j'ai envoyé mes mots moqueurs, ironiques, parce que c'est cela un de mes traits d'écriture, devaient tous me rechercher pour me tuer, je serais morte depuis des lustres, pas une fois, mais des millions de fois.

J'en pleure de rire en écrivant ces mots. Même leur mentor Sarkozy me connaît, et connaît l'acidulé de mes écrits... Car combien de fois ne l'ai-je pas expédié cueillir des mangues pourries, me moquant de ses talonnettes, disant qu'il est le moins intégré de tous les Français ?

Parce que si mon petit Président Nicolas, Premier Empereur de l'Afrique, fout le bordel à travers son empire colonial de l'Afrique, il respecte sur notre territoire, la liberté d'expression... Et la démocratie.

Je l'ai insulté maintes et maintes fois. Ce qui ne l'a pas empêché, de me décorer de la Légion d'honneur et reconnaît non seulement mon talent littéraire mais mon apport intellectuel en France...

Ce qui ne l'empêche nullement de m'inviter lors des grandes festivités de la France...

Parce qu'on a beau dire, beau faire, les Ivoiriens Ouattaristes ne comprennent pas une seule chose : ils ne sont pas les compatriotes de Sarkozy, que malgré l'opposition de nombre de français à sa politique, il ne fera jamais passer un étranger avant un Français, ne bradera pas la France pour un Ivoirien, ne sacrifiera pas la vie d'un français, qu'il soit noir ou blanc, pour les beaux yeux de Ouattara.

Parce que, que les Ouattara le veuillent ou pas, il en a toujours été ainsi en France. La France est un pays bâti par les Africains.

Nous sommes des contestataires, mais la France nous aime !!!!


Calixthe Beyala, Ecrivaine franco-camerounaise.